Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 20:20

euros_1644157c.jpgC'est un article du Telegraph qui nous apprends qu'une discussion aurait eu lieu entre la France et l'Allemagne sur une éventuelle coupure en deux de la zone euro. L'article décrit la création de deux euros, un euro du nord composé de l'Allemagne, des Pays-bas, de la France de l'Autriche et de la Finlande à minima, et un euro du sud composé des autres membres notamment l'Espagne, l'Italie ,la Grèce et le Portugal. Cet article est assez inquiétant, non pas sur le fait que la zone euro actuelle explosera, il s'agit là d'un mouvement quasi inéluctable puisque la seule possibilité pour sauver la zone euro telle qu'elle est serait d'établir des protections douanières régulatrice ce que les élites européennes se refusent à faire. Non ce qui est inquiétant c'est que la France continue dans cette optique à suivre la monnaie allemande et à devenir une espèce de satellite de la puissance germanique.

 

  J'ose espérer que les élites française ne sont pas à se point aveuglé par leurs dogme de monnaie forte et qu'ils  ne se jetterons pas dans ce traquenard germanique. Car si par malheur la France allez dans cette eurozone du nord,   il ne fait aucun doute, eu égard à ses membres, que la France serait la seule nations du groupe avec un déficit commercial extérieur. Une telle zone monétaire aurait des excédents commerciaux colossaux qui produiraient une réévaluation monétaire extrêmement forte, du genre un euro du nord vaudrait 1.5 euro actuel. Jusqu'à présent les pays du sud ont empêché, par leur déficits extérieurs, l'euro de trop s'apprécier. Sans cela notre situation serait encore plus grave sur le plan commercial qu'à l'heure actuelle. Si nous envisagions d'être membre d'une telle zone monétaire totalement germanique adieux la France. Pour ce qui est des Pays-bas ou de l'Autriche ce n'est pas un problème pour ces nations d'avoir la même monnaie que l'Allemagne puisqu'en réalité les Pays-bas sont un immense port allemand et l'Autriche un Lander qui n'est jamais entré dans la Bundesrepublik.

 

Est-il raisonnable de persévérer dans l'erreur?

 

L'échec de l'euro n'est pas uniquement du  à une mauvaise optimalité de la zone monétaire c'est une violation même du principe de souveraineté des peuples qui provoque sa chute. Créer des zones moins hétérogène sera bien sure une bonne chose mais la réalité c'est qu'il faut une monnaie par nation au moins. Il faut également tordre le cou à l'idée selon laquelle plus une monnaie est grosse mieux c'est. Rien n'interdit aux européens de fonctionner avec plusieurs monnaies. Une monnaies de réserves à l'échelle européenne qui pourrait d'ailleurs inclure toute l'Europe de l'atlantique à l'Oural, et même d'autres régions du monde, des monnaies nationales pour les échanges internationaux et pourquoi pas des monnaies régionales pour équilibrer les chances entre les régions faibles et fortes.  L'idée selon laquelle il faudrait un seule instrument monétaire est en soit ridicule, il vient probablement d'un esprit monothéiste hérité du Christianisme. Les US ont par exemple eu pendant longtemps des centaines de monnaies en circulation et ce jusqu'au début du 20ème siècle, ce fut pourtant la période la plus prospère de leur histoire.

 

D'ailleurs si les européens souhaitaient enfin se débarrasser de l'encombrant allié US et de leur monnaie pourrie le dollars, il serait interessant de faire de l'euro une simple monnaie de réserve. En étendant sont usage à d'autres régions du monde et notamment celles productrices de matières premières  nous saperions le seul mécanisme qui permet au dollars de se maintenir. Car c'est ce rôle de monnaie de réserve internationnal qui permet au dollars son maintient malgré une situation commerciale américaine catastrophique depuis trois décennies au moins. Les monnaies nationales européenne pouvant toujours se dévaluer si besoin, la nature de réserve de l'euro nous donnerait les avantages de la monnaie unique (protection contre la dollarisation) sans les effets pernicieux (découplage entre la valeur de la monnaie et la balance  des paiements des pays membres).

 

Quoiqu'il en soit si la zone euro doit être coupé en seulement deux morceaux, mieux vaudrait pour la France faire partie de l'euro du sud. Non seulement parce que les pays membres sont culturellement plus proche de nous, cela créerait l'union latine cher à certains blogueur. Mais surtout parce que la France bénéficierait pour un temps d'une monnaie probablement sous évaluée par rapport à son commerce extérieur, de quoi redresser un petit peu notre industrie. Bien sure il sera toujours nécessaire de faire du protectionnisme contre les régions asiatiques dont les avantages comparatifs sont trop grands pour être compensé par la seule dévaluation. Pour ce qui est de l'Allemagne et de sa zone monétaire elle bénéficiera enfin de sa super monnaie surévaluée puisque telle est son souhait. Nous ramasserons les miettes quand les délires d'excédents commerciaux auront poussé l'Allemagne à l'extinction totale.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann - dans économie
commenter cet article

commentaires

olaf 28/06/2010 20:20



Texte de Gréau très synthétique :


http://www.pauljorion.com/blog/?p=13374



yann 26/06/2010 20:05



@A-J Holbecq


C'est vrai qu'il est beaucoup plus rationnel de ramener les chiffres macro-économique à leur valeur par tête. On voit d'ailleurs ici que le déficit commercial français n'est pas encore si
catastrophique que çà, la situation est rattrapable pour peu que l'on cesse les délires sur les politiques économiques.


Sur les monnaies supranationale on pourrait d'ailleurs parler du franc CFA qui produit des effets tout aussi catastrophique en Afrique francophone que l'euro.


 


@Laurent


C'est vrai qu'ils légitiment ainsi les gens qui proposent des alternatives monétaires nationales. Cependant ces imbéciles seraient bien assez cinglé pour nous mettre dans un euro nordique, ils
ont déjà montré que leur bêtise est sans limite. 



Laurent Pinsolle 26/06/2010 14:56



Point négatif : l'idée que la France fasse partie de l'euro du Nord.


Point positif : tout ce petit monde donne de l'eau au moulin de ceux, qui, comme nous, disent qu'une ^même monnaie pour une zone aussi hétérogène n'est pas une bonne idée. L'idée de casser l'euro
en deux nous aidera à vendre l'idée de revenir aux monnaies nationales...



A-J Holbecq 25/06/2010 18:22



Merci, c'est un excellent article que je relaie.


Pour information voici le montant (approximatif) des soldes 2008 des échanges extérieurs, par habitant,  et par pays de la zone euro... c'est en dollars

Luxembourg       6040
Pays-Bas            3940
Allemagne           2960
Autriche              1750
Finlande              1350
France            -855
Belgique        -1090
Slovaquie      -1090
Malte            -1190
Italie             -1300
Slovénie        -1500
Portugal         -2730
Irlande           -2890
Espagne         -3420
Grèce             -4640
Chypre           -5000


Les pays pouvant être ceux d'un "euro nord" devraient seument être les suivants :  Luxembourg , Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Finlande .


Mais cette idée est très mauvaise et c'est bien évidemment le retour aux monnaies nationales, intégrées à une "parité politiquement négociée" au sein d'un euro commun (qui pourrait d'ailleurs
beaucoup plus facilement être élargi à des pays qui ne font pas actuellement parti de la zone euro) qui a ma préférence.