Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 23:12

 

Après quelques déboires personnels et techniques Yann, le blogueur revient vous embêter avec ses textes sans queues ni têtes. Éreinté par le déménagement et malgré les courbatures je vais quand même recommencer à écrire et profiter de ma connexion toute neuve et fort couteuse installée par France Télécom alors que je suis chez Free, oui on a toujours besoin d'un opérateur historique pour faire installer les lignes sinon c'est extrêmement long. La pseudoconcurrence dans les télécommunications ferait d'ailleurs un bon sujet d'article.... Quoi qu'il en soit, je reviens et ça va chier.

 

pdvd-ca-va-chier-big.jpg

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans divers
commenter cet article
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 17:31

Nous allons profiter de l'été pour aborder des sujets parfois un peu différents des questions économiques même s'il est évident que bien souvent ils peuvent nous y  ramener. L'année dernière, j'avais profité de l'été pour faire part de quelques-uns de mes hobbys concernant l'astronomie et la question de la conquête spatiale, j'y reviendrai surement cette année encore, d'autant que les découvertes passionnantes se multiplient. Mais un sondage récent fait par la revue La Recherche m'a semblé être un bon sujet pour démarrer ces articles hors sujet. Ainsi l'on apprend dans ces sondages que l'image de la science en France s'est tout de même nettement dégradée ces dernières années. Est-ce les effets des divers problèmes souvent associés à tort comme étant des problèmes scientifiques? Ou est-ce le fruit d'une propagande, en partie obscurantiste, fomenter par une partie importante de l'intelligentsia bobo? Car la science, souvent confondue avec la technique et le système industriel, semble avoir perdu de sa superbe en même temps que la technique envahissait comme jamais la vie de nos concitoyens. Eux qui ne peuvent vivre sans internet ou sans iPod se mettent à se méfier comme jamais de la science. C'est en effet un étrange paradoxe que celui-ci.

 

 

Mort au nucléaire et aux OGM

 

sondage2.png

 

 

Lorsque l'on regarde le résultat du sondage sur l'opinion des Français suivant les secteurs scientifiques, l'on voit bien les effets des idées reçues balancées par les médias de façon répétée. Les écologistes les plus extrémistes, qui ont eu accès plus souvent qu'on ne le croit aux médias, ont ainsi pu propager l'idée que le nucléaire EN GÉNÉRAL c'est le mal. Ou que les OGM, là aussi EN GÉNÉRAL, c'est une catastrophe. Avec pour conséquence un jugement global qui condamne ces technologies pourtant extrêmement variées et multiples. La fusion nucléaire ce n'est pas la fission de l'uranium, qui n'est pas la fission au thorium.  La généralisation produite par l'effet médiatique et la simplification à outrance a ainsi fait des dégâts durables dans l'opinion publique. Le nucléaire et toutes les questions qui s'y rapportent étant ainsi sujets à méfiance, ce qui empêchera la nécessaire neutralité qui est la base même d'un choix rationnel en matière énergique. On tombe immédiatement dans la caricature. Il sera dans ces conditions très difficile par exemple de défendre la recherche sur les surgénérateurs ou celle sur le développement de la filière du nucléaire au thorium. Pourtant ces deux types de technologies pourraient résoudre en partie bien des problèmes et sont moins risqués que la filière de l'uranium développée essentiellement pour alimenter les armes nucléaires. Mais le mot nucléaire met tout le monde d'accord sur l'enterrement du débat. Contrairement aux idées reçues, je pense que le lobby écologiste sur ces questions est largement plus puissant en France et en Europe que le lobby nucléaire. Le coup des petites associations sans défense contre le monstre géant et corrupteur ne tient pas la route lorsque l'on voit de quel côté les médias français et la vox populi penchent régulièrement.



Quoi qu'il en soit ces confusions sont dommageables pour le débat public et empêchent de mesurer la réalité telle qu'elle est. Ce qui pose problème aujourd'hui ce n'est pas le nucléaire en générale, mais bien la filaire à l'uranium. Dans les années 60, nous aurions pu développer un nucléaire au thorium. Si l'uranium a été choisi, c'est bien parce que politiquement il fallait utiliser de l'uranium pour produire du plutonium et alimenter l'armée en produit fissile. Ce fut un choix politique qui n'a rien avoir avec la science ou la technique. Nous pourrions dire la même chose des OGM si détestés aujourd'hui . Car OGM signifie organisme génétiquement modifié, techniquement nous sommes tous des OGM. À chaque fois qu'un organisme se reproduit sexuellement, il fabrique un OGM fruit de la fusion de deux génomes différents. Les OGM représentent donc un sigle générique pouvant porter sur des techniques et des buts extrêmement variés et différents. Lorsque l'on parle des dangers des OGM, on met bien souvent en avant les technologies mises au point par des firmes privées comme Monsanto dont le seul souci est la rentabilité économique. Faire de ces apprentis sorciers irresponsables, les seuls représentants des techniques OGM, c'est leur donner trop d'honneur. Mais c'est également faire insulte à la science, la vraie.



