Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 23:18

Notre démographe préféré a été très prolixe en matière de conférence vidéo cette année. Après une conférence très intéressante dans ma bonne ville de Montpellier consacré à ses travaux sur les structures familiales et une conférence donnée sur l'euro au Cera. Le voici maintenant en bonne compagnie aux USA dans une conférence organisée par le très sérieux Harper's Magzine. Une réunion consacrée à l'Europe et à la monnaie unique. Une discussion à laquelle a d'ailleurs participé l'économiste James Kenneth Galbraith fils du célèbre économiste keynésien John Kenneth Galbraith. Une conférence très sérieuse donc même si comme à l'accoutumée Todd a fait rire ses interlocuteurs par ses désormais célèbres formules-chocs remplies d'ironie.

 

 

 

 

 

L'argumentation toddienne ici en anglais ne change guère de ses apories habituelles à ceci près que je constate avec curiosité que Todd semble à nouveau s'illusionner cette fois sur nos amis anglo-saxons. Il se peut cependant que le fait qu'il côtoie ici des Anglo-saxons ait altéré un peu ses propos. Après ses erreurs sur le Hollandisme révolutionnaire dont il a reconnu tout de même qu'il avait maintenant peu de chance de se produire le voici qui s'acoquine avec le monde anglo-saxon présenté en quelque sorte comme moins fou que l'Europe pangermanique actuelle. S'il est notablement vrai que l'Allemagne a une part importante dans la situation actuelle et que l'euro joue à court terme dans ces intérêts. Peut-on pour autant qualifier l'Allemagne d'hégémonique ? D'autant que Todd lui-même admet que la France peut casser le système. C'est une hégémonie extrêmement fragile si la France ou même l'Italie peuvent la briser simplement en sortant de l'euro. Mais il est vrai que Todd est un habitué des formules fracassantes. Je dois dire que si cela permet d'attirer l'attention des spectateurs sur les propos en question et de soulever certaines questions. Il est possible aussi que cela desserve grandement l'argumentation toddienne qui est évidemment bien plus complexe que ce que ces formules-chocs peuvent exprimer. Il est vrai aussi que si Todd arrive souvent à se faire inviter dans les médias c'est grâce à ces formules fracassantes dont les médias accros à l'audience sont friands.

 

Cependant, revenons au fond de la nouvelle lubie toddienne d'un monde anglo-saxon qui à nouveau serait ce refuge de la raison et de l'équilibre qui fait tant défaut à la folle Europe embrigadé par l'Allemagne dans un nouveau suicide collectif monétaire et commercial cette fois-ci. Je tiens à préciser ici qu'effectivement l'Europe se suicide tant démographiquement qu'économiquement, les deux phénomènes sont d'ailleurs liés comme je l'ai montré avec quelques statistiques à l'appui l'année dernière. On vient d'ailleurs de s'apercevoir que la crise provoque un effondrement démographique dans les pays du sud à l'image de l'Espagne qui a perdu l'année dernière 0,9% de sa population. Ce qui est énorme dans un pays à la natalité déjà catastrophique et qui baisse à nouveau avec la crise. Bref je suis tout à fait d'accord avec Todd sur l'Europe. Mais pas du tout sur l'image qu'il a d'un monde anglo-saxon qui irait bien. Je crois là que Todd se fit un peu trop à ses données démographiques données qui auraient d'ailleurs besoin d'être mises à jour.

