Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 21:21

Nouveau creusement du déficit commercial américains

 

Le figaro nous apprend que le déficit commercial US continue de se creuser dans cet article,  ce n'est évidement pas une surprise pour les lecteurs de ce blog. Le paradoxe c'est que la demande intérieure est neurasthénique et que le taux de chômage continue de grimper les USA détruisent toujours des emplois, la reprise est belle est bien un mirage quoiqu'en pense mon collègue Laurent Pinsolle sur son blog.  Les remarques dans ce textes sont tout à fait représentative de la non-compréhension de la crise de la part des économiste mainstream. Ainsi un économiste semble s'interroger sur la baisse des exportations US alors que le dollars a baissé. Il souligne tout de même que le dollars n'a pas baissé vis à vis du Yuan puisque cette dernière est collé à la monnaie américaine. Mais même une baisse du dollars face au Yuan ne changerait pas grand chose à la situation américaine le tissu industriel a disparu.  Il faut avoir des produit de substitution fabriqués  localement pour compenser les importations dont les prix seraient amplifié par une dévaluation. Sans cela vous produisez juste de l'inflation la hausse du coût des importations se répercutant entièrement dans la consommation courante.  De plus l'écart colossale des salaires rendent caduque les effets des dévaluations et ça les multinationale US le savent très bien. A moins d'imaginer une dévaluation de 90% du dollars face à la monnaie chinoise et de maintenir ce taux au moins dix ans les entreprises ne produiront plus rien aux USA, c'est valable aussi pour l'UE du reste.  Mais avec une telle dévaluation qui se ferait brutalement, c'est ce qui pend aux nez des USA depuis el début de la crise en 2007, nous aurions une processus d'hyperinflation qui se produirait aux USA. En ce cas bien sur le déficit commercial disparaitrait mais à quel prix? La seule solution reste bien sur une mise en place de politiques protectionnistes progressive de façon à étaler dans le temps le nécessaire processus de réindustrialisation mais l'administration américaine actuelle est-elle vraiment apte à faire ce genre de politique?

 

Bertrand Renouvin répond à Malakine

 

Malakine a récemment écrit un texte sur la possibilité de réunir tout les souverainistes dans une alliance. La proposition visait aussi à préparé une stratégie pour les souverainiste visant à leur permettre de résister au rouleau compresseur du FN en 2012.  Face au proposition de Malakine le royaliste Bertrand Renouvin a décidé de faire une réponse positive mais sous condition vous pouvez lire ses propos sur son blog. Il va falloir en premier s'entendre sur les termes Républicain ou Souverainiste. Théoriquement toute démocratie est forcement souveraine, mais toute souveraineté n'est pas forcement démocratique. La souveraineté est un préalable indispensable à la démocratie et toute personne niant la souveraineté national est par conséquent anti-démocratique, quand on conçoit cela on comprend bien que la France et l'Europe ne sont plus aujourd'hui des démocratie et que l'UMP et le PS ne sont pas démocrates quoiqu'ils en disent. La république elle correspond à un régime politique de répartition des pouvoirs, une république peut ne pas être démocratique. Je rappel que l'on parle de République Populaire de Chine et que la Chine n'est pas une démocratie puisque le parlement n'est pas élu ni choisie par des principes démocratiques.  Je rappels aussi que la république française a longtemps pratiqué le suffrage censitaire, or ce n'est pas quelque chose de démocratique puisque la démocratie suppose l'égalité en droit. A l'inverse nous savons très bien que beaucoup de monarchie notamment en Europe sont des démocraties même si comme tout le monde sur notre vieux continent, elles tendent à perdre leur souveraineté.

 

Si l'on considère, comme c'est mon cas, que le principale problème en France ce n'est pas le régime politique en tant que tel mais la perte de souveraineté alors il faut effectivement rassembler les gens qui croient en la nécessité pour la France de retrouver sa souveraineté. Mais un telle mouvement "Alliance des souverainistes" pourrait tout aussi bien s'appeler alliance des démocrates, car ce que nous défendons en réalité c'est le droit des peuples à disposer d'eux même. Malheureusement en ce temps de novlangue orwellienne le terme démocrate à perdu de sa splendeur à force d'être utilisé pour définir son contraire. La lutte pour la souveraineté devient une urgence puisque l'Europe ambitionne désormais d'imposer un impôt Européen alors même que la commission n'a aucune représentativité démocratique et qu'elle ne peut en avoir puisque l'Europe n'est pas une nation et qu'il n'y a pas de peuple européen.  Une alliance souverainiste a aussi la faculté d'allié droite et gauche puisque la souveraineté n'a pas de couleur politique. La seule chose qui doit rassembler c'est la volonté d'une indépendance nationale, une fois celle-ci retrouver nous pourrons retrouver nos querelle de cloché. A mon sens une telle alliance devra avoir des propositions simple et forte, la première serait de proposer une sortie pure et simple de l'union européenne, je crois qu'il est temps de ne plus tergiverser en là matière ou de croire en la possibilité de changer le moloch. L'autre point, bien sûr, est le retour à l'indépendance monétaire, un retour au franc et un retour de la puissance publique dans la production monétaire, avec ensuite une application du projet d'Irving Fischer et son 100% money. Je vous conseils d'ailleurs de télécharger la traduction du livre de ce brillant économiste contemporain de Keynes sur cette page le traducteur l'a fait bénévolement et il mérite quelques donations pour ceux qui peuvent.

