Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 21:48

La situation américaine ne semble pas s'arranger et des processus que nous n'avions pas pu observer depuis le moyen-age semble s'y mettre en place. Ainsi cette vidéo en forme de zaping que j'ai trouvé sur le blog de Patrick REYMOND montre la terrible situation de la ville de Detroit symbole même de l'échec de la société américaine. Passant en l'espace de seulement deux génération d'une ville vivante et industrialisé à un désert architecturale peuplé de chômeurs et de misérable. L'économie devient une économie de subsistance car il n'y a plus d'autres activités, cette vidéo nous montre peut-être le destin de tout l'occident dans les décennies qui viennent. Entre la désindustrialisation fabriquée par le libre-échange sans contrainte et la disparition du pétrole qui condamne notre agriculture et nos modes de transport, il ne fait guère de doute que notre propre pays suivra la trace de Detroit, avec peut-être  la guerre civile en plus. Bien sûr si nous continuons sur la voie actuelle.

 

 

 
    Detroit c'est aussi le symbole de la décroissance en action, les écologistes devraient en faire leur capitale, la ville sera bientôt uniquement peuplée de renards et de raton-laveur, un paradis écologique enchanteur naissant de la fin de l'occident. On pourrait aussi organiser du tourisme pour montrer la capitale de la décroissance mondiale et ainsi attirer les touristes les pays développés d'Asie. Autre vidéo parlante celle de l'évolution du chômage depuis le début de la crise en 2007. C'est tout à fait parlant pour ceux qui ne l'auraient pas encore vue. Bien sûr cela se base sur les chiffres du chômage officiel, chiffres dont nous sauvons par ailleurs qu'ils sont largement sous-estimés.    
 
 
  La mécanique de l'illusion s'est définitivement grippé et le story telling US ne fait plus illusion, cette fois aucune bulle ne fera momentanément remonter la pente à la finance de l'état américain. Certains ont d'ailleurs fait remarqué que l'état US s'est endetté autant ces deux dernières années que tout les gouvernements américains réunit depuis l'indépendance, il y a 219 ans, rien que çà.  Les plans de relances n'ont pas fonctionné, du moins aux USA, malgré leur énormité ils n'ont fait que stabiliser la situation sans revenir à une création d'emploi dynamique. Pour revenir à la situation d'avant crise il faudrait que les USA créent la bagatelle de 10 millions d'emplois ce qui est impossible vue le rythme actuel. Et cerise sur le gâteau la balance commerciale a repris sa marche vers le déficit, sans croissance forte et avec une demande intérieure anémiée c'est très fort.
ustrade.gif 
On notera au passage que la dégradation s'est fait sous un  dollars toujours très faible face à l'euro. Mais il est vrai que comme l'Europe s'est elle même lancée dans une politique de déflation salariale, les exportations US vers l'Europe ne risquaient pas de décoller, malgré l'amélioration de leur compétitivité monétaire. A l'inverse l'Asie remercie l'Amérique, elle pompe maintenant la totalité de la masse monétaire que les USA produisent, les chinois doivent bien rire. Surtout que la faiblesse du dollars n'existe pas pour les chinois, les japonais ou les coréens qui ont tous collé leur monnaie à celles des USA. La crise continue donc sont petit chemin et seul les asiatiques semblent aujourd'hui comprendre le fonctionnement réel de l'économie mondiale et ils en profitent largement. Même s'il est vrai que les tentatives chinoises pour tirer sa croissance par sa demande intérieure sont pour l'instant peu efficace. Elle reste encore trop dépendante des USA, mais on peut déjà imaginer le sort que réserve la Chine à l'occident une fois celle-ci débarrassé de cette contrainte. Ce ne sera pas beau à voir, Detroit nous montre malheureusement notre futur le plus probable.
 
 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann - dans économie
commenter cet article

commentaires

jack 28/08/2010 10:02



bientôt MAD MAX le retour ou plutôt MAD MAX l'avènement?