Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 18:00

  Aujourd'hui on s'attaque à un gros morceau de la médiathèque puisque Todd est probablement notre intellectuel préféré le plus médiatiques de tous. Il y a un grand nombre d'interview de lui sous différente formes je ne vais mettre que les plus significatif résumant la pensée toddienne. Au passage si certain d'entre vous n'ont jamais lu Todd je ne peut que vous conseillez de lire au moins ses deux meilleurs livres, les plus accessibles "L'illusion économique" et "Après l'empire", il font un bon résumé de la pensée de Todd même s'il ne vont pas aussi loin que que "L'invention de l'Europe" ou "La troisième planète", ces derniers expliquant les fondements de l'analyse des structures familiales et de leur impact potentiel sur les idéologies qu'une société peut accepter et développer.

 

1-La chute finale

 

  Incroyable mais vrai l'INA a mis en ligne un interview de Todd datant de 1976 avec Jacques Chancel  qui l'interview sur son essai " La chute finale" le livre qui a révélé Todd et qui prévoyait la disparition de l'URSS a une époque où l'on pensait encore que cette empire était un grand concurrent de l'occident. Malheureusement l'enregistrement n'est pas en entier car il est payant sur le site de l'INA (ne me demander pas pourquoi la diffusion d'un enregistrement d'un service publique est payant alors qu'il est théoriquement déjà payé par les impôts, je ne pourrais vous répondre). C'est en tout cas bien sympathique d'entendre le Todd de l'époque.

 

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

 

2-La nouvelle France

 

  Autre vidéo de l'INA un interview d'une époque où William Leymergie faisait autre chose que du divertissement bas de gamme sur Télématin. Cette fois cela concerne le livre "La nouvelle France"  dans lequel Emmanuel Todd nous décris son concept des deux France avec une grande clairvoyance. Une France égalitaire celle du bassin parisien, c'est la France universaliste. Et l'autre France celle des familles souches surtout adepte d'inégalité et de hiérarchie. L'interview se concentre malheureusement, actualité de l'époque oblige, sur la question du FN et de sa poussée chez les prolétaires. Avec dans le fond l'évolution de la structure droite-gauche favorisée par la déchristianisation du pays. Les catholiques se mettant à voter à gauche et ainsi  favorisant la deuxième gauche de Rocard et Delors, cela explique en partie, l'évolution du PS vers un libéralisme rose bonbon. Pendant ce temps les ouvriers se réfugient chez Le Pen, on en est pas encore sorti, l'analyse est donc toujours d'actualité.

 

 

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

 

3-Après l'empire

 

  Ici il s'agit d'une série d'interviews donnés par Todd à Nicolas Demorand avant qu'il ne prenne la grosse tête comme d'autres journalistes avant lui. Le sujet c'est "Après l'empire" livre choc d'Emmanuel Todd ayant fait couler beaucoup d'encre à l'époque. On se souviendra aussi des plateaux de Serge Moati bien déséquilibré avec des illuminés pro-américains et complètement aveugles sur l'invasion de l'Irak. Avec le recul on voit bien la lucidité de Todd sur le moment et il l'absurdité mentale qu'a provoqué le 11 septembre avec la fameuse expression "Nous sommes tous américains". On nous a d'ailleurs refait le coup avec Barack Obama récemment, mais on s'est vite aperçu qu'en réalité ce sont nos élites qui sont toutes américaines. Les vidéos sont dans l'ordre chronologique de la playliste pour faciliter leur vision.

 

 

 

  Autre conférence d'Emmanuel Todd sur Après l'empire, celle-ci est plus récente et s'est faite au Japon, car Todd est très connu au Japon figurez vous. Il s'exprime plus longuement  sur la crise actuelle , il fait bien sure le rapprochement entre la situation Européenne et Japonaise. Notamment sur l'incapacité qu'ont nos régions, a produire des projets à long terme. Il y défend que le seul intérêt de la puissance américain c'est sa capacité d'action, sa volonté d'agir, même sans réfléchir. Alors que les Européens et les japonais sont enfermés dans l'inaction, ces derniers étant devenus de simples spectateurs de l'histoire. Est-ce un effet du vieillissement? Vous le verrez en écoutant cette vidéo de Todd.