 

Todd définit ainsi les pays qui vont bien et ceux qui vont mal par la question de la natalité. En effet en dessous de 2 enfants par femme à long terme l'on peut considérer le système comme non viable. Ce qui est vrai. Sans immigration la population allemande baisserait de façon naturelle. Là où Todd se trompe, c'est sur la réalité du dynamisme démographique aux USA qu'il considère comme un système qui marche. Une société de joyeux bordel chaotique, mais qui fait des enfants contrairement au Japon ou à l'Allemagne. Le fait est pourtant que la natalité aux USA n'a cessé de baisser depuis le début de la crise. C'est un fait connu, en 2012 il y a eu 63 naissances pour 1000 femmes contre 67 en 2007. Preuve de l'impact de la crise sur les naissances. D'autre part la bonne tenue des naissances aux USA devait surtout à la présence des latinos en grand nombre sur le sol américain. C'est la forte natalité des Mexicains et des latinos immigrés qui a longtemps permis à l'Amérique de s'affirmer plus dynamique que l'Europe ou le Japon. Affirmer comme Todd le fait que la natalité US est meilleure que celles des autres pays développés en oubliant ce détail est un peu malhonnête. Pour définir un système qui marche, on doit en exclure les importations compensatrices. À l'image de ce qu'il dit sur l'Allemagne d'ailleurs. Les Américains ayant un droit du sol, les latinos font gonfler la natalité moyenne nationale depuis les années 70. Or les chiffres montrent que les Mexicains s'alignent en fait sur la natalité US moyenne. C'est un signe d'intégration, mais cela montre aussi que le soi-disant modèle bordélique ne sera pas forcément plus fécond et équilibré à long terme que les systèmes japonais ou allemands. Peut-être moins déséquilibré avec un taux de natalité à 1,7 1,8 mais pas équilibré.

 

La petite carte ci-dessous montre les états ou la natalité a le plus baissé. Ce sont les états où les latinos représentent la plus forte proportion de la population. La natalité moyenne aux USA est donc quelque chose de très trompeur tant ce pays fait appel à l'immigration qui n'a rien de comparable avec les niveaux en France par exemple. Mais même en prenant la fécondité moyenne actuelle des USA ont obtient 1,88 enfant par femme. Les USA ne sont donc plus un système qui marche pour reprendre les termes de Todd

 

fertility-rate.jpg

Variation de la natalité aux USA de 2007 à 2009

 

Resident-population--Hispanic-or-Latino-Origin--percent--20.png

 

Proportion de la population latino aux USA 

L'agonie économique des USA

 

L'autre problème qu'il y a dans la vision idyllique de l'oncle Sam est économique. Todd sait pertinemment que les grands équilibres ne sont pas retrouvés. Le déficit commercial des USA est toujours aussi énorme et le chômage de longue durée commence à s'installer dans ce pays qui n'en a pas l'habitude. À y regarder de plus près j'ai même plutôt l'impression que les USA s'alignent sur les standards de la vielle Europe chômage élevé, natalité basse et pessimisme généralisé. Sans oublier les inégalités délirantes bien plus grandes qu'en Europe de l'Ouest malgré l'euro et la crise. Et que dire de ces millions d'Américains qui vivent des bons de nourriture. Dans l'OCDE il n'y a que deux pays qui souffrent plus de la faim que les Américainsc'est  la Hongrie et l'Estonie. L'Europe d'ailleurs ne fait qu'appliquer en grande partie les politiques inventés et défendus par les USA. Le monétarisme délirant est une invention américaine. La plus grande souplesse des Américains sur la question monétaire ne doit pas faire oublier l'origine du dogme libre-échangiste. Les politiques d’expansion monétaire n'ont d'ailleurs fait que relancer une croissance par le gonflement des actifs financiers et du patrimoine immobilier. Il n'y a pas de vraie croissance créatrice d'emplois qualifiés. Et pour cause le libre-échange est toujours là.

 

 tradeUS     

 

Plus grave Todd présente l'Amérique comme un ilot de bon sens alors qu'elle attise les flemmes de la guerre en Europe et soutient la Pologne et l'Ukraine dans leurs délires face à la Russie. Ajoutons à cela le traité de libre-échange entre l'UE et les USA et l'on voit à quel point Todd se trompe sur le rôle des USA en cette année 2014. Bush n'est plus là, mais la folie est toujours présente. L'empire continue d'aggraver les déséquilibres mondiaux pour maintenir son existence et son sacro-saint dollar. Todd était un peu plus clairvoyant pendant la deuxième guerre d'Irak. À moins qu'il ne se raccroche à l'Amérique pour ne pas sombrer dans le désespoir, ce que je peux tout à fait comprendre en cette période sombre. L'Europe est une catastrophe, mais l'Amérique ne va pas mieux.

