Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 16:20

 

    Mon Dieu quel spectacle affligeant sur les antennes de France2 hier soir  ! Pour tout vous dire, je n'ai pas tenu et me suis contenté des extraits visibles sur internet. C'est qu'ils ont réussi à rendre Marine Le Pen sympathique à force d'attaques ridicules et caricaturales. On voit que les leçons à répétition que reçoit le système médiatique ne portent absolument pas atteinte à leur attitude. On retrouve ici l'inquisition libérale sommant l'accusé, en autre Marine Le Pen, à plier face à l'avalanche de poncifs et d'idioties répétées inlassablement comme étant des vérités établies. On applaudira d'ailleurs le final grotesque, avec la pauvre Caroline Fourest, et le pitoyable Laurent Joffrin en guise de juge. Laurent Joffrin qui est probablement la caricature la plus flamboyante avec Apathie de la sclérose actuelle du système médiatique français. Laurent Joffrin il n'y a pas si longtemps avait fait un réquisitoire ridicule pour faire arrêter l'émission de Frédéric Taddei trop libre à son goût. C'est que nos éditorialistes usagés ont de la suite dans les idées et ils défendent de plus en plus ouvertement la limitation de l'expression publique à ceux qui sortent des clous. Apathie a récemment proposé sur la chaine Canal+ de mettre la limite du nombre de parrainages à 1000, voir à 2000 parrains, histoire d'être sûr d'empêcher tout renouvellement démocratique des partis. Comme çà on reste entre gens de bonne compagnie, n'est-ce pas? À ce compte je me demande pourquoi ils ne vont pas au bout de leur idée en remettant au goût du jour le suffrage censitaire. Ou pourquoi pas, en limitant le droit de vote aux gens qui ont fait Science Po ou l'ENA comme çà cela marcherait encore mieux.  

 

Marine Le Pen n'en demandait pas tant

 

  Le plus risible dans tout cela c'est qu'il n'y a guère besoin de tant d'agressivité pour déboulonner Marine Le Pen qui maitrise mal ses sujets. Surtout sur les questions économiques, mais il est vrai qu'elle avait face à elle des gens encore plus incompétents. Joffrin qui n'a toujours pas compris qu'un état n'est en aucun cas obligé d'emprunter sur les marchés financiers sauf en cas de déficit commercial. Et la pauvre Cécile Duflot qui pense que la Bretagne est une nation après avoir mis le Japon dans l'hémisphère sud. Elle a vraiment besoin de manger à nouveau du confit de porc  . Bref, la nullité du débat est probablement liée aux inaptitudes intrinsèques des participants alliées à une très visible mauvaise foi. Au final, on s'est retrouvé avec une espèce de tribunal d'inquisition. Je préférai personnellement celui de Desproges, il était quand même nettement plus drôle.

 

 

 

 

   Au final, on ne peut que conclure une chose. Rien n'a vraiment été débattu hier soir, et l'on ne sait toujours pas si les positions de Marine Le Pen sont sérieuses ou non. La télévision a montré encore une fois son incapacité congénitale à produire du débat sérieux sur le fond. Il ne restait que l'émotion. Or quelle émotion va-t-il ressortir de cette inquisition? De la colère, de la colère parce que la population va en grande partie s'identifier à Marine Le Pen littéralement bafouée par les journalistes et les invités. Ce déséquilibre flagrant, qui n'aura échappé à personne, va finalement renforcer l'image d'une Marine Le Pen représentante de la France opprimée. Celle qui subit les effets de la mondialisation et de l'irresponsabilité migratoire. Le fait est que ces méthodes qui pouvaient marcher sans doute dans les années 80-90 face au père ne fonctionnent plus aujourd'hui et fonctionneront de moins en moins bien. On va rire le jour si la Grèce sort de l'euro avant l'élection de 2012. La caricature des idées de Le Pen, la non-discussion sur la dette, l'euro ou le protectionnisme pourrait totalement inverser le rapport de force au moment des élections. Si par malheur on assistait simultanément aux élections présidentielles et à l'explosion de la zone euro.  Ainsi les guignols ne seraient plus au FN, mais véritablement dans les médias. Marine Le Pen surfe sur le phénomène décrédibilisation des élites évoqué récemment par Todd. Elle peut allègrement jouer sur ce tableau puisqu'il lui suffit de se montrer dans un média pour être immédiatement attaqué de façon parodique.

