Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 19:44

Emmanuel Todd et Hervé Le bras parlent de leur dernier livre:

 

 


 

 

Il y a quelques réflexions qui m'ont chagriné dans cette vidéo. En premier lieu, je note que Todd ressort encore son concept de catholicisme Zombi. Je dois avouer que personnellement j'effectue une réflexion sur le concept de gauche zombi ou de droite zombi. Il y a tout de même une réflexion qui m'a légèrement choqué dans cette vidéo. C'est Hervé Le Bras qui nous dépeint les enfants d'immigrés comme je cite "Ayant la niaque". Je trouve curieux que des démographes, qui vomissent à longueur de journée sur le FN , usent de réflexions tout aussi essentialistes que celles de l'extrême droite. Faisant ainsi l'apologie de l'immigré qui a la nique parce que c'est un immigré ou un enfant d'immigrés. Je ne vois pas la différence d'avec les idées d'extrême droite. Ce n'est pas parce que la généralisation est positive qu'elle n'en est pas moins raciste. De plus comme corolaire à ce type de réflexion l'on se dit immédiatement que si l'immigré et ses enfants sont dynamiques c'est bien en opposition à l'autochtone qui lui n'a pas la niaque. Typiquement c'est le même argumentaire que celui du Medef qui vise à légitimer la grande ouverture des frontières sur toute leurs formes. Je passerai également sur la véracité ou non de l'intégration inéluctable des immigrés alors même que Todd est obligé d'avouer qu'effectivement sa variable magique des mariages mixtes ne démontre pas un tel mouvement. Le nombre des mariages mixtes stagne, mais les immigrés s'intègrent de mieux en mieux.

 

Sans parler de la comparaison de la situation des immigrés musulmans avec les juifs d'autrefois. Il dit en gros que comme les immigrés sont près des centres-ville et en plein dans les pôles de dynamisme économique français, ils vont bien s'intégrer. C’est oublier un peu vite que dans bon nombre de pays en développement les bidons-ville côtoient les quartiers huppés sans qu'il y ait intégration économique. Nous avons changé d'époque, il ne suffit plus de vivre à côté pour vivre ensemble. Mais je ne vais pas relancer le débat sur l'immigration et l'intégration aujourd'hui.

 

L'avenir du FN

 

  On va continuer avec les sujets sulfureux. Il y a une petite discussion qui s'est faite autour de la dernière poussée du FN aux élections de Villeneuve sur Lot. Mon collègue Laurent Pinsolle comme à son habitude a préféré pratiquer la méthode Coué. Il nie régulièrement la montée du Fn de la même manière que Todd en un sens. Je me demande si ce n'est pas l'énergie du désespoir qui le pousse à faire ainsi. D'autres blogueurs sont à mon sens plus conscients du problème. C’est le cas du blogueur Descartes qui a même fait montre d'une réflexion Malakienne sur son blog. Je fais référence ici au blogueur disparu Malakine dont nous n'avons plus aucune nouvelle et qui a quitté le Chevènementisme pour littéralement embrasser le FN.  Que de discussion nous pouvions avoir à l'époque avec ce cher Malakine. Me voilà nostalgique. C'est JoeLiqueur qui a fait le judicieux rapprochement sur son blog.



Il a d'ailleurs fait une réponse à Descartes dans son texte "Que faire du FN?". Joe pense lui que l'on peut encore imaginer une espèce de rassemblement de sortie de l'UE qui n'aurait comme seul objectif que cette sortie. Le but étant de rassembler le plus de monde possible. C'était théoriquement la méthode de l'UPR de François Asselineau. Personnage que je trouvais intéressant autrefois, mais qui par dogmatisme et rejet stérile a fini par devenir un personnage antipathique au plus haut point. Je crains malheureusement que l'idée de Joeliqueur ne se réalise pas . Pour la bonne et simple raison que l'hypothèse qu'avait faite Malakine à l'époque s'est révélée exacte. Le FN est devenu l'opposition au système. Il n'y a rien entre lui et l'UMPS. Quand je dis rien, c'est évidemment au sens poids électoral non au sens des idées défendues évidemment. Dès lors pourquoi le Fn s'allierait-il avec des micropartis qui ne pèsent rien y compris DLR? À moins d'un très hypothétique score élevé aux prochaines élections de la part de DLR, ou d'autres forces anti-UE. Je ne vois pas à quoi le FN aurait intérêt à s'allier. En un mot, c'est trop tard. Le FN a bénéficié du rejet de l'UE et a réussi à pomper une grande partie des idées alternatives tout en faisant oublier ses relents les plus nauséabonds.

 

La crise du capitalisme occidentale

 

  Le blog criseusa vient de faire encore une excellente analyse sur l'évolution du capitalisme dans les pays avancés. Elle est à lire à cette adresse. Les chiffres ne surprendront personne lisant ce blog, mais ils ont le mérite de mettre les points sur les I. Le déclin de l'occident est bien dû à la sous-accumulation du capital et à l'effondrement de l'investissement productif. Le plus drôle c'est que l'Allemagne ne fait guère mieux que les autres contrairement aux idées reçues.

 

Des élites et des hommes

 

Sous son excellente plume, Bertrand Renouvin nous décrit en quelques lignes concises l'origine de la décadence des élites françaises:

"Clôture.L’oligarchie est un monde clos, dans lequel l’adhésion populaire et les sentiments des subordonnés ne comptent pas plus que la morale commune : le politique cherche l’estime du grand industriel qui guette celle du banquier que le patron de médias sollicite. L’argent irrigue l’ensemble, sans qu’on se préoccupe des sources. La corruption n’est plus ressentie comme telle. "

 

"Carrière. Quand le service de l’Etat est inscrit dans un plan de carrière qui est lié aux rapports de force à l’intérieur d’un parti, les pensées et les actes sont ramenés à la médiocrité des calculs personnels."

 

Vous devriez lire la suite sur son blog.

 

Superterres : trois Kryptons autour de Gliese 667C

 

Cela fait longtemps que je n'avais pas parlé de mon obsession spatiale et bien voilà, c'est fait. On vient encore de découvrir une nouvelle planète à une vingtaine d'années-lumière de la terre. Le plus incroyable c'est qu'il y aurait au moins six planètes en zone habitable autour de cette naine rouge. Les scientifiques comparent ce système solaire à celui de la fameuse planète de superman qui orbitait dans le comics autour d'une naine rouge. Comme quoi il ne faut pas trop désespérer, si l'humanité est un échec évolutionniste il y aura sûrement d'autres intelligences quelque part dans l'univers pour continuer à s'émerveiller devant l'extraordinaire aventure de la vie et de l'univers.

 

RTEmagicC Gliese 667Cc Planetary Habitability Laboratory UP

 

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 19:37

Un film français pédagogique sur la dette

 

Je viens de voir la première partie d'un documentaire sur la création monétaire chez postjorion, un film avec A.J Holbecq en star. C'est une très bonne idée de s'exprimer sous cette forme elle rend plus accessible des idées largement ignoré du public. Il faudrait vraiment que les protectionnistes aient leur propre film pédagogique pour expliquer leur point de vue sur les effets catastrophiques du libre-échange généralisé. Parce que malheureusement internet et les blogs ont leur limites en matière de communication et l'on prêche souvent en terrain conquis ce qui n'a pas grand intérêt. Pour élargir les audiences il faut malheureusement se plier à certaines contrainte de communication sans pour autant perdre de la substance.