À titre personnel je pense que ces technologies ne devraient pas être laissées aux mains d'organismes privés. C'est à but non lucratif que ces technologies donneront le meilleur de leur potentiel. Mais il s'agit là encore une fois d'un choix politique et non d'un problème scientifique. Condamner tous les OGM sous le prétexte que des firmes privées les utilisent pour monopoliser les semences et mettre en danger nos agriculteurs c'est de la stupidité, voir de l'obscurantisme. Encore une fois, la technique et la science sont des outils, leur usage dépend de ceux qui les utilisent. Qui plus est, interdire ces techniques ou en empêcher leur développement en France ne fera que rendre service à ces firmes qui iront poser leurs brevets en Chine ou ailleurs. Là où les considérations éthiques n'ont guère de sens. Plutôt que de mettre la tête dans le sable, les Français et les Européens devraient au contraire être à la pointe de ces recherches, car c'est finalement celui qui découvre et celui qui maitrise les nouvelles techniques qui finit par imposer son point de vue. On l'a vue avec internet et l'informatique où les normes américaines se sont imposées alors que des pays comme la France au début des années 80 auraient pu eux aussi défendre leurs orientations dans ces secteurs. Si nous ne voulons pas que les OGM soient utilisés à mauvais escient alors il nous faut un secteur public scientifique fort et capable de donner le ton dans ce type de recherche.  Mais pour cela il faut une politique scientifique publique ambitieuse, très éloignée des considérations purement économiques à court terme des comptables qui nous dirigent et qui se prennent pour de fins politiques.



Quoi qu'il en soit on voit bien les peurs nouvelles qu'inspire aujourd'hui la science, même les nanotechnologies qui sont encore balbutiantes inspirent la peur, alors qu'elles pourraient véritablement résoudre des problèmes graves. Ainsi grâce aux nanotechnologies des chercheurs anglais ont mis au point un système basé sur des boîtes quantiques permettant d'imiter la photosynthèse des plantes pour extraire directement l'hydrogène de l'eau sans électrolyse. C'est un nouveau moyen d'utiliser l'énergie solaire pour la transformer directement en carburant sous forme d'hydrogène, c'est révolutionnaire. Ce sont les nanotechnologies qui permettent ce genre de prouesse et qui pourraient mettre à l'abri l'humanité de toute pénurie d'énergie, même avec 8 milliards d'humains. Avoir peur de ces techniques sous prétexte qu'elles pourraient être dangereuse relève de la stupidité. D'autant que comme je l'ai dit précédemment elles arriveront, quoi que nous fassions. Faisons en sorte d'en être maitres cette fois-ci. Les nanotechnologies pourraient aussi permettre à l'humanité d'avoir accès à de nouveaux types de matériaux de construction utilisant des matières premières beaucoup plus abondantes que le fer ou le cuivre. Les nanotubes de carbones ou le graphène font déjà imaginer des constructions incroyables puisqu'ils sont 100 fois plus résistants que l'acier et ne nécessitent que des atomes de carbone pour être fabriqué. Ils sont également capables de transporter le courant électrique sans perte comme dans les supraconducteurs permettant d'énormes économies d'électricité. Je rappelle qu'à l'heure actuelle l'effet Joule ponctionne un tiers de la production électrique française, une centrale nucléaire sur trois sert à chauffer des fils et des câbles pour apporter le courant jusque chez vous. Il est donc dommage de créer un tel climat de méfiance chez les Français là où il faudrait au contraire nourrir la curiosité. Si les dangers existent, la politique de l'autruche ne pourra que nous conduire à la catastrophe et à la perte définitive de notre indépendance en tant que nation. Car nous serrons alors à la merci de la maitrise technique d'autres peuples moins peureux.

