Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 19:17

Une brève un peu courte et spéciale aujourd'hui puisque il y avait deux vidéos très intéressantes à voir et je ne savais pas comment les présenter autrement que dans une brève rapide.


 

En premier lieu l'avis d'Emmanuel Todd sur l'évolution de notre démocratie et sur la réforme des retraites. Il a tenu des propos à faire bondir notre amis Malakine puisque maintenant Todd pense que Ségolène Royale aurait vraiment était moins catastrophique.  A titre personnel je pense le contraire, elle aurait probablement était mois catastrophique directement parlant, mais Sarkozy semble avoir débloqué la parole dans le pays. Le fait de pouvoir parler de protectionnisme commerciale est un des effets collatéraux de la stratégie Sarkozienne consistant à manger à tout les râteliers.  De plus je n'ose imaginer Sarkozy dans l'opposition avec Ségolène royale au pouvoir dans le cadre actuelle de la crise économique. Non franchement la folie de notre actuelle président n'a pas que des effets négatifs, même si les cotés positif n'ont rien avoir avec sa volonté réelle.

 

 

 

 

  J'aime beaucoup ses propos sur Jean Michèle Apathie, il faut dire que c'est un "journaliste" tout à fait représentatif de sa profession. Et j'en profite pour donner cet extrait que j'ai lu récemment sur un site et provenant de "C'était De Gaule", où le général donnait son avis sur les journalistes. Cela va beaucoup plus loin encore que les thèses de Bourdieu qui lui sont pourtant largement postérieures. Les journalistes pour le Général, passent leur temps à dénigrer leur propre pays et à admirer l'étranger, c'est dire si les choses n'étaient guère meilleures même à la grande époque.

 

Les journalistes et la bourgeoisie française (Charles de Gaulle)

Salon doré, 16 janvier 1963

"Le Général me répète, avec encore plus d'énergie, ce qu'il m'a dit déjà plusieurs fois au sujet des journalistes: "Peyrefitte, je vous supplie de ne pas traiter les journalistes avec trop de considération. Quand une difficulté surgit, il faut absolument que cette faune prenne le parti de l'étranger, contre le parti de la nation dont ils se prétendent pourtant les porte-parole. Impossible d'imaginer une pareille bassesse - et en même temps une pareille inconscience de la bassesse.

Vos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d'avoir perdu tout sentiment de fierté nationale. Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n'importe quel abaissement de la nation. Déjà en 40, elle était derrière Pétain, car il lui permettait de continuer à dîner en ville malgré le désastre national. Quel émerveillement! Pétain était un grand homme. Pas besoin d'austérité ni d'effort! Pétain avait trouvé l'arrangement. Tout allait se combiner à merveille avec les Allemands. Les bonnes affaires allaient reprendre.

Bien sûr, cela représente 5% de la nation, mais 5% qui, jusqu'à moi, ont dominé. La Révolution française n'a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu'est la bourgeoisie. Cette classe qui s'est de plus en plus abâtardie, jusqu'à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l'intérêt du pays. Il ne s'y trompe pas souvent. En réalité, il y a deux bourgeoisies. La bourgeoisie d'argent, celle qui lit Le Figaro, et la bourgeoisie intellectuelle, qui lit Le Monde. Les deux font la paire. Elles s'entendent pour se partager le pouvoir. Cela m'est complètement égal que vos journalistes soient contre moi. Cela m'ennuierait même qu'ils ne le soient pas. J'en serais navré, vous m'entendez! Le jour où Le Figaro et l'Immonde me soutiendraient, je considérerais que c'est une catastrophe nationale!" 

Alain Peyrefitte: C'était de Gaulle, Editions de Fallois/Fayard, 1994.