 

 

 

L'APEC continue la libéralisation totale

 

Alors que l'Europe se débat dans ses problèmes bancaires et que l'euro devient un mort en sursis, la Chine continue à assoir sa domination en Asie. Lors de la dernière réunions de l'Apec les dirigeants réunit ont affirmé vouloir créer une zone de libre-échange totale entre le Japon, la Chine et les USA. Il est évident qu'un seul état bénéficiera d'une telle politique mais le dogmatisme libre-échangiste semble toujours faire son effet à Tokyo et à Washington. Barack Obama n'est pas à une contradiction près puisque lui même critique les excédents chinois tout en souhaitant une zone de libre-échange totale.  Obama est toujours prisonnier des médias et de certains lobbys, car on ne voit pas en quoi une zone de libre-échange totale avec l'Asie pourrait réduire les déficits commerciaux US. Cette contradiction vient probablement de la double contrainte qui s'astreint aux dirigeants américains,à savoir  continuer à faire semblant d'agir dans l'intérêt du peuple américain tout en agissant en fait pour les intérêts des multinationales qui financent leur campagnes électorales.   L'annonce de la libéralisation totale notamment sur les produits agricoles a en revanche entrainé une virulente protestation des agriculteurs japonais. L'agriculture japonaise est en effet totalement auto-suffisante, le riz est subventionner et bénéficie d'une protection qui garantie l'autonomie du Japon. Une libéralisation dans ce secteur produirait, d'après les syndicats nippon, plus de 3,4 millions de pertes d'emplois directes et indirectes, une véritable hémorragie dans une économie déjà largement déprimée. On pourrait également souligner le danger qu'il y aurait pour un état insulaire comme le Japon de devenir totalement dépendant de ses importations de nourriture, surtout en faveur de son voisin géant,hypernationaliste et revanchard. A force de ne faire de la politique qu'en fonction de calculs comptables on perd de vue l'essentiel, les rapports géopolitiques et les rapports de force. Le Japon et les USA tout aussi empoisonné l'un que l'autre à l'idéologie libérale de l'économisme, où tout est économique, sont des enfants face à une Chine qui a de tout autres visées.  Le réveil risque d'être brutal le jour ou le Japon sera juste un extension de la puissance chinoise.

 

Marine Lepen et la dette publique

 

  Nous avions déjà vue les propos de Marine Lepen sur la dette publique dans une émission, sur RMC il me semble, la voila expliquant son point de vue sur le sujet. Je trouve qu'elle reste très vague sur certains aspects, mon collègue Laurent Pinsolle m'a fait remarquer que les propositions du FN restaient  tout de même très libérale sur leur site. Cependant même un libérale peu s'étonner du mécanisme monétaire actuelle donc cela n'enlève rien à la justesse des propos de Marine Lepen ici. Alors est-ce que la dette publique et sa monétisation deviendra le sujet important des prochaines élection? On peut le souhaiter on aurait enfin un débat sérieux sur la table, avec bien sûr la question de l'euro qui reviendra immédiatement après celle-là puisqu'il semblerait difficile de faire accepter une monétisation des dettes à l'échelle de l'eurozone. Marine Lepen ne sera d'ailleurs pas la seule à en parler NDA et Melenchon le feront aussi. Et même si à mes yeux le plus cohérent et le plus construit reste NDA, le fait que des candidats plus lourd électoralement portent ces questions dans le débat publique reste une très bonne chose. Car cela pourrait pousser les grosses écuries à répondre à l'attaque et éviter ainsi que la future présidentielle ne tourne autour de questions sans intérêts. 

 

 

 

 

La droite inrock est née

 

Ce terme nous le devons à l'excellent David Desgouilles qui nous a écris un texte court, mais très inspiré sur les dernières élucubrations de riches expatriés, le footballeur Anelka et un rappeur affublé du jolie sobriquet de Booba, oui comme le dessin animé  homonyme du petit ourson, avec en générique la célèbre chanson de Chantal Goya, toute mon enfance.  On y apprend qu'ils sont de parfaits représentant de l'homme nouveau sculpté par la forge néolibérale crachant sur le pays qui les a nourri et qu'ils détestent plus que tout. Ils sont également le symbole de l'échec de l'intégration, la preuve que l'amour de la patrie ne s'achète pas et qu'il ne suffira pas de distribuer des milliards dans les banlieues pour résoudre les problèmes d'intégration contrairement à ce que pense la gauche bobo. Le fait est que des gens qui ont réussi qui ont tout l'argent du monde, rejettent quand même l'identité française, ils l'a vomissent même. Quand on ajoute çà aux discours de l'ex-ministre Azouz Begag pourtant membre du groupe pseudo-gaulliste de Villepin, on se dit qu'il y a quelque chose qui cloche chez les minorités immigrés et que cela ne vient pas seulement du soit disant racisme français.  Ce dernier avait en effet déclarer en arabe je cite:"le meilleur moyen de servir les intérêts de l’Algérie est de former et soutenir une nouvelle génération d’hommes politiques issus de l’immigration algérienne en France, afin de les propulser à l’Assemblée nationale où ils pourront voter des lois favorables à l’Algérie !". Voilà de quoi convaincre les plus récalcitrants que le FN a raison de se méfier des immigrés algériens non?  On peut vraiment se demander qui nourrit le racisme en France. Sinon tout ces personnages devraient méditer les profondes paroles de la chanson de Chantal Goya :

 

Bouba, Bouba
Mon petit ourson
Tu roules et tu glisses
Sur la blanche blanche neige

Bouba, Bouba
Fais bien attention
De ne pas t'éloigner
Du chemin de ta maison

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 18:33

Des terres rares et des chinois

 

La Chine contrôle 97% du marché des terres rares comme nous le rappel cet excellent texte de la Chronique agora. Les terres rares entre dans la composition des technologie de pointe. Ainsi les missiles de l'armé américaine ont besoin de ce type de matériaux pour fonctionner, même chose pour les panneaux solaire et la plupart des semi-conducteurs.  La Chine a bien compris quel avantage elle pourrait tirer de cet état de fait monopolistique, et menace donc les autres pays de rupture d'approvisionnement. Bien sur si vous installez vos usines en Chine vous n'aurez pas ce type de problème n'est ce pas? Cependant ces terres rares ne sont pas si rares que cela, on en trouve aux USA, en Russie et ailleurs, mais il faudra du temps pour mettre en place des productions de substitution. On voit là l'effet catastrophique typique issu des délires mondialistes du libre-échange. Car avec son coût de main d'œuvre imbattable la Chine s'est accaparé un monopole mondial. Dans le cadre de l'analyse libérale, purement accès sur l'intérêt économique à court terme ,la stratégie de la Chine est incompréhensible. Si l'on se place par contre dans le cadre d'une analyse plus large, impliquant la géopolitique et une vision à long terme, on voit immédiatement les avantages économiques et politiques qu'il y a à faire ce qu'elle a fait. Elle a probablement vendu à perte longtemps ces matériaux et maintenant qu'elle détient le monopole elle s'en sert pour extirper la dernière sève industrielle des pays jadis développés. Si nous avions maintenu des productions de terres rares, certes plus coûteuses, ailleurs qu'en Chine nous ne serions pas dans cette position à l'heure actuelle.  Encore une preuve que l'on ne gère pas un pays comme un commerce où l'on choisi toujours ce qui coûte le moins cher. En vendant notre indépendance économique pour quelques miettes de profits à court terme, nous avons peut-être condamné nos pays à l'esclavage pour les prochains siècles. L'indépendance n'a pas de prix, les occidentaux vont bientôt réapprendre cette amère vérité.  En attendant les capitalistes ont bien vendu la corde avec laquelle ils seront pendus.

 

Les étudiants anglais plus efficace que les manifestants français

 

affiche-soleil-vert.jpgIls étaient moins de 50000 contre plusieurs millions de manifestant français, seulement les étudiants anglais ont, eux, frappé là où il fallait. En envahissant le siège du parti conservateur ils ont su faire parler d'eux alors qu'ils étaient peu nombreux en fait. Ils manifestaient contre le doublement des frais de scolarités en GB pays où un prolo n'a déjà pratiquement aucune chance d'envoyer son gosse faire de longues études.  La démolition de l'état providence britannique correspond à la mise en place d'une société à l'ancienne, la Grande-Bretagne rejoignant sociologiquement sa brillante époque Victorienne, à la différence près qu'elle n'a plus le monopole techno-industriel de l'époque. Sans industries et sans état, la Grande-Bretagne vient de décider de vivre sans étudiants, pourquoi pas? A quand la solution finale pour le peuple britannique? Les élites anglaises l'ont d'ailleurs déjà pratiqué sur les Boers d'Afrique du sud devançant historiquement largement les allemands sur l'élimination industrielle des peuples. Alors pourquoi pas sur leur propre population, la folie anglo-saxonne n'ayant pas de limite dès qu'il s'agit des intérêts économiques de la comptabilité nationale. Après avoir rétablit l'esclavage en faisant travailler les chômeurs gratuitement, on verra bientôt des usines de soleil verts à travers le pays. Les élites britanniques pourront ainsi devenir le premier producteur de denrées alimentaires d'Europe tout en sauvant l'environnement cher au Prince Charles.