 

 

 


 

Todd reste cependant extrêmement intéressant à lire et à écouter. Il énerve d'autant plus quand il se trompe. Pour ceux qui ne l'auraient pas encore vue voici les différentes conférences vidéo de Todd récentes:

 

 

 

Todd à Montpellier sur l'évolution des structures familliales

 

 

 

Todd au CERA sur l'Europe et l'euro. 

 

 

Extrait mémorable de la conférence du CERA: personne ne comprend la monnaie. 

 

Repost 0
Published by Yann - dans mediathèque
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 21:19

Nouvelle envolée lyrique de notre démographe préféré, même s'il dit parfois des bêtises. Emmanuel Todd a fait un monologue à une conférence sur l'industrie française. Il résume assez la situation dramatique du pays. Je serai néanmoins moins pessimiste que lui sur la possibilité de protectionnisme à l'échelle française. 

 

Repost 0
Published by Yann - dans mediathèque
commenter cet article
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 22:27

  Avant de revenir à des considérations plus terre à terre sur l'économie et la politique en générale, et surtout avant cette rentrée qui risque d'être mouvementée la crise allant en s'aggravant aux USA. Je tiens à faire un dernier texte sur l'espace et mettre en lien quelques documents très interessant que l'on peut trouver sur le net à propos de l'espace. Je crois qu'en plus s'intéresser à l'espace permet de grandement relativiser les problèmes terrestres, le temps, les distances et la grandeur de ce qui nous entoure est tellement énorme que nos civilisations semblent bien ridicules en comparaison. Que restera-t-il de la France dans 3 milliards d'années quand notre soleil deviendra inéluctablement une géante rouge? Que restera-t-il de toute nos gamineries religieuses lorsque nous saurons enfin qu'il y a de la vie ailleurs que sur notre planète?  Nos ressources terrestres s'épuisent, mais savez vous qu'un seul astéroïde comme  (16)_Psyché possède tant de fer et de nickel qu'il pourrait à lui seule fournir ce que consomme la planète actuellement pendant des millions d'années, et il aurait aussi des métaux précieux!!! De quoi relativiser les problèmes d'épuisement, encore faut-il que nous nous donnions les moyens de sortir de notre cul de sac planétaire.

 

  Nous vivons une période historique particulièrement pessimiste, surtout en occident mais la raison de fond n'a rien avoir avec le progrés ou une quelconque histoire écologique. Non, ce pessimisme est le fruit d'un modèle économique profondément réactionnaire et peut créatif, un modèle économique qui organise la pénurie et la destruction d'homofaber. Un modèle dans lequel il n'y a plus de respect pour le savoir, la création et le travail. La recherche du cout le plus bas sous n'importe qu'elle condition, comme la destruction d'emplois par millions ainsi que de la vie de millions de gens, est symptomatique de cette évolution. Mais la crise du néolibéralisme et la crise de l'occident ne sont qu'un épiphénomène sur la longue durée, tout cela passera simplement parce que ce système n'est pas tenable.  Il viendra un jours où notre civilisation remarchera sur ses deux jambes et retrouvera son bon sens, dût-elle pour cela se casser la figure pendant quelques décennies. Quand à l'écologisme militant il progresse sur ce terreau pessimiste rêve d'un passé mythifié et souvent irréaliste. L'écologisme, qu'on ne confondra pas avec l'écologie, fait partie de ce retour à l'obscurantisme qui gangrène de plus ne plus nos pays. C'est l'équivalent pour l'occident du fondamentalisme musulman un passé glorifié une course à des vertus qui en réalité n'existe pas. Et l'on croise d'ailleurs la même hypocrisie dans les deux cas, les grands défenseurs de l'environnement sont souvent des classes sociales les plus polluantes et les aficionados d'Allah sont les premiers consommateurs de sexe sur le net et les société les plus inégalitaire sur terre à l'exemple de l'Arabie Saoudite grande gaspilleuse de sa manne pétrolière. En  Amérique les créationnistes ont réussi à faire passer leur Intelligent Design (théorie créationniste) comme l'équivalent des théories darwiniennes dans l'enseignement publique, un véritable bon en arrière intellectuel. En attende que quelques groupuscule religieux parviennent à faire de même en France.

