Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 20:19

    lepen_marine.jpgMarine Lepen a réussi son coup et le moins que l'on puisse dire c'est que les médias et la quasi totalité des politiques de gauche comme de droite lui ont donné un coup de main. En critiquant de façon aussi simpliste les propos de Marine Lepen critiquant l'islam vociférant et ostentatoire, les bien-pensant ont réussi à faire de cette dame et de ce parti, les principaux défenseurs de la laïcité en France. Voila une situation tout à fait incroyable quand on sait le FN compte  de nombreux  catholiques extrémistes qui n'ont jamais vraiment porté dans leur cœur les principes de la laïcité française. Mais miracle des réflexes pavloviens imprégnés chez les élites françaises et de leur incapacité à voir le réel les ont poussé à attaquer de façon caricaturale Marine Lepen. Et ce,  sans répondre aux questions qu'elle a su poser sur le non respect de la tradition laïque française par une minorité aujourd'hui très entreprenante sur tout les fronts. Le fait est que cette unanimité des élites va avoir le même effet sur Marine Lepen que les attaques des partisans du TCE sur le référendum de 2005, à savoir l'effet inverse de celui recherché. Le ras le bol généralisé vis à vis des élites fera que systématiquement la population se retournera contre le champ médiatique même si ce dernier n'a pas forcement totalement tort dans cette histoire.  Je soupçonne d'ailleurs Marine Lepen d'avoir bien compris que establishment Parisien est si détesté aujourd'hui que se faire rejeter par lui est probablement une bonne chose d'un point de vue électoral.

 

Pourquoi cette attachement ultrasensible à la laïcité en France?

 

    Autre point, si les français sont si attachés à la laïcité ce n'est uniquement parce qu'elle garantit la vie en société et évite la guerre des religions sur notre territoire. Il est vrai que la guerre des religions fut notre école laïque puisqu'elle donna même naissance au libéralisme politique qui finira par rejeté la religion or de la sphère politique pour pacifier la nation. Mais ce facteur d'évitement des conflits aurait eu un sens s'il y avait d'autres religions dynamiques en France que l'Islam, or ce n'est pas le cas, l'islam est en fait tout seul à vociférer dans son coin et son influence ne dépasse d'ailleurs guère les minorités musulmanes, qui elles mêmes pas très pratiquantes en France. Il n'y a pas comme à l'époque des guerres religieuses un protestantisme vociférant et en expansion, face à un catholicisme intolérant et sur la défensive. Il n'y a aujourd'hui qu'un seul belligérant et tout porte d'ailleurs à croire qu'il rejoindra les autres religions du livre dans peu de temps, cette religion s'étant juste attardé en chemin. Non cette exaspération provient simplement de la symbolique que représente la laïcité, qui, si elle est effectivement très important historiquement parlant, est aussi semble-t-il la seule chose qui reste de la représentation de notre pays qui n'ai pas été dévoyé par quarante ans d'idéologie anti-nationale.  Car oui, la valeur laïque qui ne fut qu'un des mécaniques représentant la nation française n'a jamais eu le traitement qui fut réservé au reste des valeurs et des symboles nationaux français. Car la souveraineté du peuple a été bafoué, le drapeau honni n'est plus accepter que dans les stades foot et encore, la marseillaise est ringarde et raciste, les frontières sont des choses monstrueuses, et le patriotisme a été ramené au rang de barbarisme à éradiquer. Et quand il semble encore bouger on envoie les pseudo-intellectuels comme BHL dire je cite "Il faut réduire le caquet au coq Gaulois". Ce travail de longue haleine des élites française post-nationale a tellement bien fonctionné que les français ils ne leur reste plus rien pour s'identifier en tant que français. Ils n'arrivent d'ailleurs même plus à se définir en tant que français au point que le gouvernement s'est cru obligé, il y a peu, de créer un débat sur l'identité nationale. Et en fait seule la laïcité est passée au travers de l'écumoire gaucho-mondialiste, c'est la dernière valeur française à laquelle personne jusqu'à présent ne s'est réellement attaquée c'est tout ce qui reste de la France en quelque sorte.