 

    Une fois le moment venu elle n'aura plus qu'à ramasseur la mise, les médias ayant fait entièrement le travail pour elle. Il est surprenant de voir que les journalistes mainstream surestiment leur propre pouvoir d'influence sur la population.  On aurait pu penser la chose entendue depuis 2005, mais il n'en est rien. Toute personne prise en grippe par les médias se voit pourtant accorder une véritable amélioration dans l'opinion publique. La connivence entre média et pouvoir étant aujourd'hui une évidence dans les couches populaires. Or ce sont ces couches populaires qui font en grande partie l'électorat de Marine Le Pen, ces attaques ne font donc que renforcer son rôle d'égérie des petits contre les grands. D'autre part, les attaques que j'ai entendues sur le plan économique montrent toute l'ignorance de ces journalistes ou des politiques invités. Croire par exemple comme la pauvre Cécile Duflot que la question de la dette grecque peut être réglée par le changement du budget militaire c'est ne rien comprendre à la situation actuelle. C'est aussi ignorer la réalité de la situation géopolitique de la Grèce . Peut-être que notre petite écologiste ne sait pas par exemple que la Turquie occupe toujours militairement la partie  nord de Chypre. De plus, la réduction des défenses militaires a un effet dépressif sur l'emploi. D'un point de vue comptable, réduire les dépenses militaires ou sociales a exactement le même effet sur la dynamique globale du pays et sur la demande intérieure, dans les deux cas elle se réduit. La réduction des dépenses militaires aura donc exactement le même effet que les autres réductions à court terme que les réductions plus sensibles pour esprit de gauche, même si cela pourrait éventuellement réduire l'inflation à long terme. Mais ces réductions sont-elles si intelligentes que cela au moment où le nationalisme islamique se montre sous un jour assez agressif à Ankara? Il est probable que ces problèmes géostratégiques, Cécile Duflot s'en fiche. Évidemment les conflits se règlent toujours  par la discussion... 

 

  Quoi qu'il en soit le débat aurait eu une autre tenue avec des partisans du protectionnisme et non les défenseurs d'un système moribond qui ne pensaient qu'à améliorer leur image en abattant symboliquement la bête. Un Todd ou un Sapir aurait été bien plus à même de mettre le nez de Marine Le Pen dans ses contradictions, mais il est vrai que cela aurait aussi montré que le protectionnisme ou la monétisation de la dette pouvaient être défendus par des rationalistes. Or il faut faire sortir ces sujets du champ des possibles, car tel est l'usage  du FN pour les médias. Les Joffrin et compagnie sont d'autant plus inquiets, qu'ils ont surement pris connaissance du sondage récent sur le protectionnisme. Un sondage qu'ils n'ont guère relayé justement pour éviter de faire parler de ce sujet de façon trop positive.  Seulement, il se pourrait bien à ce rythme que ce soit leur créature du FN qui finisse par les dévorer. À force de laisser les sujets sérieux au FN, ils finiront vraiment par le mettre au pouvoir.  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann - dans politique
commenter cet article

commentaires

Denis Griesmar 28/06/2011 10:24



Bon papier, sauf en ce qui concerne la Turquie (linguiste et traducteur, j'étudie le turc depuis quelques années).


R.T. Erdogan est brouillon, mais pas agressif au sens où l'entend l'auteur de l'article. Et dans l'affaire de Chypre, ce sont les Grecs qui ont violé un accord international au temps des
colonels. Cela demanderait de plus longs développements, mais l'ignorance des Français en ce qui concerne la Turquie est immense ...



olivier seutet 27/06/2011 21:23



A quoi bon un service dit public pour nous offrir de telles simagrées : on feint d’inviter quelqu’un sans le respecter, on simule
l’apparition de contradicteurs en les laissant injurier, couper la parole de celle qui devait clarifier ses positions. Quel objectif ? Attirer de la sympathie sur celle qui se fait
maltraiter ? Faire baisser les ventes du Nouvel Observateur ? Envoyer aux oubliettes l’enquêtrice qui a commis ce livre sur la famille Le Pen ?



hervé 27/06/2011 16:27



Je pense que madame Lepen à un vrai programme économique au contraire.


Mr Lenglet excuser du peu n'est rien en économie, parlez moi de Maurice Allais,Lordon,Sapir,Génereux,Gréau, Todd,etc et vous verrez que son programme est tout a fait cohérent et, est de plus
validé par un grand nombre d'économiste certe,pratiquement jamais invité sur les plateaux de télé mais qui feraiant passer Joffrin et Lenglet pour des profanes en économie  .



BigK 27/06/2011 16:19



Bel article et très belle analyse !


Je pense aussi que si les médias étaient des arbitres impartiaux et avaient le même rapport / offraient le même temps à chacune des forces politiques en France nous n'aurions plus d'extrêmisme si
puissant; puisqu'il n'y aurait plus de parti "baillonné", "attaqué", "méchant pas beau", mais une véritable discussion de fond à chaque fois.


Sur l'intelligence et pas sur le ressenti.


En tout cas, merci pour ce bon moment de lecture :o)



olaf 26/06/2011 14:05



Une récente intervention de Lordon :
http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4129