 

  En attendant la science avance autant qu'elle le peut dans une période d'obscurantisme relatif. Le premier documentaire que je vous propose est sur les exoplanètes, il est relativement récent et il parle du système Gliese situé à seulement 20,5 années lumière de la terre. Ce système solaire a la particularité d'abriter deux planètes dont on pense qu'elles sont des superterre, l'une d'elle serait même une planète océan. C'est à dire une planète remplie d'eau à 70% non pas en surface mais en volume! Des océans tellement profonds que l'eau change d'état avec la pression et devient solide à grande profondeur, sans pourtant être de la glace simplement à cause des forte pressions. Vous verrait quelques exemples des nombreuses planètes déjà découvertes comme les géantes chaudes qui sont collées à leur étoile et surchauffées. A l'heure actuelle 474 planètes ont été découvertes il ne faut pas oublier que seule les plus grosses peuvent être observées pour l'instant.

 

 

     Ensuite un documentaire sur la vie extraterrestre où vous verrais notre amis Stephen Hawking dont j'ai parlé récemment .  Les scientifiques sont aujourd'hui convaincus que des civilisations extra-terrestres existent et ce, pour une simple question de statistique. Cependant le paradoxe de Fermi est toujours valide, si les extraterrestres existent pourquoi ne nous ont ils pas déjà rendu visite. Pour Fermi la réponse était que les être intelligents finissent toujours par s'auto-détruire arrivés à un certain stade, ou alors ces civilisations n'existent pas ce qui est aujourd'hui statistiquement impossible, l'autre hypothèse est que simplement il est physiquement impossible de traverser les vastes étendues de l'espace ou même de communiquer à de telles distances. A vous de voir qu'elle hypothèse vous préférez, bien sure certains pensent que les extraterrestres sont déjà parmi nous mais ne communiquent pas parce qu'ils nous trouvent trop primitifs. Ce serait l'hypothèse Startrek pour ceux qui connaissent les séries de cette univers.

 

 

 

 

 Enfin un dernier documentaire sur le voyage spatiale qui est loin d'être évident et qui nécessite toute l'ingéniosité humaine pour avancer. La recherche spatiale aura j'en suis sur de grande retombé sur terre à long terme elle en a déjà eu d'ailleurs satellites, pile à combustible,amélioration des matériaux grâce aux céramique etc... Un scientifique américains s'était d'ailleurs énervé contre les décisions d'Obama d'arrêter les programmes spatiaux habités en montrant le budget de la Nasa. Cette dernière consomme 16 milliards de dollars par an alors le complexe militaro-industriel US engloutit lui 1000 milliards de dollars tout les an, tout çà pour les résultats que nous connaissons en Afghanistan ou en Irak. Qui a avoir un complexe économique énorme un peu trop obèse ne vaudrait il pas mieux que cela soit dans des but positif comme la recherche plutôt que dans le domaine de la guerre?  Au japon l'ordinateur le plus puissant du pays sert à faire des simulations sismiques, aux USA et en France ils servent à faire des simulations pour les armes nucléaires. On peut ainsi mesurer l'importance des choix des civilisations par l'usage qu'elles font de leur puissance de calcul. Quoiqu'il en soit le voyage spatial fait toujours rêver, en attendant l'hypothétique vaisseau à distorsion qui nous ferait voyager à travers les étoiles en un clin d'œil .