 


Marine Lepen attaque fort sur le protectionnisme

 

Sinon comme en réponse aux préoccupations d'Emmanuel Todd sur la question du protectionnisme commercial et sur la politique pour l'emploi, Marine Lepen fait son show face à un Nicolas Démorand étrangement agressif sur le protectionnisme. Je dis étrangement agressif parce que lors de son interview face à Todd vers 2002, le même Démorand avait plutôt l'air séduit. La prestation de Marine Lepen était assez forte maniant les arguments d'un NDA avec la fougue d'un Mélenchon un mélange détonnant. Elle s'attaque bassement au passage à NDA en jouant sur les accords parlementaires entre NDA, DDV et Bayrou cela ne me surprend pas. Il faut bien voir en elle un redoutable combattant politique et ses arguments font mouches pour leur grandes part.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article

commentaires

René Jacquot 14/11/2010 18:39



Emmanuel Todd en débat avec Manuel Valls pour Terra Nova:


 


http://www.dailymotion.com/video/xfdgx6_m-valls-vs-e-todd-debat-poings-de-vue-le-20-10-10_news#from=embed&start=0



olaf 14/11/2010 11:36



Très drôle concernant Fillon :


"Et toute ma jeunesse j’ai…je n’ose pas raconter tout cela,
mais je bricolais avec des tas de machins électroniques et seule une mauvaise
rencontre avec un mauvais professeur de mathématiques m’a fait échouer,
s’agissant de cette ambition."


http://www.cnisf.org/biblioth_cnisf/Matignon/EXTRAIT%20DISCOURS%20PREMIER%20MINISTRE.pdf



La Gaule 07/11/2010 23:30



Vous préférez la France à la Gaule parce que vous n’avez jamais vu la mienne. Je ne peux malheureusement pas vous la
montrer, c’est interdit (j’imagine la tête de yann), de même d’ailleurs que  les statistiques ethniques sur l’origine des délinquants. J’en conclus
que vous vous faites des idées.


Sinon, contactez-moi, je vous indiquerai d’excellents endroits pour aller vous promener la nuit et discuter grands
projets collectifs avec des français. Emmenez une jolie nana avec vous, ça passe mieux.



Joe Liqueur 03/11/2010 22:34



@ La Gaule


Donc si je vous comprends bien, vous pensez qu'il y a un lien entre immigration et insécurité. En dehors de ces "expériences", de ces "témoignages", de ces "constats", de ce "bon sens", de ces
"compétences", avez-vous quelques arguments à l'appui de votre thèse ? Car tout cela est quand même un peu vague. Et sauriez-vous m'expliquer comment et pourquoi vous faites ce lien entre
immigration et insécurité ?


Par ailleurs quant à moi je n'ai jamais parlé de "seau" ; je parle de la France (personnellement je préfère la France à la Gaule).


Si je veux que la France sorte de l'UE, c'est tout simplement parce que je suis citoyen français et que je tiens à ces droits politiques dont j'ai été dépossédé ; en bref, parce que je veux
restaurer la démocratie en France.


Quand je dis que c'est "ignoble", je ne fais nullement référence au bien et au mal ; je parle d'attentat à la raison, de terrorisme intellectuel. Derrière ce lien entre immigration et insécurité,
je vois se profiler l'affirmation selon laquelle les immigrés seraient "naturellement" portés à la délinquance et à la violence. J'aurais peut-être dû me contenter d'employer le terme "aberrant"
ou "absurde". Pour moi, ce genre de conception aberrante va totalement à l'encontre des intérêts de la France. Car comme disait De Gaulle, "on ne fait pas de politique autrement que sur des
réalités". Je pense que l'insécurité est la conséquence du chômage de masse et de l'absence de grand projet collectif (les deux allant bien sûr de pair). Je ne vois vraiment pas le rapport avec
l'immigration.



La Gaule 02/11/2010 02:24



@ Joe Liqueur


 


D’accord, le seau est encore à moitié vide et il est ignoble de ne pas vouloir
remplir un seau, lequel après tout n’est rien d’autre qu’un seau, un misérable petit seau sans histoire et sans cœur, si vil en regard de l’Avenir et du Bien.


Le reste, tout le reste et dont on a tenté de parler mille fois, ces
expériences,  ces témoignages, ces constats, ce bon sens, ces compétences, tout cela ne compte pas. A quoi ça sert d’abord ?


Tout cela est du domaine de la phobie, du racisme ordinaire reptilien, de
l’innommable, en un mot de l’ignoble.


Liqueur, je n’irai pas jusqu’à dire que, plus je vous lis, plus j’éprouve la
satisfaction veloutée d’être dans le camp des ignobles. Mais tout de même… Quand je pense que vous voulez sortir le seau de l’Europe !


Franchement, Joe, pour quoi faire ???