 

Grèce, Irlande et Portugal sont sur un bateau

 

  L'Europe n'en finit pas de s'autodétruire par dette et politique économiques absurdes interposés. On savait pertinemment que les politiques de contraction des dépenses publiques en période de récession ne pouvaient qu'aggraver les choses et bien c'est fait. Et le marché qui n'est pas complètement stupide parfois, a bien compris que les dettes n'étaient pas remboursables. A tel point que les taux irlandais ont frôlé les 9% la semaine dernière. Le Portugal quant à lui commence à se demander sérieusement si la sortie de l'UE ne serait pas une solution. Une bonne dévaluation permettrait effectivement au pays une amélioration de sa compétitivité externe. En cas de sortie il faudrait impérativement que les portugais réorganisent leur dette pour qu'elle soit exprimé en escudo et non en euro, à fin d'éviter un scénario à l'Argentine. C'est la même chose pour la Grèce où la situation est catastrophique avec un PIB qui continue à diminuer. Le taux de participation catastrophique aux dernières élections démontrant le décalage de plus en plus palpable entre les élites et le peuples dont les intérêts sont de plus en plus bafoué. Finalement les grecques risquent bientôt de regretter leur ancien régime des colonels de Papadópoulos. Les peuples européens vont ils enfin se rendre compte que le régime européen actuel et sa bureaucratie boulimique est la plus grande oligarchie qui n'ai jamais commandé le continent. Et en plus les élites ont bonne conscience en envoyant leurs peuples à la mort et au chômage, c'est pour sauver l'économie qu'ils disent.

 

L'étalon or

 

    Le retour de la relique barbare, c'est ce qu'espère certains archaïques comme Robert Zoellick. J'en ai souvent parlé sur ce blog c'est une très mauvaise idée en soit, et ce serait une grave erreur qui plongerait l'humanité tout entière dans la déflation.  Si l'or garanti l'égalité dans l'échange commercial, excluant ainsi l'effet  du privilège exorbitant des USA qui leur permet de s'endetter gratuitement. Il ne faut pas oublier pourquoi l'étalon or fut critiqué à son époque par de grands économistes comme Keynes. L'or poussait les gens à la thésaurisation et à une épargne excessive, il décourageait l'investissement. Il avait surtout comme énorme inconvénient de produire une stagnation de la masse monétaire à échanger sur les marchés internationaux et il empêchait de fait les états et les banques centrales de fixer les taux d'intérêts. Si l'on veut faire stagner l'économie mondiale plongeons là dans le bain de l'étalon or et ce sera gagné. L'étalon or n'a de sens que dans une économie en stagnation où il n'y a pas besoin d'accroitre la masse monétaire, dans nos sociétés en perpétuel progrès technique ce serait une explosion du chômage quasi automatique. Évidement je ne cautionne pas pour autant cet étrange situation qui voit les USA imprimer des billet pour subvenir à leur besoin, tout comme je ne cautionne pas le mercantilisme sino-germanique. Les deux faces de la médaille de l'étalon dollars actuel étant les déficits américains d'un coté et les excédents Chinois, Allemands, ou japonais de l'autre.

 

    Si cette situation est absurde et est la caractéristique d'un système économique malade, il faut tout de même faire attention à ne pas tuer le malade en voulant le sauver. Un nouveau système monétaire doit être mis en place c'est certain, mais il doit se fonder sur des monnaies qui nécessairement varieront dans le temps, c'est obligatoire puisque les échanges et les besoins économiques comme l'activité qui en découle augmente. Il serait stupide de ficeler un système stagnant tout çà pour se débarrasser des USA et de leur déficits commerciaux dont pourtant tant de nations se nourrissent .  De la même manière un nouveau système monétaire international basé, par exemple, sur un panier de devises devra obligatoirement s'attaquer aux déséquilibres commerciaux, car sans équilibre pas de croissance durable.  La croissance en stop and go dans laquelle l'économie mondiale est enfermée n'est pas liée qu'aux effets secondaires de l'étalon dollars. En réalité n'importe quel système monétaire, aussi juste soit-il, qui est dévoré par des nations mercantilistes se retrouverait avec des crises à répétition.  Un bon système durable doit donc punir les pays excédentaires et non les encourager comme c'est le cas à l'heure actuelle. Si la Chine et l'Allemagne consommaient et importaient plus il n'y aurait pas de déséquilibres et donc pas de crise du dollars. Je rappel au passage que les USA ne sont pas les seuls à souffrir des excédents des pays mercantilistes. Les pays européens comme la France la Grande-Bretagne ou l'Espagne souffrent de déficits commerciaux sans avoir une monnaie internationale, c'est bien que la vérité est ailleurs comme disait Mulder. D'ailleurs l'Inde ou le Brésil critiquent eux aussi ouvertement la Chine et son comportement commercial et monétaire, comme quoi ce n'est pas que le problème des USA. La Chine et l'Allemagne exportent leurs problèmes d'inégalité vers l'extérieur et se servent de leurs excédents pour continuer à croitre sans hausse des salaires. En les soutenant avec leurs excédents nous encourageons leur sociétés dans leur dérives inégalitaires tout en précipitant nos pays déficitaires faire la faillite.

 

La science chinoise bientôt première

 

Les chinois ont maintenant plus de scientifiques que l'UE ou les USA et connaissant leurs nombres et les capacités éducatives des familles asiatiques et chinoise le pays raflera probablement la quasi totalité des prix Nobel dans une vingtaine d'années.  La chine représente déjà 10.6% des publications scientifiques comme nous le dit cet article de la Recherche contre à peine 5.2% en 2002 c'est dire la vitesse à laquelle le pays progresse. Comme je l'avais dis il y a quelques temps l'avenir de la science est en Asie c'est une certitude. Les pays occidentaux doivent s'adapter en se protégeant de leur commerce et en s'habituant à devenir des pays de seconde zone où l'on usera notre matière grise essentiellement à copier ce qui viendra d'Asie.  La lutte est perdue d'avance en terme de course de fond. D'autant que l'Inde ne tardera pas à rattraper la Chine, nous devrions former des scientifiques parlant le Chinois et commencer à traduire leurs thèses dans nos langues si nous ne voulons pas être complètement largués dans 30 ans. C'est une simple résultante de l'arithmétique démographique avantageuse des pays asiatique et de leur tradition d'érudition. L'écart va devenir d'autant plus grave que les jeunes occidentaux se détournent des sciences et du savoir en général qui sont de plus en plus considéré comme secondaire dans des sociétés fonctionnant économiquement par la rente et les services. Les économistes comiques qui parlent de l'avenir scientifique de l'Europe ou des USA sont complètement à coté de la plaque.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 19:17

Une brève un peu courte et spéciale aujourd'hui puisque il y avait deux vidéos très intéressantes à voir et je ne savais pas comment les présenter autrement que dans une brève rapide.


 

En premier lieu l'avis d'Emmanuel Todd sur l'évolution de notre démocratie et sur la réforme des retraites. Il a tenu des propos à faire bondir notre amis Malakine puisque maintenant Todd pense que Ségolène Royale aurait vraiment était moins catastrophique.  A titre personnel je pense le contraire, elle aurait probablement était mois catastrophique directement parlant, mais Sarkozy semble avoir débloqué la parole dans le pays. Le fait de pouvoir parler de protectionnisme commerciale est un des effets collatéraux de la stratégie Sarkozienne consistant à manger à tout les râteliers.  De plus je n'ose imaginer Sarkozy dans l'opposition avec Ségolène royale au pouvoir dans le cadre actuelle de la crise économique. Non franchement la folie de notre actuelle président n'a pas que des effets négatifs, même si les cotés positif n'ont rien avoir avec sa volonté réelle.