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans mediathèque
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 18:54

    Les deux premières médiathèques étaient consacré à des intellectuels celle-ci diffère un peu puisqu'elle est consacré à un sujet l'agriculture. Je viens de voir un documentaire américain extrêmement interessant sur l'agriculture intensive au USA et plus généralement sur les méthode de productions industriels moderne. On trouve sur le net de nombreux document sur la question et il me semble opportun de mettre les documents vidéos les plus interessant sur ce sujet qui va devenir de plus en plus important au fur et à mesure que le pétrole viendra à manquer. Car il faut bien le dire à l'heure actuelle l'humanité est incapable de se nourrir sans pétrole. Il s'agit là d'un enjeu nettement plus important que le transport même si celui-ci est bien sur lié à la production agricole.

 

    Le premier documentaire dure une heure et demi environ je tiens à vous prévenir certaines scènes sont difficiles à supporter.  L'élevage industriel est une véritable ignominie pour les pauvres bêtes qui en sont victimes, dire qu'en Espagne on se plaint des corridas alors que l'élevage industriel est bien pire. Vous verrez des poulets qui ont grandit tellement vite que leur pattes se cassent sous leur propre poids, des hamburgers qui tuent et des salariés traités comme des cochons. Un résumé du productivisme sans objectif, un paysan américain résumant très bien le problème "Nous vivons dans une société qui ne cesse de parler du comment sans jamais se poser la question du pourquoi". C'est d'ailleurs valable pour bon nombre de problèmes. Le documentaire fait aussi le lien entre le modèle agricole américain et l'immigration illégale. L'agriculture productiviste US ayant rayé de la carte l'agriculture mexicaine, les mexicains se sont mis à travailler aux USA et ont permis un démentellement des conditions des salariés dans des secteurs comme la boucherie au USA. La boucle est ainsi bouclée et se sont toujours les grands groupes qui gagnent. Le documentaire parle aussi du problème de la privatisation du vivant c'est le cœur de la critique des OGM, en rendant dépendant les agriculteurs pour les semences, les gouvernements donnent un pouvoir bien trop grand à quelques grandes firmes.

 

  Un très bon documentaire que je ne peux que vous conseiller de voir:

 

 
    Après ce documentaire saignant et très peu appétissant, voici un scientifique français relativement connu Claude Bourguignon un spécialiste de l'analyse des sols qui a travaillé des années à l'INRA mais qui est devenu indépendant. Il décrit l'appauvrissement des sols en Europe, phénomène qui oblige les agriculteur a utiliser de plus en plus de pesticide et d'engrais. L'agriculture productiviste finie par produire des rendements décroissants qui sans les produits pétroliers ne serrait plus rentable. Le problème c'est que les subventions publiques arrosent essentiellement ce type d'agriculture, encourageant ainsi les agriculteurs à de mauvaise pratiques sur le long terme. La fin du pétrole va mettre nos société en face d'un problème extrêmement épineux car notre agriculture est incapable de survivre sans l'or noir. Il faut un litre de pétrole pour produire un kilo de tomate par exemple, et je ne parle même pas de l'acheminement par transport routier ou de la réfrigération.        
 
 
      Il a aussi donné une longue conférence sur la question de l'appauvrissement des sols provoquée par l'agriculture pétrolière. Vous apprendrez que 80% de la vie sur terre est dans les sols et que les OGM ne servent strictement à rien du moins ceux qui ont été produits jusqu'à présent, et que le labourage est une catastrophe pour les rendements agricoles contrairement à la croyance populaire. Pour Bourguignon il faut révolutionner l'agriculture en apprenant à faire une agriculture qui n'érode plus les sols ce qui n'a jamais existé sur terre ces 6000 dernières années.     
 
