Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 11:12

    S'il y a bien une leçon à retenir du Général de Gaulle et de son appel du 18 juin c'est bien celle là, rien n'est inéluctable. Le Général De Gaulle fut l'homme qui a dit non, l'homme qui contre toute rationalité à court terme à voulu aller de l'avant et contredire une réalité que certains pensaient insurmontable. Et il a eu raison, avec ses partisans il a redonné à la France un avenir quand tout les pseudo-patriotes restés en métropole, n'avaient d'yeux que pour l'occupant nazi. L'histoire a nouveau bégaie et voilà encore que le parti de l'étranger déconstruit patiemment la nation française, la faisant pourrir de l'intérieur par des décisions absurdes et un manque de courage consternant. Adorant tout ce qui vient d'ailleurs d'Amérique, d'Allemagne et demain de Chine, nos dirigeants n'ont jamais haïes à ce point leur propre pays,  faisant tout pour le dissoudre dans l'Europe, dans la mondialisation dans n'importe quoi pourvue que la France disparaisse. Les meilleurs ennemies de notre nation ont toujours été les élites qui la constitue, malade de l'individualisme et de la culture nihiliste de ses élites la France se meure à petit feu. Mais rien n'est inéluctable et la génération de De Gaulle eu à affronter un ennemi bien plus terrible que nos individualistes libertariens et post-nationalistes.

 

    Il n'y a  rien d'impossible à celui qui cherche à changer l'avenir collectif, ce qu'il nous faut aujourd'hui c'est un saut dans la foi celle commune à ce peuple de l'hexagone, la foi en la France.  Que nos citoyens croient à nouveau en la France et tout redeviendra possible que ce soit en matière économique, politique ou éducatif, il nous faut avant tout vaincre l'individualisme et l'esprit du laissez-faire propre à notre époque. Il faut également faire comprendre à nos compatriotes enfermés dans leur milieu et leur petite vie que leur propre avenir dépend du destin collectif de leur pays. Nul français ne survivra à la   France, si cette dernière venait à disparaitre, c'est une illusion issu de l'idéologie libérale qui fait croire que les individus ne dépendent que d'eux même. Sans collectif l'individu n'est rien, l'avenir de chacun d'entre nous dépend de l'avenir de la France et il serait temps que les français s'en rendent compte.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann - dans politique
commenter cet article

commentaires

yann 23/06/2010 18:53



@LG


La Général De Gaulle avait laissé une France prospère et dynamique qui investissait 6% de son PIB en recherche et développement et qui connaissait des taux de croissance à 5% par ans minimum. Une
France qui faisait 2.7 enfants par femmes contre 2 dans les années 30.  Quant à l'immigration De Gaulle n'y était pas vraiment favorable du moins dans les limites du raisonnable. Ce n'est
pas De Gaulle qui a ouvert les frontières migratoires, mais Giscard, Pompidou et le patronat français avec à partir de 74 le regroupement familiale, avant ce n'était qu'une immigration de
travail. C'est donc les libéraux et les centristes qui sont responsables de l'évolution démographique migratoire. Tout comme  c'est sous Giscard que la monnaie a été privatisé, et c'est
également à cette époque qu'il a cassé la politique familiale nationale de sorte que la natalité française s'est effondré sous son règne. Donc je vous pris de ne pas accuser le Générale de
politiques qui dates d'après sa mort.



LG 23/06/2010 10:51



je n'aime pas De Gaulle ! Tout ça pour en être là aujourd'hui, notre France, ce pays bouffé par des élites de clans, et ravagée par l'immigration ! Merci bien !



RST 19/06/2010 21:22



@ Yann


Tout à fait d’accord avec toi.


Si il y a bien une chose à retenir de De Gaulle c’est qu’il a refusé d’abdiquer et que par la seule force de la volonté, il a changé le cours de l’Histoire. Les problèmes que nous avons à
surmonter aujourd’hui semblent dérisoires par rapport à  ce qu’il a du affronter. Et pourtant …


Quand j’ai commencé à m’intéresser à lui, j’ai été frappé de constater que la Pologne avait eu une Histoire semblable à la France : vaincue, envahit et ayant cependant des troupes continuant
à se battre vaillamment sur différents champs de bataille. Ce qui a fait que la suite a été différente pour les 2 pays après la fin de la guerre est grandement du à l’action d’un homme CDG, qui a
réussi pratiquement à lui tout seul à faire rentrer la France dans le camps des vainqueurs.


Laurent m’a déjà fait remarqué avec raison qu’une autre différence importante est que la France avait un empire colonial sur lequel elle s’est appuyée.


Aujourd’hui, j’en suis à me demander si nous avons mérité De Gaulle ?  




RST 19/06/2010 10:32




@ Yann


Tout à fait d’accord avec toi.


Si il y a bien une chose à retenir de De Gaulle c’est qu’il a refusé d’abdiquer et que par la seule force de la volonté, il a changé le cours de l’Histoire. Les problèmes que nous avons à
surmonter aujourd’hui semblent dérisoires par rapport à  ce qu’il a du affrontet. Et pourtant …


Quand j’ai commencé à m’intéresser à lui, j’ai été frappé de constater que la Pologne avait eu une Histoire semblable à la France : vaincue, envahit et ayant cependant des troupes continuant
à se battre vaillamment sur différents champs de bataille. Ce qui a fait que la suite a été différente pour les 2 pays après la fin de la guerre est grandement du à l’action d’un homme CDG, qui a
réussi pratiquement à lui tout seul à faire rentrer la France dans le camps des vainqueurs.


Laurent m’a déjà fait remarqué avec raison qu’une autre différence importante est que la France avait un empire colonial sur lequel elle s’est appuyée.


 


Aujourd’hui, j’en suis à me demander si nous avons mérité De Gaulle ?