 

 

 

 

  J'aime beaucoup ses propos sur Jean Michèle Apathie, il faut dire que c'est un "journaliste" tout à fait représentatif de sa profession. Et j'en profite pour donner cet extrait que j'ai lu récemment sur un site et provenant de "C'était De Gaule", où le général donnait son avis sur les journalistes. Cela va beaucoup plus loin encore que les thèses de Bourdieu qui lui sont pourtant largement postérieures. Les journalistes pour le Général, passent leur temps à dénigrer leur propre pays et à admirer l'étranger, c'est dire si les choses n'étaient guère meilleures même à la grande époque.

 

Les journalistes et la bourgeoisie française (Charles de Gaulle)

Salon doré, 16 janvier 1963

"Le Général me répète, avec encore plus d'énergie, ce qu'il m'a dit déjà plusieurs fois au sujet des journalistes: "Peyrefitte, je vous supplie de ne pas traiter les journalistes avec trop de considération. Quand une difficulté surgit, il faut absolument que cette faune prenne le parti de l'étranger, contre le parti de la nation dont ils se prétendent pourtant les porte-parole. Impossible d'imaginer une pareille bassesse - et en même temps une pareille inconscience de la bassesse.

Vos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d'avoir perdu tout sentiment de fierté nationale. Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n'importe quel abaissement de la nation. Déjà en 40, elle était derrière Pétain, car il lui permettait de continuer à dîner en ville malgré le désastre national. Quel émerveillement! Pétain était un grand homme. Pas besoin d'austérité ni d'effort! Pétain avait trouvé l'arrangement. Tout allait se combiner à merveille avec les Allemands. Les bonnes affaires allaient reprendre.

Bien sûr, cela représente 5% de la nation, mais 5% qui, jusqu'à moi, ont dominé. La Révolution française n'a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu'est la bourgeoisie. Cette classe qui s'est de plus en plus abâtardie, jusqu'à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l'intérêt du pays. Il ne s'y trompe pas souvent. En réalité, il y a deux bourgeoisies. La bourgeoisie d'argent, celle qui lit Le Figaro, et la bourgeoisie intellectuelle, qui lit Le Monde. Les deux font la paire. Elles s'entendent pour se partager le pouvoir. Cela m'est complètement égal que vos journalistes soient contre moi. Cela m'ennuierait même qu'ils ne le soient pas. J'en serais navré, vous m'entendez! Le jour où Le Figaro et l'Immonde me soutiendraient, je considérerais que c'est une catastrophe nationale!" 

Alain Peyrefitte: C'était de Gaulle, Editions de Fallois/Fayard, 1994.

 


Marine Lepen attaque fort sur le protectionnisme

 

Sinon comme en réponse aux préoccupations d'Emmanuel Todd sur la question du protectionnisme commercial et sur la politique pour l'emploi, Marine Lepen fait son show face à un Nicolas Démorand étrangement agressif sur le protectionnisme. Je dis étrangement agressif parce que lors de son interview face à Todd vers 2002, le même Démorand avait plutôt l'air séduit. La prestation de Marine Lepen était assez forte maniant les arguments d'un NDA avec la fougue d'un Mélenchon un mélange détonnant. Elle s'attaque bassement au passage à NDA en jouant sur les accords parlementaires entre NDA, DDV et Bayrou cela ne me surprend pas. Il faut bien voir en elle un redoutable combattant politique et ses arguments font mouches pour leur grandes part.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 18:20

Jérôme Kerviel une condamnation ridicule

 

  Et bien voilà, l'ennemi financier numéro 1  condamné à 5 milliard d'euros d'amende. Un chiffre grotesque qui montre les dérives délirante du système judiciaire français, en effet il fut un temps où ce genre farce faisait rire les français qui regardaient la justice américaine et ses curieuses condamnations, comme ces prisonniers condamnés à 250 ans de prison ou ces individus qui se faisaient payer des sommes colossales pour des dédommagements étranges. Il semble donc que la France soit touché à son tour par des décisions absurdes, d'autant plus que dans cette affaire rien n'a été fait pour voir la responsabilité du système financier dans son ensemble. Atteint de l'individualisme excessif notre pays semble devenue incapable de penser autrement qu'en accusant des personnes de tel ou tel acte. Le résultat de ce procès est donc avant tout une démonstration de l'américanisation avancée de notre pays, puisque maintenant c'est le système judiciaire lui même qui joue les cowboys. Il fut un temps ou de telles condamnations auraient fait rire les juges français.

 

Surprise les USA continuent de détruire des emplois

 

  obama.jpgC'est en usant du terme "surprise"  que boursorama nous donne les chiffres définitifs du chômage US en septembre. Et bien figurez vous que le secteur privé américain a détruit la bagatelle de 39000 emplois en septembre, alors que les économistes mainstreams tablaient sur une création d'emplois de 20000. Je rappels au passage que vue que la population active américaine augmente, pour seulement stabiliser le chômage il faut donc déjà produire des emplois supplémentaires. Le taux de chômage continu donc à gonfler, et ce, alors que depuis plusieurs mois on nous annonce la fin de la crise et le redressement de l'économie américaine. Les effets des plans de relance sont maintenant terminés, ces chiffres le prouve, et il n'y a pas eu de relais dans le système privé. C'est bien le scénario en W incliné qui nous attend, les chiffres du PIB seront bientôt à nouveau négatifs, les USA vont certainement replonger dans la récession et ils entraineront le reste de la planète avec eux. C'est ce qui commence à effrayer les pouvoirs publiques US, on peut d'ailleurs faire une analogie entre la période 82-83 pour la France et ce que vivent les USA aujourd'hui. Avec Obama dans le rôle de Mitterrand, l'Amérique vient de comprendre que son plan de relance ne marche pas, contrairement aux périodes précédentes, le pays est devenu trop tributaire de ses importations. La totalité de la hausse de la demande produite par les injections monétaires est partie accélérer la croissance chinoise, allemande, et japonaise. Les USA ont un choix à faire, un choix similaire à celui des politiques français du début des années 80, continuer le libre-échange et définitivement renoncer au plein emploi et à la croissance économique. Ou alors abandonner la mondialisation et protéger la production US en taxant les importations. Deux courant vont se combattre à Washington, et force est de constater que contrairement à la France des années 80, il semble bien que les USA soient prêt à faire le bon choix.

 

        C'est un moment historique très important, si les USA se protègent de la Chine avec des droits de douanes à 25% comme le réclame Krugman par exemple, alors c'est un pavé dans la mare de la mondialisation. Rien ne sera plus comme avant, et beaucoup d'inhibitions sauteront, non seulement aux USA, mais aussi dans le reste du monde et en Europe.  Ce sera la démonstration par l'absurde de l'inanité des théories sur les bienfaits du libre-échange totale. Mais il n'est pas encore certain que cette optique soit choisie, les USA pourrait aussi renoncer à la croissance et devenir un pays européens comme les autres si je puis dire. C'est à dire se lancer dans des réductions toute azimut des dépenses publique et dans des politiques malthusiennes d'un point de vue économique.  Dans tout les cas la période sera difficile, en cas de retour au protectionnisme les USA ne pourront pas éviter une forte inflation, mais celle-ci sera accompagnée d'une réindustrialisation salutaire à moyen-long terme. Dans le cas où l'Amérique choisirait le déclin et le maintient d'une faible inflation accompagné d'une stagnation de la croissance sur plusieurs décennies, les USA se destinerait à suivre l'UE et produirait là aussi une déflagration mondiale. En effet il faudra tout de même que ce pays finisse par équilibrer sa balance commerciale, soit de façon positive en relançant sa demande intérieure tout en faisant du protectionnisme, soit en contractant sa demande intérieure. Mais dans tout les cas le monde va devoir apprendre à vivre sans un marché américains qui importe tout, dans tout les cas, il s'agit d'un moment historique que nous vivons.