 
    Dernier document, une porte de sortie vers une agriculture complètement à l'opposé de l'agriculture industrielle, la permaculture. Cette dernière n'est pas un doux rêve de retour à l'agriculture d''autrefois non, elle est une agriculture hautement intelligente qui joue sur la complémentarité de certaines plantes et espèce et sur la nature géologique du terrain pour optimiser les rendements agricoles, et ce sans pesticide, sans engrais et sans labourage. Contrairement au bio qui en utilise mais de façon limité. Deux personnes sont a l'origine de ce concept né dans les années 70 un japonais Masanobu Fukuoka qui en utilisant de la paille obtenait de meilleurs rendements que l'agriculture industrielle, et un américain Howard Thomas Odum qui a démontré que les systèmes biologique naturelle tendent à optimiser l'usage de l'énergie. La différence entre la permaculture et l'agriculture industrielle peut ainsi se résumer en un concept, la diversité face à l'homogénéité. D'un coté une agriculture fondamentalement liée à son territoire, utilisant une grande variété d'espèces pour jouer la complémentarité. De l'autre une agriculture pauvre en variété et n'étant viable que grâce à l'usage intensif de pesticide et d'engrais. Nous voyons là une représentation de ce nous connaissons ailleurs en économie, la mondialisation contre les nations, c'est la même chose. 
L'homogénéisation qui produit rapidement des gains à court terme mais qui n'a aucune pérennité à long terme car elle produit des contradictions qui lui seront fatale. Ce n'est pas un hasard si la vie sur terre est aussi diverse, c'est parce que la diversité est efficace à long terme. Il en va de même pour l'agriculture et l'économie, un seul modèle, une seule pratique pour tout le monde et c'est la catastrophe assurée, la grande extinction.    Les problèmes de l'agriculture sont donc représentatifs du problème de la civilisation moderne dans son ensemble. Car en détruisant la variété des plantes, des hommes et des cultures en les remplaçant par une bouillie unique infâme, elle condamne la pérennité des civilisations et de la vie elle même.  Le documentaire suivant explique l'expérience d'un agriculteur autrichien Sepp Holezer  dans la région du Krameterhof  qui a obtenu des résultats incroyables en utilisant les principes de la  permaculture. Des rendements surpassant largement l'agriculture classique, des plantes qui poussent dans des endroits où théoriquement elles ne devraient pas pousser etc.. Ces techniques emploies plus de mains d'oeuvre mais beaucoup moins d'énergie et aucune goute d'engrais ou de pesticide, elle se révèle finalement moins couteuse que l'agriculture industrielle. Elle nécessite par contre une vrai formation des agriculteurs qui deviennent de vrais ingénieurs et architectes de la nature.  Une application a grande échelle de ces techniques pourraient permettre de revaloriser nos campagne tout en nous sortant de l'agriculture pétrolière condamnée à brève échéance, tout en  produisant une grande quantité d'emplois qualifiés.
 
 
 
 

 

Repost 0
Published by Yann - dans mediathèque
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 18:00

  Aujourd'hui on s'attaque à un gros morceau de la médiathèque puisque Todd est probablement notre intellectuel préféré le plus médiatiques de tous. Il y a un grand nombre d'interview de lui sous différente formes je ne vais mettre que les plus significatif résumant la pensée toddienne. Au passage si certain d'entre vous n'ont jamais lu Todd je ne peut que vous conseillez de lire au moins ses deux meilleurs livres, les plus accessibles "L'illusion économique" et "Après l'empire", il font un bon résumé de la pensée de Todd même s'il ne vont pas aussi loin que que "L'invention de l'Europe" ou "La troisième planète", ces derniers expliquant les fondements de l'analyse des structures familiales et de leur impact potentiel sur les idéologies qu'une société peut accepter et développer.

 

1-La chute finale

 

  Incroyable mais vrai l'INA a mis en ligne un interview de Todd datant de 1976 avec Jacques Chancel  qui l'interview sur son essai " La chute finale" le livre qui a révélé Todd et qui prévoyait la disparition de l'URSS a une époque où l'on pensait encore que cette empire était un grand concurrent de l'occident. Malheureusement l'enregistrement n'est pas en entier car il est payant sur le site de l'INA (ne me demander pas pourquoi la diffusion d'un enregistrement d'un service publique est payant alors qu'il est théoriquement déjà payé par les impôts, je ne pourrais vous répondre). C'est en tout cas bien sympathique d'entendre le Todd de l'époque.