 

      De ce fait la laïcité s'est transmutée, d'un simple mécanisme de régulation de l'espace public en un mécanisme de représentation national permettant à l'esprit collectif français de s'exprimer. On comprend mieux alors la sensibilité sur la question, les français étant devenus ultra-chatouilleux en la matière. Et qui pourrait les en blâmer, eux à qui l'on déni la possibilité même d'avoir une nation et une fierté nationale, tout çà pour mieux vendre la mondialisation marchande et l'Europe des banques.  La susceptibilité française sur la question ne serait peut-être pas aussi grande si tout les restes de l'état nation français n'avaient pas été subtilement détruit par des idéologues qui nous ont préparé des lendemains catastrophiques en promettant la lune hier. En l'état, la laïcité c'est tout ce qui reste de la croyance collective française, ou plutôt tout ce qui est autorisé de dire sur la croyance collective française. Alors les français s'en donnent à cœur joie, la laïcité doit être inviolable et celui qui ne la respecte pas n'est pas un français, ce qui est vrai si la laïcité est la seule définition du français,et la seule chose qui relie les français entre eux.  En ce sens si être français c'est être laïc, il est évident qu'un musulman ne peut pas l'être, d'autant que la laïcité est quelque chose de totalement extérieur à la religion musulmane  celle-ci étant totalisante. En réalité pour faire un français être laïc est loin d'être suffisant, mais on peut être français et ne pas être laïc, personne  n'aurait douté de l'amour de De Gaulle pour la France il allait pourtant à la messe et était un fervent pratiquant catholique. Seulement cette réalité là ne peut pas être exprimer puisque le débat est clôt et que seul la question de la laïcité peut être posée. D'où ces multiples questionnement sur les immigrés et leur allégeance à la nation française, nation qui existe théoriquement mais dont les citoyens n'ont pas le droit de dire qu'elle existe. On peut imaginer l'incompréhension qui doit régner chez les immigrés car si les français ne savent pas ce qui fait d'eux des français il est sera bien difficile à un immigrés de  connaitre la réponse.

 

Comment sortir du piège lepéniste?

 

      Maintenant que l'on a compris le rôle joué par la laïcité dans la France moderne, on voit bien à quel point il est dangereux de laisser cette question au FN. Et d'ailleurs rappelons au passage que le rôle du FN dans les médias a été de discréditer la question nationale, le FN a été et est toujours un puissant outil médiatique pour détruire les revendications à caractère national en France. Quoi tu es pour le protectionnisme, alors t'est un facho du FN. C'est le genre de propos auxquels les souverainistes de droite comme de gauche ont du souvent faire face. Il en va de même dès que l'on aborde les questions sérieuses d'ailleurs, que ce soit l'immigration qui est sortie du débat parce qu'être contre c'est forcement être raciste, de la libre-circulation des capitaux car être contre c'était forcement être réactionnaire, en bref être opposé à tout ce qui déstructure et à tout ce qui a défait l'économie et la nation française c'était forcement vouloir une France rancie, recroquevillée sur elle même etc... Le problème c'est que cette méthode comme tout amalgame et mensonge finit par rencontrer ses limites. Cela ne marche plus et les effets de plus en plus palpables de ces politiques dans la vie courante des français finissent par produire un rejet massif de ces discours moralisateurs sans même que les gens se questionnent sur la validité ou non de ces derniers.

 

        Ensuite le FN qui fut ostracisé longtemps, s'enorgueillit aujourd'hui d'être le seul parti politique à défendre réellement  la nation française et ses symboles. Donc  lui donner en plus la légitimité d'être le seul à pouvoir parler de la laïcité c'est lui donner une chance de pouvoir un jour réellement accéder au pouvoir. Il faut donc immédiatement que les hommes politiques modérés cessent de laisser cette question aux seules extrémistes, car même les plus modérés des français finiront par croire qu'effectivement il n'y a plus que le FN a défendre la France et tant pis s'il pue un peu. Il faudrait pourtant simplement que les dirigeants réaffirment  les principes de la république française et se remettent à les défendre, cela n'a rien de très difficile sauf qu'il faudra peut-être se fâcher avec quelques hurluberlus des médias. Réaffirmer la laïcité en France en condamnant l'empiètement sur l'espace public, mais aussi en condamnant toutes les tentatives visant à séparer volontairement par la nourriture ou par d'autres facteurs les français en clans et cela ne concerne d'ailleurs pas que les musulmans. Je trouve extrêmement choquant par exemple qu'un premier ministre ou un président se rendent aux diners du CRIF ou déclarent que la défense de l'état hébreu est une priorité pour lui, comme l'avait fait par exemple François Fillon l'année dernière. Le clientélisme communautaire souvent pratiqué par nos politiques qui pensent la France comme une accrétion de communautés disparates, n'étant pas étranger aux problèmes que nous rencontrons aujourd'hui.  Le communautarisme est nourri en permanence par nos élites qui s'adressent à tel ou tel individu en tant que noir, homosexuel, juif ,femme ,etc.. Vouloir lutter pour l'unité française tout en la divisant sans arrêt est pour le moins schizophrénique, mais nos élites s'en rendent elles seulement compte?