 

Dupont Aignan contre Hadopi

 

  NDA vient de sortir un très bon texte  qui critique la mise en place d'Hadopi. Il fustige une loi qui de toute façon est déjà dépassée par la technique, en effet Hadopi raisonne avec les mécanisme d'échange des pear to pear (P2P) comme le célèbre emule qui est pourtant de plus en plus abandonné au profit d'autre mode de téléchargement ou d'écoute en direct par streaming. Ainsi des sites comme megavidéo ou des serveurs souvent installé à l'étranger qui rendent complètement impossible toute forme de contrôle. On peut citer aussi les nouveaux logiciels de P2P rendant complètement invisible les adresses IP et les donnés échangé grâce à des échanges complètement décentralisé. Sans serveur central impossible de vérifier qui échange quoi à moins d'épier la totalité des échanges tache gargantuesque est fort coûteuse. NDA prône comme à son habitude la licence libre. Mais je rajouterais que contrairement à la croyance les téléchargements n'ont pas forcement comme effet de réduire la consommation de dvd ou de musique. Des études menées dans le domaines des jeux vidéos ont même montré que la consommation était plus forte chez ceux qui téléchargeaient. Et d'ailleurs les jeux les plus téléchargé sont toujours ceux qui sont le plus vendu. Il est par contre certain que les œuvres médiocres ont plus de mal à se vendre, peut-être est-ce là ce qui inquiète les chanteurs français?

 

  Enfin il faut dire que la baisse des ventes de DVD ou de musique est aussi liée à la concurrence des nouveaux médias. La bourse des consommateurs n'étant pas extensive surtout en période de crise, il est normal que les jeux vidéo qui connaissent une croissance énorme, empiètent sur les vieux médias. Avant de s'en prendre aux pirates qui ont toujours existaient, rappelez vous l'époque de la cassette audio,  ils feraient mieux de voir la réalité en face.  Un dvd de film ou un cd de musique cela coûte très cher si l'on compare avec un jeu qui a d'ailleurs souvent nécessité bien plus de travail pour être produit.  Les jeunes font vite le compte. Est-ce que j'achète cet album neuf à 20€ qui j'écouterais pendant une heure et demi, ou est-ce que j'achète un jeu avec lequel je jouerais 20h, et avec lequel je peux en plus jouer avec mes potes. Le calcul est vite fait  le jeu a meilleurs rapport qualité prix.

 

Les rendements décroissants dans l'armement

 

  Un excellent texte est paru sur rianovosti qui traite de l'explosion des coûts dans le domaine de l'armement. S'il y a bien un secteur où la stagnation technique est palpable c'est bien celui-ci, les appareils coûtent de plus en plus cher à produire et les gains perçus par ces hausses sont loin d'être proportionnelles à cette augmentations des prix. Il en résulte que les armées moderne disposent de moins en moins de matériels en volume, sans que les gains liés à leur perfectionnement ne compensent cette perte de volume. Le résultat nous le voyons en Afghanistan par exemple, des troupes très sophistiquées mais trop peu nombreuses pour réellement contrôler le terrain et la technique ne compense pas. Elle aggrave même parfois la situation comme ces drones qui tuent leurs propres troupes, ou bombardent des civils au Pakistan voisin. Cette situation est caractéristique du phénomène de rendement décroissant situation que l'on retrouve dans le domaine médicale par exemple où là aussi les prix explose sans que l'on soit véritablement mieux soigné. Est-ce que cette situation est liée à la technique elle même, ou à l'organisation bureaucratique qui nuit à la réelle créativité et fini par étouffer le progrés. Difficile à dire cependant les Russes qui connaissent aussi ce phénomène ont décider de relancer la production d'engins soit-disant dépassé comme des bombardier de type année 50. Ils pensent à juste titre que les systèmes militaires doivent trouver un équilibre optimal entre la sophistication des matériels militaire et le volume nécessaire pour une action efficace. Jusqu'à présent le dogme du progrés permanent nous aveuglait

 

 

Cette fois c'est sûr on a trouvé une autre terre!

 

  gliese_581_g_Lynette_Cook_.jpgJ'avais parlé à la fin de l'été des découvertes incroyables que les astronomes étaient en train de faire dans le domaine des exoplanètes. Et bien toujours dans l'incroyable système de Gliese 581 on a découvert deux nouvelles planètes en plus des deux planète considérées comme des super-terres. Et elles ont le bon goût d'être situées pile au milieu de la zone tempéré de leur soleil. Retenez ce nom Gliese 581g ,elle fait entre 1.2 et 1.4 fois la taille de la terre, pour une masse de 3 à 4 fois celle de notre planète et elle est très probablement habitable!!!!!!!!!!

 

  Cependant elle ne tourne pas, ce qui signifie que seule sa bande étroite qui sépare la face éclairé de celle qui est dans l'obscurité en permanence peut abriter la vie telle que nous la connaissons.  C'est tout de même une excellente nouvelle, d'autant que ce système n'est vraiment pas loin à l'échelle cosmique seulement 20,5 années lumières. Trouver aussi prés des candidates à l'éclosion de la vie signifie que ce genre de planète est relativement courante dans notre galaxie. Ce qui ouvre des perspectives tout à fait fascinantes pour l'avenir. Nous ne sommes probablement pas seul dans l'univers, et il se pourrait même que des vies intelligentes existent plus prés que nous ne pouvions le supposer jusqu'à présent.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 15:25

Oyez Oyez la fin du monde approche

 

  Encore un article sensationnaliste du  LEAP qui avec son dernier texte enfonce le clou. Toujours aussi anti-anglo-saxon et si pro-européen nos amis du LEAP s'égarent souvent en allant un peu trop  vite dans leurs anticipations. Bien sûr l'anticipation est quelque chose de complexe et il est souvent vrai que nous confondons nos désirs ou nos croyances avec la réalité. Dans le cas du LEAP il s'agit bien évidement de leur européisme béat, couplé à une haine inextinguible de la puissance américaine qui agit comme mécanisme d'aveuglement. Ainsi ridiculisent ils sans arrêt les problèmes internes à la zone euro et minimisent-ils les hypothèses d'éclatement pourtant de plus en plus probable si l'on regarde l'évolution des taux d'intérêts de plus en plus divergent. Si les anglo-saxons ne cessent de regarder vers nous pour ne pas voir leur propres tares nous faisons de même avec eux et le LEAP est spécialiste en la matière. En tout cas pour le LEAP la crise en W est une certitude, je n'en doute pas moi même d'ailleurs j'en avais déjà parlé. Les indicateurs américains réels sont très mauvais la relance Obama a surtout relancé la Chine le Japon et l'Allemagne, une fois épuisé ces effets, la crise reprendra de plus belle. A cela s'ajoute, et là le LEAP n'en parle pas, les politique de rigueurs Européennes qui vont aggraver la crise mondiale.  Car  on ne voit pas très bien d'où viendra le consommateur en dernier recours. Encore une fois la Chine de par la nature de son économie, essentiellement exportatrice, mais aussi de par la taille encore modéré de son économie, ne pourra pas compenser la baisse de la consommation cumulée des USA, de l'Europe et du Japon.

 

On peut donc imaginer une crise par effet domino fin 2010 début 2011 avec un arrêt de la croissance US voir un retour à la récession. Même chose en Europe croissance nul et retour de la récession en Allemagne, puis vers mi-2011 crise boursière et économique en Asie produite par la surcapacité de production et l'explosion des stocks. D'ailleurs plus grand monde ne doute que les marchés financiers chinois sont largement surestimés, la seule question est de savoir quand la bulle crèvera. Une fois la Chine entrée dans la crise globale, nous serons véritablement entrés au cœur de la crise du système monde construit après guerre. Seul les états capables d'une rupture réelle avec les mécanismes économiques actuels pourront s'en sortir. La Chine semble  mieux armée puisqu'elle possède les capacités productives, il lui suffirait d'augmenter massivement les salaires. Cependant c'est oublier un peu vite que la Chine a ses propres rapport de force sociaux internes, et il n'est pas sûr que les élites chinoises soient disposées à réellement s'orienter vers cette direction. Déjà en 2008-2009 la Chine a  augmenter le crédit à la consommation plutôt que les salaires dénotant une vision sociale à l'américaine si je puis dire, les élites chinoises veulent la croissance mais pas l'inflation salariale et une plus grande égalité sociale qui va normalement avec. Et la Chine n'étant pas une démocratie, il n'y a pas les mécanismes syndicaux et politiques qui permirent  naguère à l'Europe et aux USA de dépasser la crise de surproduction. Or sans ces mécanismes il est plutôt à craindre des instabilités politiques voir même un conflit civile remettant en cause le régime fasse aux impasses et au chômage massif qu'une crise se surproduction produit, la frustration est un puissant mécanisme révolutionnaire surtout dans un pays qui a fait miroiter la réussite pour tous à la population.  La culture confucianiste aura sans doute atteint  ici ses limites.   