 

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

 

2-La nouvelle France

 

  Autre vidéo de l'INA un interview d'une époque où William Leymergie faisait autre chose que du divertissement bas de gamme sur Télématin. Cette fois cela concerne le livre "La nouvelle France"  dans lequel Emmanuel Todd nous décris son concept des deux France avec une grande clairvoyance. Une France égalitaire celle du bassin parisien, c'est la France universaliste. Et l'autre France celle des familles souches surtout adepte d'inégalité et de hiérarchie. L'interview se concentre malheureusement, actualité de l'époque oblige, sur la question du FN et de sa poussée chez les prolétaires. Avec dans le fond l'évolution de la structure droite-gauche favorisée par la déchristianisation du pays. Les catholiques se mettant à voter à gauche et ainsi  favorisant la deuxième gauche de Rocard et Delors, cela explique en partie, l'évolution du PS vers un libéralisme rose bonbon. Pendant ce temps les ouvriers se réfugient chez Le Pen, on en est pas encore sorti, l'analyse est donc toujours d'actualité.

 

 

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

 

3-Après l'empire

 

  Ici il s'agit d'une série d'interviews donnés par Todd à Nicolas Demorand avant qu'il ne prenne la grosse tête comme d'autres journalistes avant lui. Le sujet c'est "Après l'empire" livre choc d'Emmanuel Todd ayant fait couler beaucoup d'encre à l'époque. On se souviendra aussi des plateaux de Serge Moati bien déséquilibré avec des illuminés pro-américains et complètement aveugles sur l'invasion de l'Irak. Avec le recul on voit bien la lucidité de Todd sur le moment et il l'absurdité mentale qu'a provoqué le 11 septembre avec la fameuse expression "Nous sommes tous américains". On nous a d'ailleurs refait le coup avec Barack Obama récemment, mais on s'est vite aperçu qu'en réalité ce sont nos élites qui sont toutes américaines. Les vidéos sont dans l'ordre chronologique de la playliste pour faciliter leur vision.

 

 

 

  Autre conférence d'Emmanuel Todd sur Après l'empire, celle-ci est plus récente et s'est faite au Japon, car Todd est très connu au Japon figurez vous. Il s'exprime plus longuement  sur la crise actuelle , il fait bien sure le rapprochement entre la situation Européenne et Japonaise. Notamment sur l'incapacité qu'ont nos régions, a produire des projets à long terme. Il y défend que le seul intérêt de la puissance américain c'est sa capacité d'action, sa volonté d'agir, même sans réfléchir. Alors que les Européens et les japonais sont enfermés dans l'inaction, ces derniers étant devenus de simples spectateurs de l'histoire. Est-ce un effet du vieillissement? Vous le verrez en écoutant cette vidéo de Todd.

 

 

 

 

4- Après la démocratie

 

  Dernier livre d'Emannuel Todd présenté par le maitre lui même, son livre est plus discutable que ses précédents demon point de vue. Il l'avoue d'ailleurs. Car il est beaucoup plus spéculatif et moins fondé sur des faits, que sur des raisonnements à la limite de la métaphysique. Il arrive d'ailleurs assez fréquemment que Todd se dé-crédibilise par des emportements que l'on peut juger excessif, c'est mon cas, Todd est bien meilleur lorsqu'il fait de l'analyse précise et rationnelle. Après tout des types qui font de l'analyse purement métaphysique sans fondement empirique réel et scientifique, le Paf télévisuel en est plein, par contre de l'analyse réaliste il n'y en a pas beaucoup.

 

 
  Ensuite une autre intervention de Todd à une réunion de DLR, il y avait d'ailleurs aussi pour l'occasion Jean Luc Gréau, le débat porté sur la mondialisation et le déclin économique et social.  
 