 

    Pour empêcher le FN de rafler la mise, il faudra donc retrouver un discours français et typiquement français c'est à dire sans référence à une quelconque communauté d'aucune sorte, hormis la communauté nationale. Il faudra également réaffirmer les principes de la république françaises même si cela agace certains de nos concitoyens, il n'est plus possible de ménager la chèvre et le chou, et ce n'est pas à la France de s'adapter à l'islam mais bien l'inverse. Une fois accepté ces principes on peut tout à fait construire des politiques raisonnables et non extrémistes pour pouvoir  regarder le FN droit dans les yeux sans faiblir. Les gens se détourneront rapidement de ce parti si enfin ils retrouvent quelqu'un de raisonnable pour défendre leur nation. Le FN finalement n'est que le résultat d'une énorme fuite des élites face aux problèmes nationaux depuis quarante ans. C'est la bosse produite par la poussière accumulée sous le tapis  et dont personne ne veut se débarrasser qui crée le FN, on essaie de l'oublier, mais la question  revient à chaque fois. Si les élites continuent à fuir ces problèmes pour continuer à se faire bien voir des médias et du petit village parisien, alors oui ils finiront par le mettre au pouvoir ce parti extrémiste qu'ils détestent tant. Les meilleurs alliés de Marine Lepen sont bien ceux qui en prétendant la combattre lui donne en fait des armes pour vaincre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann - dans politique
commenter cet article

commentaires

Jacques de Lomay 22/12/2010 19:58



Yann tu ecris "je crois que Sarkozy est en fait le seul candidat qui pourrait perdre face à Marine Lepen au second tour des présidentielles".


Je ne pense pas comme toi,au contraire, la seule chance pour NS de faire un second mandat est de se trouver en face de Marine LP(ou Bruno G)les bulots sont trop bien conditionnés pour faire
barrage a "l'extreme droite" et du coup sauver la "democratie"(conditionnés par nos medias qui sont un exemple de probité comme chacun sait) et reprendre ainsi encore  5 années de
"sod..." dont finalement ils raffolent depuis 4 decennies...



yann 18/12/2010 20:05



@jp


Je ne sais pas pour qui vous devez voter mais moi personnellement j'ai pour principe de toujours voter pour ceux qui sont les plus proches de mes idées. La démocratie part de ce principe de base,
si tout le monde vote en fonction de qui est supposé ou non avoir le plus de chance de gagner alors le vote perd son sens. Maintenant il ne faut pas désépérer les partis politiques traditionnels
seront tôt ou tard obligés de regarder les réalités en face c'est la même chose en économie d'ailleurs.


@Malakine


Je ne crois pas que la diabolisation puissent encore marché. En premier lieu parce que les médias mainstream perdent de plus en plus de poids dans l'opinion. Les gens se méfient plus des grandes
messes de cathéchisme télévisuel donnant le nom des méchants et des gentils. Cette méfiance généralisée envers les médias condamne en fait la mécanique qui avait permis la diabolisation d'une
part importante du champ politique.  L'appartition des débats jadis cachés dans le domaine public est aujourd'hui une réalité. C'est vrai pour la fin de l'euro, pour le protectionnisme et
c'est vrai aussi et de plsue n plus pour l'immigration, les gens débattent à nouveau de ces sujets qui avaient pourtant étaient complètement diabolisé dans les années 80/90 c'est surement un des
effets d'internet des informations alternatives.


@Etdas


Et bien cela faisait longtemps content de voir que vous venez nous voir de temps en temps. Je ne suis pas aussi pessimiste sur l'évolution des politiques, je suis sûr que beaucoup d'hommes
politiques, même au PS se posent des questions sur le système actuel. Si çà se trouve il suffira d'un évènement politique pour débloquer la situation et permettre à tout ceux qui se taisent par
peur, lacheté ou défaitisme de l'ouvrir à nouveau. Sur l'euro on entend quand même de plus en plus de critiques, le système politique néolibéral actuel ne se maintient que par inertie
sociologique il n'a plus de moteur derrière lui pour le propulser.