 

La société de la connaissance part en Chine

 

  Un texte très interessant sur le blog de Natacha Polony, habituellement consacrée à la déliquescence de notre enseignement, elle fait soudain le lien avec la désindustrialisation du pays. Elle se moque notamment de la situation d'Alstom en Californie, car figurez vous qu'alors que Conan le gouverneur... que Arnold Schwarzenegger avait choisi le TGV français pour réaliser une ligne a grande vitesse dans cette état, ce dernier vient de relancer finalement l'appel d'offre et invite les Chinois dans la concurrence. Or il se trouve que les génies qui dirigent Alstom ont vendu leur technologie pour 9 milliards d'euros et que les chinois font maintenant de meilleurs TGV pour beaucoup moins cher basés sur nos propres techniques. C'est une situation ironique qui montre bien le coté délirant de ceux qui pensent réellement que nos allons nous spécialiser dans la haute technologie, il n'en est rien. Les chinois se fichent complètement des brevets, du moins de ceux des étrangers car la chine changera d'avis dès qu'elle dominera les sciences et techniques, c'est à dire dans dix ans grand maximum. A cela s'ajoute le déclin qui frappe notre niveau éducatif global et dont le sketch suivant montre avec humour l'évolution :

 

 

 

     On ne peut que conclure que notre société se dirige tout droit vers la civilisation de l'ignorance et du chômage de masse, plutôt que vers l'utopique société de la connaissance. En tout cas les chinois doivent bien rigoler en voyant tant de stupidité collective.

 

Une hormone à l'origine du sentiment de groupe

 

Un drôle d'article est paru dans le magasine scientifique la recherche il semblerait qu'une hormone l'ocytocine ait un rôle très important dans les mécaniques de défense de groupe. Cette hormone rentre dans le phénomène d'attachement que recent l'enfant pour sa mère, et bien il semblerait qu'elle est aussi un effet sur le comportement de groupe. La biologie semble donc implicitement invalider l'idée d'un homoéconomicus attaché à rien d'autre que son porte monnaie et cela confirme aussi que l'homme "pisse aux 4 coins" pour marquer son territoire pour reprendre une expression que j'ai lu récemment sur le blog de RST.  Bon alors les énergumènes qui veulent d'un monde sans frontière vont devoir s'atteler à la génothérapie,  car il semble que seul un changement biologique pourra produire l'homme idéal de la gauche socialisante ou de la droite apatride. Il est clair également que dans nos analyses politiques ou économiques ces études scientifiques n'entre généralement pas en ligne de compte et pourtant... Si une simple hormone explique l'empathie, on pourrait rapidement se demander si tout les peuples en dispose de façon égale, mais là bien évidement les questions éthiques rentrent en jeu. La science génétique ou biologique ont été exclu de la politique ou du domaine politique en grande partie à cause des dérives eugénistes et des délires des pseudo-science comme la phrénologie qui ont longtemps cautionné les politiques racistes. Il semble cependant que cet aspect de la réalité humaine devra un jour ou l'autre faire à nouveau acte de présence dans la sphère politique.

 

Melenchon rejoint-il les partisans de la nationalisation de l'émission monétaire?

 

      C'est ce que l'on peut constater dans ce court extrait vidéo. Il semblerait donc que Melenchon rejoigne les citoyens, de plus en plus nombreux, qui se demandent pourquoi l'état est obligé d'emprunter sur les marchés pour faire des investissements publiques. Cette question a été lancé à l'origine par des initiatives comme le fameux document vidéo sur l'argent dette de Paul Grignon et par  Etienne Chouard et André-Jacques Holbecq. Et il semble donc que cet question suscite de plus en plus d'intérêts chez nos concitoyens et maintenant chez nos élus, puisqu'il sont maintenant deux à réclamer l'abrogation des lois pompidou-Giscard, Nicolas Dupont Aignan et maintenant Melenchon. Il ne reste qu'as espérer que cette question continuera à nourrir le débat publique, y compris dans les grands partis. Car nul doute qu'une des grandes curiosités des économies modernes est cette propension à émettre de la masse monétaire uniquement sous la forme de dette privée, dette  qui par essence réclament des intérêts et donc nécessite une inflation constante de cette même masse pour rembourser ces mêmes intérêts.

 

 

 
  Le graphique suivant provenant du blog postjorion de AJ Holbecq montre que cette problématique de la privatisation monétaire est tout à fait centrale dans la crise que nous connaissons. En effet par nature la croissance économique ne peut exister sans une hausse de la masse monétaire. La masse monétaire doit suivre à peu près la hausse de l'activité économique, sans quoi il y a de grande chance de produire une déflation artificielle. C'est ce que l'on sait depuis Keynes, si la masse monétaire ne croit pas au rythme de l'économie et des besoins d'échanges, l'argent devient rare et s'entame alors un processus de déflation qui peut entrainer une dépression économique. Cependant  depuis 1974, en France, il est interdit à l'état de financer des grands projets industrielles, ou d'infrastructures par l'émission de titres de dette publique. De la même manière on considère la hausse de la masse monétaire fiduciaire M1 comme ne devant pas augmenter pour éviter l'inflation. On a donc laisser aux seules banques privées la possibilité d'émettre de la monnaie sous la forme de reconnaissance de dette. Or il se trouve que contrairement aux idées que sous-tendent cette décision, la privatisation de l'instrument monétaire n'a pas empêché l'inflation. On a même connu une inflation largement plus forte après cette privatisation qu'avant. Par contre l'effet sur la croissance économique a été désastreux, elle n'a cessé de ralentir, quand à l'état, ne pouvant faire croitre l'économie que par son endettement sur les marchés internationaux, celle-ci n'a cesser de croitre. Et les taux d'intérêts versés font maintenant grimper la dette de façon autonome.    
 
detteinteret.png 
 
  C'est la même situation dans la plupart des pays développés et notamment des USA. Le graphique suivant vous montrera la différence de l'évolution entre M1 M2 et  M3 aux USA. Cette différence montre bien le coté délirant du système actuelle qui par nature ne peut faire que croitre la dette globale puisque dans ce système  toute contraction de la dette produit une dépression. La seule façon de désendetter sans produire une récession étant de substituer de la monnaie réel émise par l'état à la monnaie dette produite par le système tel que conçu dans les années 70. Sans cela nous sommes condamnés à voir croitre indéfiniment la dette publique que ce soit en France aux USA au Japon ou en Allemagne.  
 
 
UsDebpt.png 

Supprimons la bourse

 

  Telle est la dernière proposition choc de Frederic Lordon dont le talent dans l'art de la rhétorique sert toujours à merveille ses raisonnements. Retrouvez donc le toujours truculent Lordon dans  cet interview de Daniel Mermet. Lordon nous préviens au passage que ce qui se prépare comme réduction  de l'état providence au nom du désendettement, dépasse tout ce que l'on a pu voir lors des précédentes cures d'austérités néolibérales. Ce sont ces politiques qui vont produire la seconde phase de recule, la reprise de la crise en quelque sorte, mais cette fois sous la forme d'un ralentissement économique encore plus brutal. Une politique de type Laval à l'échelle de tout l'occident. Tout çà au nom du remboursement d'une dette produite par le système déréglementé au nom des délires néolibéraux, la boucle est bouclée. Lordon fait aussi un brillant plaidoyer pour l'imposition de la démocratie en entreprise seul mécanisme capable de mettre fin à l'inégalité inhérente entre le salarié et les chef d'entreprises. 