 

 

 

 

4- Après la démocratie

 

  Dernier livre d'Emannuel Todd présenté par le maitre lui même, son livre est plus discutable que ses précédents demon point de vue. Il l'avoue d'ailleurs. Car il est beaucoup plus spéculatif et moins fondé sur des faits, que sur des raisonnements à la limite de la métaphysique. Il arrive d'ailleurs assez fréquemment que Todd se dé-crédibilise par des emportements que l'on peut juger excessif, c'est mon cas, Todd est bien meilleur lorsqu'il fait de l'analyse précise et rationnelle. Après tout des types qui font de l'analyse purement métaphysique sans fondement empirique réel et scientifique, le Paf télévisuel en est plein, par contre de l'analyse réaliste il n'y en a pas beaucoup.

 

 
  Ensuite une autre intervention de Todd à une réunion de DLR, il y avait d'ailleurs aussi pour l'occasion Jean Luc Gréau, le débat porté sur la mondialisation et le déclin économique et social.  
 
   
Cette fiche est susceptible d'être modifié, j'ai voulu mettre les vidéo les plus explicatives possible en évitant celle qui furent rempli de pseudo-débat et qui ne prenaient que le Todd combattant de plateau télévisuel.  Si vous voyez d'autres vidéos de ce type n'hésitez pas à les signaler. 
 
Pour ceux qui auront le courage, voici une deuxième conférence  de Todd au Japon, il s'exprime sur le déclin de la démocratie française devant un grand nombre de journalistes japonais. La conférence dure 2 heures je n'ai pas pu mettre la vidéo sur le blog, mais vous pouvez la voir à cette adresse: Todd au Japon sur "Après la démocratie"
 
  Pour ceux qui ne l'aurez jamais lu Malakine a consacré de nombreux textes à Emmanuel Todd je ne puis que vous conseiller de les lire si cela n'a jamais été fait, la plupart de ces textes n'ont pas vieilli et éclaire toujours largement l'actualité.   

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann - dans mediathèque
commenter cet article

commentaires

valentini 11/03/2011 10:41



 


Une marmite paradisiaque


 


(aux Nippes, Nippes, Nippes, hourra!)


 


L'étude de l'économie et le poker!


Deux domaines passablement distincts, deux sciences...


Lueurs d'anciens feux, verreries et faïences


n'obtiennent merci que confiées au dit joker.


 


(lire la suite sur instants-fugaces)



Joe Liqueur 10/04/2010 18:54



Je reconnais que je suis allé un peu vite en besogne. Cependant notez bien que j'avais écrit : "finit me semble-t-il par verser dans un travers suprématiste" et non pas "Todd est un vil
suprématiste, je le dénonce immédiatement à la HALDE". J'en profite pour souligner que toute évidence Todd n'est en aucun cas un "raciste", et qu'il est même, parmi les intellectuels français,
l'un des plus authentiques anti-racistes ou plutôt non-racistes (je préfère de loin ce dernier terme).


 


Simplement, je crois que dans son intervention chez DLR il s'est un peu égaré en affirmant que les Chinois achèteront TOUJOURS des machines-outils allemandes. Parce que c'est un peu le cœur du
problème. Mais il est vrai que le discours oral ne peut être abordé comme le discours écrit. Finalement, je rejoins tout à fait votre analyse, Todd surestime sans doute le temps qu'il faudra aux
Chinois (et aux autres) pour nous rattraper. Il me semble d'ailleurs que les Chinois (et les Indiens, et quelques autres) ont déjà bouffé un bon morceau de notre industrie… Et de ce point de vue,
je me répète, mais je crois que la situation est déjà très critique. Ce n'est plus le moment de faire des nuances.