@Jardidi


Je ne crois pas queleur programme soit nihiliste à ce point. Le problème c'est que les hommes politiques issus de ces partis sont prisonniers de ces structures. La partis ne nomme pas les
meilleurs à leur tête mais ce qui corresponde à la croyance dominante en place, il sont naturellement conservateur. Si le néolibéralisme a eu de vrais idéologue comme Barre par exemple, il n'y a
plus aujourd'hui de réelle mouvement d'entrain pour l'idéologie néolibérale. C'est juste une vision hautement suiviste de la politique qui les mènent. Il font ce qu'ils font parce qu'ils pensent
pour la plupart qu'il n'y a pas d'autre choix, ou qu'il se pense trop isolés pour réellement changer les choses.


@Sybille


Il faut continuer à dire et expliquer les principes de nation française en espérant qu'un jour il y aura enfin une vrai oportunité de changement. Qui sait, nous pourrions être surpris? Sinon
c'est vrai que Marine Lepen au deuxième tour pourrait effectivement permettre à Sarko d'être élu mais je pense que le score final pourrait être plus serré qu'on le croit. Parce que Sarkozy est
vraiment détesté par beaucoup de monde et que Marine Lepen est nettement plus présentable que son père. En fait pour paraphraser les propos de Todd en 2007, je crois que Sarkozy est en fait le
seul candidat qui pourrait perdre face à Marine Lepen au second tour des présidentielles.



Sybille 18/12/2010 00:49



Très bonne analyse mais Lepen va faire un carton en 2012! Le plus triste, ce sera alors de voir l'UMPSMODEM se dresser comme un seul homme pour en appeler à un front républicain.
 Pauvre république, bafouée par ce même clan, qui continuera de s'enfoncer dans cette sorte d'obscurantisme qui se manifeste par l'absence d'alternative (c'est nous UMPSMODEM ou les
fachos/populistes).


Accessoirement, ce qui vient de se passer en Italie, avec le maintient de Berlusconi, est tout à fait significatif de la façon dont un Sarko laminé et impopulaire pourrait se maintenir au pouvoir
en 2012.


Quoiqu'il arrive, il faudra tenir bon car il y a plusieurs fronts totalitaires à combattre, mais on ne devient jamais facho par hasard. Je crois que la force est avec ceux qui de droite ou de
gauche ont toujours défendu les valeurs universelles de la république et la souveraineté des peuples contre les oligarchies. Ce clan existe depuis Maastricht, et bien que divisé
(droite/gauche), il se renforce tous les jours: 



Jardidi 17/12/2010 11:44



Il me semble que le PS, l'UMP et les centristes sont devenus des fous furieux, obstinés à nous écraser. Ils sont les nazis d'aujourd'hui, leur programme est de faire vivre le maximum de Français
dans la misère tout en enrichissant les riches. Ne reste donc que les possibles extrémistes de gauche ou de droite.


La fin de l'UE ne les empêchera peut-être même pas de continuer cette même politique.



Etdas 17/12/2010 10:52



Peu actif ces derniers temps sur les sites, je fais juste un passage pour moi aussi sortir la boite à cirage et t'adresser, Yann de vives félicitations, je partage ton analyse à 100%.


Mais je pense qu'il est trop tard pour que la classe politique médiatique retrouve un semblant de raison, alors pour ne pas revivre la désilusion de 2002 ou un engagement total derrière JP
Chevènement n'a aboutit à rien, je n'irais pas cette fois je crois voter pour NDA...


Pour le commentateur qui confond Pétainisme et Maréchalisme, je l'invite à se replonger dans l'Histoire afin de mieux comprendre les réalités humaines et politiques de cette période. Ce n'est pas
le peuple français qui se jette dans les bras de Pétain (le seul qui ne les abandonne pas par ailleurs) mais la chambre élue en 1936 qui le précipite!


Devant la déliquessence du système combien de gens vont en arriver à ce dire que au bout du bout il n'en reste effectivement plus qu'un, oui il pue! Et alors? Vous voulez que ça bouge, oui ou
non?


La France et les Français  n'ont plus le choix, c'est ou l'Aventin (je ne me mouille pas, qu'ils se démerdent et je garde les mains propres), ou le témoignage stérilisant (NDA), ou le
renoncement (tous les autres vendus), ou le FN.


Les dirigeants l'ont bien compris, c'est là dessus qu'il joue leur survie, ils culpabiliseront la Nation encore et toujours, et si ils y parviennent continuerons de lui imposer ces mêmes impasses
mortifères, à moins que...


Saludos del Atlantico Sur.