 

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 21:16

La Suisse veut s'agrandir

 

J'avais parlé dans une brève précédente de cette drole d'idée d'un député suisse qui consistait à proposer à des régions limitrophes appartenant à d'autres états (France, Allemagne et Italie) de rejoindre la confédération suisse. Et bien c'est lundi que cette proposition sera faite aux parlement suisse. Le pire c'est que l'on apprend sur le Dauphiné qu'une étude a été faite par Suiss opinion (une agence d'étude statistique), qu'une majorité des habitants de Haute-Savoie y serait favorable, même chose au Bade-Wurtemberg un lander allemand de  plus de dix millions d'habitants!!!  C'est également le cas dans la province Italienne de Varèse. Voila de quoi illustrée les résultats de l'union européenne, celle-ci affaiblit tellement les états que les régions en viennent à souhaiter rejoindre le seul pays qui n'en est pas membre. Comme je l'avais dit on peut imaginer la Suisse grignotant l'UE de l'intérieur et la remplaçant dans quelques décennies qui sait?

 

Jean-Claude Werrebrouck et la productivité

 

  Le dernier texte de Jean-Claude Werrebrouck que vous pouvez lire à cette page sur son blog parle de l'inéluctabilité de la crise et de son aggravation par les mécanismes faisant fonctionner ceux qu'il appel les  entrepreneurs politiques. Ces derniers étant comparer à des chefs d'entreprise optimisant leur discours pour maximiser leur poids dans l'opinion publique. Cette vision me gène fortement, à titre personnel, même si elle reflète une part de vérité  dans  l'évolution des démocraties occidentales. Je l'avais d'ailleurs dénoncé dans un texte consacré à l'évolution de la démocratie à représentation  élective. En effet par nature, le mécanisme de choix des représentants par le vote est corrompu et la situation actuelle de l'occident si démocratique (du moins le croit-il) montre que ce chemin d'organisation n'était pas le bon. Il reste que tout de même certains élus se rendent compte de l'incroyable situation dans laquelle nous sommes et qu'il est injuste de résumer TOUT les politiques à des entrepreneurs de la chose publique.

 

    Il y a tout de même autre chose qui me gène dans le dernier texte de monsieur Werrebrouck c'est la notion de productivité qu'il emploi. Ce n'est pas la première fois que j'en parle et il faudra que je précise mes idées sur le sujet dans un nouveau texte, mais la productivité telle que se la représente les économistes n'a rien avoir avec la productivité réelle. La productivité réelles ne varie pas d'une année sur l'autre de 8% ou de -2.3% comme on le voit dans les chiffres qu'il annonce. Ces chiffres sont le fruit d'un simple calcul qui divise le PIB par le nombre d'heure travaillé et les économistes appèlent cela la productivité. Mais en réalité cela ne prend pas en compte la confusion comptable qui règne, où l'on confond tout les métiers et où les importations de produits chinois se transforment en hausse de productivité comptable. Car lorsque vous importez des marchandises chinoises sous-payées et en plus bénéficiant d'une monnaie sous-évaluée, ces produits et leurs reventes produisent une hausse du PIB du pays qui les achète, bien sûr il produisent aussi des déficits commerciaux. De faite aujourd'hui, une bonne part du PIB français ou américain sont en fait le fruit des gains de productivité chinois. Bien sûr ce n'est pas comptabilisé comme tel mais il suffit de faire ses courses pour s'en apercevoir il reste bien peu de chose que nous produisons.  Mais quand nos monnaies s'effondreront, car nous seront de moins en moins capable de rééquilibrer nos balances des paiements, alors apparaitra la réalité à savoir qu'il n'y pas eu de gains de productivité réel depuis vingt ans dans l'industrie.  Toute la richesse apparaitra pour ce qu'elle a été, un système illusoire produit par une domination politique et économique qui est aujourd'hui pratiquement terminé.

 

Et de sept

 

  On a découvert un système solaire de sept planètes, rien que çà, c'est le plus grand système solaire découvert jusqu'à présent mais nul doute qu'il sera rapidement dépassé. Les découverte spatiales se multiplient dans l'indifférence générale des médias à croire que tout ceci n'intéresse plus grand monde en occident. Il semble qu'en plus ce système solaire ait un système orbitale stable à très long terme contrairement au notre, il correspond parfaitement à la description newtonienne d'orbite circulaire stable. On sait qu'a long terme les planètes de notre propre système solaire changeront d'orbite bien que l'on ne puisse prévoir dans quelque direction elles iront.  

 

 

 

 

Il est bon mon pétrole ?

 

  De nombreuses rumeur parcourent internet, certaines sont des hoax évidents et grossiers, mais  d'autres peuvent parfois brouiller les idées de certains naïfs ou de personnes sujettes à la paranoïa complotiste. Ainsi l'affaire du puits de pétrole de BP dans le golf du Mexique a-t-il relancé les fantasmes sur le pétrole abiotique abondant à certaines profondeurs. En effet certaines personnes comme monsieur Alain Soral et son association affiliée E&R ont répandu la rumeur selon laquelle BP aurait en quelque sorte découvert du pétrole abiotique, pétrole qui serait le fruit d'un processus chimique non organique. Ce pétrole serait produit par une réaction avec les mouvements de la plaque tectonique et la chaleur souterraine. Bien sur nos prédicateurs de la fin des temps en ont déduit que le puits ne s'arrêtait jamais de produire du pétrole, produisant des marées noires à profusion indéfiniment. Et bien pas de chance non seulement le colmatage de BP semble fonctionner, mais en plus la catastrophe se révèle moins grave que prévue comme le montre cette article. Et le comble c'est que mère nature nous a envoyé à la rescousse de drôles d'espèces de bactéries qui se régalent avec nos hydrocarbures, c'est même leur plat préféré semble-t-il. Cette espèce de bactérie était totalement inconnue jusqu'à ce jour (comme quoi les catastrophes peuvent produire des surprises) ce sont des espèce qui sont des gamma-protéobactéries psychrophiles, çà ne s'invente pas, elles vivent dans les eaux très profondes. Bien sur les écologistes, toujours promptes à voir le verre à moitié vide, s'inquiètent de la production de CO2 que produisent ces bactéries en consommant le pétrole. Quoiqu'il en soit la situation est finalement moins dramatique que prévu, en souhaitant que cette expérience malheureuse rendent un service à la sécurité des plateformes pétrolières à l'avenir.

 

  Pour ce qui est du pétrole abiotique jusqu'à preuve du contraire ce dernier est considéré comme quantité négligeable sur terre et d'ailleurs on voit mal pourquoi une telle découverte serait  cachée aux yeux du publique. Au contraire, une entreprise annonçant être capable d'extirper un pétrole en quantité infinie de façon continue aurait tout intérêt à le dire haut et fort pour faire grimper ses actions. En réalité s'est l'inverse, les capacités de production mondiale s'épuisent, l'Arabie Saoudite a entamé le plat de sa courbe en cloche du pic pétrolier, et va aller en déclinant. Et sachant le rôle de ce pays dans la production mondiale, il n'est pas besoin de faire de long discours, c'est la fin de l'ère du pétrole pas cher.  Sinon des hydrocarbures abiotiques on en trouve plein dans l'espace mais leur exploitation serait légèrement compliqué à l'heure actuelle. Autre solution de court terme, qui fait frémir certains, ce sont les hydrates de méthane. Il s'agit d'une matière qui lorsqu'elle est en contacte avec l'oxygène dégage du méthane et prend feu, on dirait de la neige qui brule. Et bien il se trouve que les hydrates de méthane sont en quantité quatre fois plus importante que le pétrole et le charbon réunis. Les japonnais ont déjà commencé  à étudier la question et à lancer des études sur de possibles exploitations ils pensent pourvoir lancer une exploitations commerciales vers 2017, il se pourrait donc que les hydrates de méthanes soit le pétrole du 21ème siècle. Bien sûr les risques sont ici très grands, car le méthane est un gaz à effet de serre largement plus puissance que le CO2, un dégagement trop important dans l'atmosphère serait extrêmement dangereux. Il est donc toujours préférable de s'orienter vers des techniques renouvelables comme les biocarburants de seconde génération et de  toute façon même ces hydrates de méthane finiront par s'épuiser.