yann 10/04/2010 17:57



@joe


Je ne faisait que dire ce que je crois être les positions de Todd en aucun cas je ne serai aussi optimiste que lui sur l'avenir de l'UE ou sur la domination prétendu de l'Europe au sens technique
ou autre. Il faut bien voir d'ailleurs que l'histoire va vite ,trés vite et que l'on est vite dépassé par les évenement je crois que Todd a quelques années de retard sur son appréciation de
l'économie chinoise ou asiatique. Il ne voit pas le rattrapage tout à fait fulgurant, il est déjà bien tard pour notre continent.  Et puis question science il suffit de voir la tête de
sthésard aux USA pour comprendre que c'est déjà l'Asie le centre scientifique du monde, je crois que Todd n'en a pas encore conscience. Quand à le décrire comme suprematiste je ne le crois pas,
il faut lire ses livres il ne peut pas tout dire dans les vidéo, mais je l'avais entendu expliquer à des socialistes que les chinois comptaient nous "bouffer tout cru", en parlant de notre
industrie bien sure. Donc je ne pense pas qu'il pense que les chinois ne nous rattraperont pas, il surestime juste le temps qu'il leur faudra.


 


Oui le fascisme est utilisé à tort et à travers, on confond en plus le terme nazi et fasciste alors que cela n'a rien avoir. Le fascisme étant un nationalisme crétin, caricatural et vulgaire,
alors que le nazisme était un projet odieux d'extermination innommable. Je suis inquiet de voir ces termes utilisés n'importe comment, c'est leur retirer toute pertinence réelle de description.
Le jour où il y aura de vrais nazi et de vrais fascistes nous ne saurons plus les nommer.



Joe Liqueur 10/04/2010 17:41



Todd a bien raison s'il croit à la dangerosité des USA pendant leur phase de déstructuration. D'ailleurs on peut déjà constater ce danger au Moyen-Orient - c'est très concret ! Cependant,
personnellement, je ne parierai pas sur l'UE pour nous prémunir de ces dangers (ni pour quoi que ce soit d'ailleurs).


 


L'approche pluridisplinaire de Todd est vraiment passionnante et pertinente, mais je crois que cela l'éloigne parfois du pragmatisme politique qui me tient à cœur.


 


A propos des USA, Todd souligne un point très important à mes yeux : dans les années quarante et cinquante, les Etats-Unis étaient réellement auto-suffisants (en particulier dans le domaine des
matières premières et de l'industrie). Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Du coup, cette puissance qui était bien réelle est devenue largement fictive, et les entreprises militaires désastreuses
des USA d'aujourd'hui sont en fait le signe d'un profond déclin - et non pas la manifestation d'une prétendue "hyper-puissance" (j'espère que je ne caricature pas trop les propos de l'auteur).


 


Todd souligne également que la puissante Allemagne s'est construite avec le protectionnisme et même grâce au protectionnisme. Grâce lui soit rendue de rappeler ce genre d'évidence.


 