 

 La technique est envahissante, c'est la faute à la science

 

sondage3

   

Autre point curieux de ces sondages, c'est l'idée que la technique est devenue envahissante. Est-ce que cet envahissement est véritablement le fruit du progrès technique? C'est ce que semblent croire les Français. Pourtant qui les oblige à consommer des produits dont ils n'ont pas réellement besoin? Le marketing et la publicité peuvent en partie expliquer de telles orientations, mais au fond on sait bien que le problème vient d'ailleurs. On pourrait ici citer l'effet Veblen , car c'est bien lui qui explique le mieux cette étrange coutume qu'a développée l'espèce humaine pour la course consumériste. Pour résumer. Disons que l'effet Veblen nous dit que l'on recherche toujours à se distinguer des classes sociales inférieures, par un usage de techniques et de passions sociales qui sont impossibles à avoir avec un niveau de vie inférieur. Pour prendre un exemple, le plouc de la classe moyenne moyenne sera content d'avoir un PC avec Windows et un processeur Intel Icore 2600K, le bourgeois pour se distinguer de ce gueux va lui acheter un ordinateur Mac. Ce dernier ne fera rien de mieux, mais il coutera beaucoup plus cher. Et c'est cette cherté qui est recherchée par le bourgeois de la classe sociale supérieure, car cette consommation ostentatoire le distingue de la masse. Mais comme chaque classe sociale essaie d'imiter la classe supérieure vous avec un effet de cascade générationnel qui se produit année après année et qui alimente la fameuse course à la futilité. Hier, les écrans plats étaient pour les élites, aujourd'hui tout le monde en a, même ceux qui ne regardent jamais la télé. Alors les élites s'achètent des écrans 3D et ainsi de suite. Il est important de comprendre que l'origine de cette invasion de la technique n'est pas dans la recherche de l'efficacité. On pourrait même montrer une baisse parfois de l'efficacité avec certaines technologies. Ce n'est pas non plus le système technicien qui crée ce moteur même s'il l'alimente chaque année par de nouvelles futilités, et de nouveaux gadgets. C'est un problème sociologique. Car s'il s'agissait uniquement d'un problème utilitariste des marques comme Apple auraient disparu depuis longtemps. Et les téléphones portables ne feraient que téléphone ou à la rigueur échangeur de SMS. C'est la volonté de se distinguer du reste de la population du haut de la pyramide sociale qui produit cette course à l'armement technologique sans fin et qui produit tant de gaspillage.

 

La science et la technologie ne sont ici que les jouets des problèmes sociaux de nos organisations anthropologiques. Même sans progrès techniques la course à l'absurde se ferait avec d'autres moyens. La science a évolué, mais l'être humain est resté le même que ces 10000 dernières années. Notre dépendance à la technique qui semble nous envahir est plus le fruit de la contrainte sociale qu'autre chose. Et donc du regard que nous posons sur nous-mêmes et sur nos rapports avec les autres. Avons-nous réellement besoin d'un iPod pour nous sentir l'égale d'autrui? Et si c'est vrai alors est-ce la faute de l'iPod ou la faute de celui qui doute de lui même au point d'avoir besoin de cet appareillage pour se sentir humain? Nous nous sommes volontairement piégés par la technique, elle n'y est rigoureusement pour rien si nous en faisons un tel usage.

 

Repost 0
Published by Yann - dans divers
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 22:41

  Je viens d'apprendre la mort de l'un de mes réalisateurs de dessin animé préférés Satoshi Kon à seulement 47 ans. C'était un génie de l'animation japonaise et il laisse derrière lui des œuvres extrêmements originales et intelligentes. A l'image de Perfect blue thriller tournant autour du thème de la schizophrénie,  de Tokyo Godfather qui tourne autour de l'exclusion sociale, de la société marchande et de l'éclatement familiale, ou encore la série étrange et folle Paranoïa Agent. Pour ceux qui ne connaitraient pas son œuvre je ne peux que vous inviter à les regarder elles sont toutes facilement accessible en France. Et même les non adeptes de l'animation japonaises pourront y prendre plaisir.  La folie humaine était au centre de son œuvre et il nous a étrangement quitté dans un moment particulièrement représentatif de celle-ci.

 

 Perfect blue

 

Paranoïa agent
 

 

Repost 0
Published by Yann - dans divers
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 20:33

  On va changer un peu de sujet en ce chaud été, et aborder un peu des thèmes nettement moins matérialistes. Ce premier texte concerne l'espace, et les exoplanètes. Car figurez vous que depuis 1990 ont a découvert la bagatelle de 464 exoplanètes, c'est à dire des planètes situées en dehors de notre système solaire tournant autour d'autres astres. Jusqu'à cette période on a toujours supposé que des planètes tournaient autour d'autre étoiles, mais il était en pratique impossible de les observer. Les planètes ne faisant que refléter la lumière de l'étoile proche, elles sont naturellement bien moins brillantes. De ce fait les scientifiques ont du mettre au point des techniques de calcul permettant de les voir de façon indirect.