 

De toute manière pour peser face au FN et à sa démagogie il faudra aussi des slogans qui frappent et ne pas hésiter à montrer le caractère bien peu social des politiques du FN. Car certes le FN réclame du protectionnisme mais il est aussi un farouche ennemi des politique publique et de l'impôt n'hésitant pas à faire des caricatures puantes sur nos fonctionnaires (tous des fainéants par exemple). Il faut montrer qu'une politique de redressement si elle passe obligatoirement par le protectionnisme ne doit surement pas passer par une copie des délires libertariens nord américain. L'autre   point de rupture avec le FN est que ce dernier voit la France comme chrétienne, évidemment aujourd'hui il essai de se faire le défenseur de la laïcité, mais je ne doute pas un instant que certains au FN aimeraient bien utiliser les musulmans pour rechristianiser le pays par un effet de mimétisme et de réaction identitaire.

 

Buvons du lait

 

La destruction de notre tissu économique ne touche pas que l'industrie contrairement à une idée reçue. La France jadis pays de l'agriculture et de la gastronomie, est aussi en train de perdre son agriculture. Il ne s'agit plus là d'un effet de la hausse de la productivité comme dans les années 50-60 où la mécanisation fit perdre une grande quantité d'emplois dans le secteur. Non, aujourd'hui la concurrence internationale rend notre agriculture non-compétitive, et de plus l'euro a eu un impact violent sur la compétitivité agricole française à tel point qu'on trouve aujourd'hui en France des pommes et des haricots verts chinois??? Un pays de plus d'un milliards d'habitants qui se met a exporter de la nourriture chez nous on marche sur la tête. Ce phénomène n'est plus compensable par les subventions qui de toute manière sont une forme de protectionnisme couteux et fortement corruptible. Le problème est là, cependant force est de constater que les pouvoirs publiques ne voient toujours pas correctement le problème car ils préfèrent attaquer la grande distribution et les industriels utilisant le lait plutôt, que la logique du libre-échange voir ce texte. On se donc retrouve avec le même effet de bouc émissaire qu'avec la bourse, les banques et les spéculateurs vis à vis de la crise économique. Ce sont en réalité les états européens qui  en libéralisant leur commerce extérieur, ont mis la pression sur les prix de nos producteurs. Si le lait importé était contingenté ou taxé les rapports de force entre les producteurs français et l'industrie laitière serait rééquilibrer en faveur des producteurs. En tapant ou taxant l'industrie laitière tout ce que les politiques obtiendront c'est la disparitions de ces industries remplacés par des industriels produisant directement à l'étranger et exportant chez nous. Avec ce type de propositions nous auront bientôt des Yaourts chinois des Camemberts indiens.

 

L’Amérique s’éteint Par Paul Krugman.

 

Vous pouvez lire la traduction du dernier texte très pessimiste de Paul Krugman le titre est assez parlant. Il pense que la population américaine a été dressé par le néolibéralisme est qu'elle est maintenant complètement absorbée par cette idéologie. C'est son explication du succès de la fameuse "Tea party" mouvement en grande partie libertarien et quasi anarchisant de droite. Le texte est à lire chez Danielle Bleitrach à cette adresse. Il oublie que l'état centrale américain a toujours été critiqué de la sorte et que cela date de bien avant l'avènement du néolibéralisme, la révolution américaine en elle même avait une justification bien peu noble puisque c'était juste une affaire d'impôt sur le thé entre la Grande-Bretagne et sa plus grande colonie de peuplement (d'où le nom actuelle tea party d'ailleurs). Autre phénomène l'amérique est de plus en plus bariolé est commencent à voir se fissuré l'illusion de solidarité entre les communauté un blanc pauvre se sent plus proche d'un riche blanc que d'un pauvre noir, quoi qu'en pensent les marxiste c'est ainsi. En promulguant la société multiculturelle les gens de gauche on permit aux capitalistes d'étouffer la lutte des classes en la remplaçant par les luttes ethnocentriques.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article

commentaires

yann 19/08/2010 23:52



@La Gaule


 


Je crois moi aussi que la laïcité est une brèche face à Marine Lepen. Cependant je tiens à préciser que je n'ai rien contre elle en particulier si je ne veut pas du FN c'est parce que je suis
persuader que ce parti est incapable de rassembler tout les français. Certain voit déjà un 21 avril à l'envers pour les prochaines élections mais je ne vois pas du tout le FN gagner au second
tour quelque soit ses évolution set même si elles sont réelle d'ailleurs, le mécanisme de rejet médiatique a fait son œuvre. La raison majeure pour laquelle je suis contre le FN c'est bien
celle-là au-delà du racisme de certains de ses membre ou des grossière caricature de raisonnement démagogique qui mobilise certains penseurs du FN.