Mais j'en reviens à mes critiques : Todd suggère d'abord que l'Europe serait devenue la puissance dominante à l'échelle mondiale "pour quelques décennies". En toute modestie, j'en n'en suis pas
si sûr. Ensuite, Todd parle d'un marché de 400 millions de consommateurs "avec les producteurs correspondants". Mais justement, il n'y a pas les producteurs correspondants ! Et c'est tout le
problème ! Enfin, et c'est le plus important, Todd finit me semble-t-il par verser dans un travers suprématiste que vous dénonciez récemment, Yann. Par exemple quand il dit que "de toute façon,
les Chinois n'ont pas le choix ils achèteront TOUJOURS (c'est moi qui souligne) des machines-outils allemandes ; y vont pas se mettre à la merci du Japon". Parce qu'ils ne seront jamais capables
de produire eux-mêmes ces machines-outils ?? (et puis ça veut dire quoi "à la merci du Japon" ? Pourquoi le Japon ne serait-il pas bientôt à la merci de la Chine ?). Ou encore quand il dit que "y
seront même forcés d'acheter des Airbus ; y peuvent pas se mettre à la merci de Boeing". Ah bon, y seront FORCES d'acheter des Airbus ? Y seront jamais capables de construire eux-mêmes des avions
de ligne ? Il me semble pourtant qu'ils construisent DEJA des avions de ligne - par exemple… des Airbus. Et d'ailleurs, pourquoi ils préféreraient être à la merci d'Airbus plutôt qu'à la
merci de Boeing ? Avec toutes les réserves en dollars qu'ils détiennent, ça ne me paraît pas du tout évident. Et surtout, et c'est bien fondamental, l'avion de ligne chinois doit débarquer d'ici 5 ans (pas "quelques décennies"). Dans un premier temps, il sera motorisé par Safran
(ex-SNECMA) et GE, mais ensuite… Il y a un moment où l'on devra quand même se rendre compte - de gré ou de force - que la dialectique du maître et de l'esclave est aujourd'hui à l'œuvre à
l'échelle mondiale. En France, ou en Allemagne, on est bien placé pour savoir comment cela se termine. Les usines, c'est bon pour les jaunes. Très bien. Mais le jour (très proche désormais) où
les jaunes nous diront nos quatre vérités, on se réveillera avec une sacrée gueule de bois… dans une pauvreté dont on n'avait même plus idée.


 


Enfin, à propos des "imbéciles" qui collent une étiquette "facho" sur toute considération protectionniste : imbéciles, c'est le mot. C'est triste à dire, mais le concept de fascisme est utilisé
comme une étiquette, et celle-ci peut servir à tout et surtout à n'importe quoi. Pourtant la véritable définition du fascisme existe, Ettore Scola en a même donné une version aussi lapidaire que
juste : les fascistes, ce sont ceux qui sont "anti-locataire du sixième". Et ça n'a pas grand-chose à voir.



yann 10/04/2010 14:30



@Emmanuel


Je ne sais pas il faudrait demander à Todd lui même.  C'est vrai que ses travaux sont trés important et je crois
que le lien qu'il a fait entre les structures familliale et les évolutions idéologiques ont ouvert un champ de recherche énorme pour de futur chercheurs en sociologie, histoire ou anthropologie.
seulement notre université souffre d'une trop grande séparation des disciplines c'est pas seulement vrai dans ce genre de domaine c'est générale. Car c'est bien sa pluridisciplinarité qui permis
à Todd de faire ses raisonnements atypiques et il serait dommage que d'autres ne suivent pas son exemple.


@Joe


Dans l'illusion économique Todd était pour une politique nationale, ce n'est que dans Après l'Empire qu'il a commencé son raisonnement à l'échelle européenne. JE crois que c'est parce qu'il croit
à la dangerosité des USA pendant la phase de déstructuration de son empire.  D'autre part il était politiquement plus facile de faire accepter un protectionnisme à l'échelle européenne cela
permet d'enlever l'étiquette facho que tout les imbéciles collent au protectionnisme.


 


Sur le TCE j'avoue que je n'ai jamais compris son vote il faudra que je mette un texte en ligne que j'avais écris à l'époque sur le vote de Todd. Il m'avait passablement énervé et je ne sais
toujours pas pourquoi il avait pris cette décision.


Quoiqu'il en soit je pense que si la France sortait de l'UE Todd ne serait pas contre, il donne simplement la solution qui lui semble théoriquement la plus idéale. Malheureusement il est
impossible politiquement de réorienter la construction européenne, c'est trop tard. C'est pourquoi je préfère largement Sapir à Todd sur la question de l'UE et de l'euro, même si leurs objectifs
restent identiques remettre de l'industrie en Europe et relancer les salaires grâce au bouclier protectionniste.