   
Cette fiche est susceptible d'être modifié, j'ai voulu mettre les vidéo les plus explicatives possible en évitant celle qui furent rempli de pseudo-débat et qui ne prenaient que le Todd combattant de plateau télévisuel.  Si vous voyez d'autres vidéos de ce type n'hésitez pas à les signaler. 
 
Pour ceux qui auront le courage, voici une deuxième conférence  de Todd au Japon, il s'exprime sur le déclin de la démocratie française devant un grand nombre de journalistes japonais. La conférence dure 2 heures je n'ai pas pu mettre la vidéo sur le blog, mais vous pouvez la voir à cette adresse: Todd au Japon sur "Après la démocratie"
 
  Pour ceux qui ne l'aurez jamais lu Malakine a consacré de nombreux textes à Emmanuel Todd je ne puis que vous conseiller de les lire si cela n'a jamais été fait, la plupart de ces textes n'ont pas vieilli et éclaire toujours largement l'actualité.   

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans mediathèque
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 16:47

    J'inaugure une nouvelle rubrique Médiathèque, celle-ci consistera a mettre des vidéo, des liens audio et des textes sur  certains penseurs ou certains sujets particulièrement intéressants. La médiathèque sera régulièrement mis à jour en fonction d'éventuelles nouveautés sur le même sujet. Cela permettra à ceux a qui ne connaissent pas ces sujets ou ces auteurs de commencer à mieux les appréhender. Pour cette première, voici des interviews de l'excellent Jean Luc Gréau, les vidéo en question ont été peu regardées et c'est bien dommage. Elles méritent le détour, surtout pour ceux qui ne connaissent pas le néoprotectionnisme et ses fondements, à mille lieux des caricatures dépeintes par les médias et les économistes néolibéraux. Gréau est un économiste fondamental bien plus pertinent que de nombreuses vedettes y compris de la sphère alternative comme Paul Jorion, ce dernier se focalisant uniquement sur la sphère financière. Pour Gréau c'est bien le libre-échange la cause première de la crise la finance n'étant qu'un symptôme d'une maladie bien plus grave la contraction du revenu du travail provoquée par le libéralisation du commerce.

 

 

Dans cette première vidéo Jean Luc Gréau refait l'historique de l'évolution du capitalisme et sa transformation du Fordisme des trente glorieuses vers le régime néolibérale fondé sur l'endettement des états, des ménages et des entreprises:

 

 

Ensuite les interviews de Pascales Fourrier, alors il y a deux gros interviews les plus récents sont ceux que j'ai déjà diffusé dans un texte récent sur déclin relatif ou absolu qui ont été fait dans le cadre de la nouvelle émission de Pascale Fourrier. Mais il y a l'ancienne émission de Pascale qui s'appelait Des sous et des hommes et dans laquelle ont trouve un interview de Gréau qui date de 2005/2006 où il annonce avec une précision d'horloger la crise à venir dans les deux ans qui viennent à cause du crédit hypothécaire US.Vous en apprendrez plus sur son livre majeur L'avenir du capitalisme, livre à lire impérativement et toujours d'actualité. Voilà une émission que vous pourrez sortir lorsque l'on vous dira que la crise était imprévisible:

 

Sur j'ai du louper un épisode

 

Sur Des sous et des hommes : partie 1     partie 2


Ensuite une deuxième vidéo avec Jean Luc Gréau il s'explique toujours et en résumé sur la nécessité du protectionnisme commercial européen:



Les débats d'AGORENA : Jean-Luc GREAU - archos
Les débats d'AGORENA, le 6 janvier 2010
On va finir cette petite présentation des idées de Gréau avec une conférence où Jean Luc Gréau aborde la situation actuelle de la crise. Il a le temps ici de développer ses idées la vidéo dure environ 25mn.
Un petit rajout  une conférence de Jean Luc Gréau à DLR :
Repost 0
Published by Yann - dans mediathèque
commenter cet article