 

  La plupart de ces méthodes nécessitent malheureusement que les planètes en question soit grosse voir même très grosses, il faut compter plusieurs fois la taille de Jupiter qui est pourtant l'astre le plus grand de notre système solaire en dehors du soleil bien sure. Cependant la ténacité des scientifiques est grande et ils sont tout de même arrivés à observer quelques astres de taille plus modeste bien qu'il y est peu à parier qu'un séjour sur place ne soit guère agréable... Des projets existent qui donnerait enfin aux scientifiques les moyens  de voir littéralement ces astres, des super-télescopes qui permettrait au scientifiques d'analyser l'atmosphère et de voir des astre de la taille de la terre. Car bien sure au-delà de l'exploit technique et de l'observation d'astre curieux, c'est bien la vie ailleurs que sur terre que les scientifiques cherchent à observer.  Et pouvoir analyser l'atmosphère d'une planète tellurique extrasolaire a de quoi motiver n'importe qui aillant un peu de sang scientifique dans les veines.

 

Le projet européen Darwin est un de ces fantasmes scientifiques qui nous permettraient ces analyses en espérant que le pessimisme scientifique qui s'est emparer de notre pauvre continent décadent n'en empêche pas sa réalisation. Il est vrai que d'un point de vue comptable tout ceci n'a aucun sens. "Quoi vous voulez regarder des planètes en dehors du système solaire, mais à quoi çà sert, çà rapporte pas d'argent!!". Le même type de réactions imbéciles que l'on a entendu au moment du lancement du LHC, on imagine les réactions des comptables face à toutes les  grandes découvertes. Sans parler des fanatiques de la religion qui n'ont eu de cesse d'empêcher tout progrés au nom de quelques fumeux raisonnements. Il est d'ailleurs certain que la découverte d'une autre terre avec de l'oxygène et de la vie même bactérienne, aurait le grand mérite d'enterrer une fois pour toute les trois grands monothéismes, ou au moins leur anthropocentrisme.

 

Bon en attendant nous pouvons toujours continuer à rêver. Tenez par exemple le système solaire de 55 Cancri situé à 40 années lumières seulement. La porte a coté sur le plan  spatiale, même si cela représente une distance délirante à notre échelle, sachant qu'une année lumière fait  9 460,730473 milliards de km faite le calcul, on est prit de vertige en voyant ça. Pour donner une échelle aux éventuels néophytes notre galaxie la voie lactée fait 100000 années lumières de diamètre, elle possède environ 100 milliards d'étoiles un chiffre qui est quand même ridicule face au déficit commerciale US. Et la galaxie la plus proche de la notre, Andromède, est à pas moins de deux millions d'années lumières.... Donc 40 années lumières c'est vraiment a coté. Et bien ce système solaire possède deux étoiles naine, une blanche et une rouge. Les étoiles naines sont des soleils plutôt faible et petit, généralement des restes de géantes rouge  ou des géantes gazeuses trop petites pour créer un véritable soleil. Elles sont quand même  suffisamment grosses pour un produire  de la fusion. La fusion nucléaire dans ces petites étoiles étant plus lente, leur durée de vie est largement supérieure à celle de notre soleil car elles brulent, en quelque sorte, leur carburant plus lentement qu'une étoile classique. Et bien dans ce curieux système solaire on a déjà trouvé cinq exoplanètes!

 

Systeme_planetaire_55_Cancri.jpg

 

55_Cancri.png

 

Alors évidement on a l'impression que nous en resterons à jamais à observer ces étoiles et ces planètes de loin. Les distances en question étant tellement surhumaine, on est pas dans Startrek après tout mais qui sait? Ce qu'il y a de certains c'est que si nos ancêtres avaient écouter les comptables et les gens un peu trop terre à terre l'humanité en serait encore à casser des cailloux et a optimiser le rendement du taillage de pierres polies.  Alors de temps en temps pensons à être un peu fou ce sera d'ailleurs une nouvelle rubrique que je ferai cet été, quelques articles sur  des idées complètements folles au première abord, le but étant de stimuler les réflexions il en ressortira peut-être de bonnes choses.

 

Pour rêver un peu le très bon générique d'ouverture de la dernière série Startrek "Enterprise" il résume l'esprit de conquête dans les sciences en une minute:

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans divers
commenter cet article