 


 Pour moi c'est le Fn qui a discrédité la nation et le patriotisme, c'est à cause du FN que les partis de droite comme de gauche ont du se référer de moins en moins à la nation. Bien sûr cet
état de fait fut aussi le fruit du travail des pseudo penseurs comme la bande des nouveaux philosophe à la BHL. Une génération celle de 68 voulait prendre le pouvoir à celle de ses parents.Mais
les parents  de cette générations avaient une autorité fondée sur l'expérience de la guerre et contre laquelle nos révolutionnaire en culotte courte n'avait à opposer que des slogans. Ils
leur fallait assassiner l'autorité sur laquelle était fondée le pouvoir parentale, il fallait discréditer ce qui fondait cette légitimité. Et bien sûr détruire la nation et le patriotisme , le
ringardiser c'était détruire les fondements de cette légitimité historique. Le FN a été finalement une énorme chance pour l'élite de la  génération 68, il lui donnait une occasion trop belle
de renverser les vieux et de montrer à qu'elle point la nation c'était pourrie et fasciste. A mon sens il faut donc montrer un nouveau patriotisme, un patriotisme non caricatural et excessif pour
désamorcer les idées ridicule que la génération 68 a injecté tel un poison dans la démocratie française.


 



La Gaule 15/08/2010 02:16



(DEBUT DU TEXTE)


 


Sur le FN, vous souhaitez ni plus ni moins trouver la brèche qui permette de réaliser le miracle que tout le monde attend depuis
trente ans. Comment chasser sur ses terres ?


(…)


 



La Gaule 15/08/2010 02:13



Jusqu’à présent personne n’a trouvé la faille déjà du temps du père, et la fille s’annonce autrement plus redoutable que son géniteur, tout
simplement parce que ELLE est réellement une femme de pouvoir, ce que n’était pas son agitateur professionnel de père (on peut utilement lire d’ailleurs à ce sujet l’ouvrage de Renouvin consacré
au FN : « Une tragédie bien française »). Seul Sarkozy avait réussi à forcer le passage, mais par un coup de bluff dont il paie aujourd’hui le ressac, et dont il ne se relèvera
probablement jamais.


 


Je ne vois franchement pas comment saper le pouvoir de séduction potentiel de Marine Le Pen sur cette France qu’évoquait Zemmour dans votre
entretien récent, celle qui zappe les infos du 20h pour le foot et qui ne se sert plus des grands journaux que pour emballer le poisson. C’est auprès de cette France là que Marine Le Pen saura
toujours rafler la prime à la proximité, un rapport direct dont on sait combien il est redoutable en politique (certains appelle cela de la vulgarité, un terme que je récuse complètement. Cette
femme est retorse et brutale, mais jamais vulgaire. Il faut de toute façon être bien naïf pour croire que l’on contrera la FN en dénonçant sa « vulgarité »).


 


Là où un Chevènement a échoué, je ne vois pas réussir un NDA (pourtant Dieu sait si celui-là m’est toujours sympathique) ou qui que ce soit
d’autre dans le landerneau politique classique, tout simplement parce que ce milieu a éradiqué culturellement tout type de rapport tribunicien direct entre le peuple  et ses représentants.


 


Attaquer le FN sur le flanc du social est un leurre, car la France bleu Marine n’est plus dans le champ du social, celui de la dynamique des
luttes collectives, mais dans celui de la précarité et du déclassement, là où l’on considère les batailles de statuts comme bien lointaines (ce qui ne retire pas à mes yeux leur
pertinence).


 


Quant à se mobiliser sur la maladie infantile de l’extrême droite française, j’ai nommé son bigotisme groupusculaire, alors que le pays en est
au stade terminal de la déchristianisation…  Il est un fait que la France tient encore à ses églises comme elle tient à ses villages et ses fermes.
Mais du retour du Grand Christ, elle s’en tape, et s’en tapera tout autant même si Madame Le Pen vient à reprendre matoisement le thème. Tout simplement personne ne la croira, à part bien sûr les
éternels figurants de gauche qui manifestent depuis au moins mille ans contre la France facho éternellement corsetée par la police, l’église et l’armée.


 


J’ai le regret pour certains d’enfoncer le clou, mais je ne vois qu’une seule brèche actuellement dans le système de Marine Le Pen, et elle est
très récemment apparue.


C’est une brèche virtuellement béante parce qu’elle touche à un domaine tout aussi important que le champ du social dans la psychologie
collective des français, et qu’elle enterre par-dessus le marché ce qu’il leur reste d’attachement religieux. Il s’agit de la seule ouverture qui permettrait de distancer la championne de feu
l’extrême droite (et oui les intellos ! Il faudra bien un jour se résoudre à libérer le congélo) sur son propre terrain, voir de l’obliger à ne plus jouer cavalière seul en intégrant un
mouvement plus vaste.


Le talon d’Achille de Marine Le Pen, celui qui transcende pour la première fois tous les clivages de la gauche à l’extrême droite, est bien la
résistance imprévue qui fermente actuellement autour du thème de la laïcité française, et des rapports ombrageux que celle-ci entretient avec des religions d’importation récente sur l’espace
public.


 


Mais Xavier Malakine ne sera probablement pas d’accord…