 

Économie

 

    La situation désespérée des US ne va pas aller en s'améliorant puisqu'il semble que les agences de notation aient Washington dans leur collimateur. Elle viennent juste de dégrader la note de l'Irlande pays qui était pourtant leur petit protéger pendant la bulle néolibérale mais c'est bien connu on peut haïr le lendemain ce que l'on a adoré la veille. Et maintenant elles veulent réduire le déficit publique US, quitte à produire une déflagration mondiale de la demande, mais ça elles s'en foutent et de toute façon elles ne le comprennent pas.  On est en plein dans les délires décrit par Jean Claude Werrebrouck, des délires  politiques qui ne font qu'accélérer et aggraver la situation. La raison cloisonnée en  petite partis indépendantes, incapable d'avoir une vue d'ensemble, produit cet étrange phénomène de personnes par forcement idiotes mais pratiquant des politiques que l'on peut qualifier de débile.  Nous allons donc à la catastrophe en appuyant sur l'accélérateur optimisant ainsi les dégâts sur l'économie. Les agences de notations se sont-elles seulement demandé qu'elle serait l'état des bons élèves comme l'Allemagne si d'un seul coup les USA réduisaient à zéro leurs déficits publiques et commerciaux? A coup sûr non, cela leur permet de ne voir rien de paradoxal dans l'évolution de l'économie irlandaise par exemple que l'on nommait pourtant avant 2008 le tigre celtique. Ce n'est pas que l'Irlande est devenue une nation de fainéant, c'est simplement que les exportations et les investissements se sont effondrés et cela est du à la crise mondiale, elle même fruit d'une structure économique incapable de donner suffisamment aux salariés pour qu'ils consomment ce que le système produit.

 

Autre fait économique important moneyweek vient de sortir les chiffres de l'immobilier en France et c'est très intéressant contrairement aux USA la France comme la Grande-Bretagne connaissent un petit rebond des prix de l'immobilier. Cela semble étrange car tout les voyant sont au rouge et vue le taux de chômage et les prix complètement délirant atteint dans nos pays cette évolution est curieuse.

100827_immobilier_revenu.jpg

 

 Ce graphique montre le rapport entre prix des logements et les revenues. On voit bien qu'ils sont totalement déconnecté et on comprend ici le rôle très important jouer par l'immobilier dans le maintient de la demande dans les pays développés dont l'industrie s'en va. LA crise immobilière aux USA est finalement à relativiser il s'agit juste d'un réajustement des prix avec les moyens réelles de la populations idem pour la France ou la Grande-Bretagne. Bien sûr les gens s'aperçoivent d'un coup que le pays s'est en fait appauvrit et non enrichit ces 15 dernières années et la crise ne fait qu'accéléré le processus. Le petit rebond actuelle ne sera certainement pas durable.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les analystes de moneyweek ce rebond est du à des investisseurs qui prévoient une forte inflation à l'avenir ils construisent pour louer. Il ne s'agit donc pas d'investissement destiné à la revente signe que les investisseur sente que le marché immobilier ne va pas se remettre de la bulle très rapidement. Et s'il investissent dans la pierre c'est qu'il pensent que l'inflation va ronger toutes les autres forme de revenue notamment celui de la bourse. On aurait donc un transfert de la finance vers l'immobilier, c'est un phénomène équivalent à celui de la monté de l'or qui est aujourd'hui à plus de 1200$ l'once. Comme le disait Keynes l'investisseur a deux craintes la première est celle de rater une bonne affaire en investissant pas assez au moment des bulles notamment, la deuxième et d'en perdre trop lors des cracks. Le résultat c'est qu'aujourd'hui ce qui compte c'est la sécurité de l'investissement plutôt que le gains potentiel à en retirer le bâtiment c'est quelque chose de concret comme l'or si demain l'euro et le dollars explose ces valeurs resteront et seront toujours négociables.

 

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 21:21

Nouveau creusement du déficit commercial américains

 

Le figaro nous apprend que le déficit commercial US continue de se creuser dans cet article,  ce n'est évidement pas une surprise pour les lecteurs de ce blog. Le paradoxe c'est que la demande intérieure est neurasthénique et que le taux de chômage continue de grimper les USA détruisent toujours des emplois, la reprise est belle est bien un mirage quoiqu'en pense mon collègue Laurent Pinsolle sur son blog.  Les remarques dans ce textes sont tout à fait représentative de la non-compréhension de la crise de la part des économiste mainstream. Ainsi un économiste semble s'interroger sur la baisse des exportations US alors que le dollars a baissé. Il souligne tout de même que le dollars n'a pas baissé vis à vis du Yuan puisque cette dernière est collé à la monnaie américaine. Mais même une baisse du dollars face au Yuan ne changerait pas grand chose à la situation américaine le tissu industriel a disparu.  Il faut avoir des produit de substitution fabriqués  localement pour compenser les importations dont les prix seraient amplifié par une dévaluation. Sans cela vous produisez juste de l'inflation la hausse du coût des importations se répercutant entièrement dans la consommation courante.  De plus l'écart colossale des salaires rendent caduque les effets des dévaluations et ça les multinationale US le savent très bien. A moins d'imaginer une dévaluation de 90% du dollars face à la monnaie chinoise et de maintenir ce taux au moins dix ans les entreprises ne produiront plus rien aux USA, c'est valable aussi pour l'UE du reste.  Mais avec une telle dévaluation qui se ferait brutalement, c'est ce qui pend aux nez des USA depuis el début de la crise en 2007, nous aurions une processus d'hyperinflation qui se produirait aux USA. En ce cas bien sur le déficit commercial disparaitrait mais à quel prix? La seule solution reste bien sur une mise en place de politiques protectionnistes progressive de façon à étaler dans le temps le nécessaire processus de réindustrialisation mais l'administration américaine actuelle est-elle vraiment apte à faire ce genre de politique?

 

Bertrand Renouvin répond à Malakine

 

Malakine a récemment écrit un texte sur la possibilité de réunir tout les souverainistes dans une alliance. La proposition visait aussi à préparé une stratégie pour les souverainiste visant à leur permettre de résister au rouleau compresseur du FN en 2012.  Face au proposition de Malakine le royaliste Bertrand Renouvin a décidé de faire une réponse positive mais sous condition vous pouvez lire ses propos sur son blog. Il va falloir en premier s'entendre sur les termes Républicain ou Souverainiste. Théoriquement toute démocratie est forcement souveraine, mais toute souveraineté n'est pas forcement démocratique. La souveraineté est un préalable indispensable à la démocratie et toute personne niant la souveraineté national est par conséquent anti-démocratique, quand on conçoit cela on comprend bien que la France et l'Europe ne sont plus aujourd'hui des démocratie et que l'UMP et le PS ne sont pas démocrates quoiqu'ils en disent. La république elle correspond à un régime politique de répartition des pouvoirs, une république peut ne pas être démocratique. Je rappel que l'on parle de République Populaire de Chine et que la Chine n'est pas une démocratie puisque le parlement n'est pas élu ni choisie par des principes démocratiques.  Je rappels aussi que la république française a longtemps pratiqué le suffrage censitaire, or ce n'est pas quelque chose de démocratique puisque la démocratie suppose l'égalité en droit. A l'inverse nous savons très bien que beaucoup de monarchie notamment en Europe sont des démocraties même si comme tout le monde sur notre vieux continent, elles tendent à perdre leur souveraineté.

 

Si l'on considère, comme c'est mon cas, que le principale problème en France ce n'est pas le régime politique en tant que tel mais la perte de souveraineté alors il faut effectivement rassembler les gens qui croient en la nécessité pour la France de retrouver sa souveraineté. Mais un telle mouvement "Alliance des souverainistes" pourrait tout aussi bien s'appeler alliance des démocrates, car ce que nous défendons en réalité c'est le droit des peuples à disposer d'eux même. Malheureusement en ce temps de novlangue orwellienne le terme démocrate à perdu de sa splendeur à force d'être utilisé pour définir son contraire. La lutte pour la souveraineté devient une urgence puisque l'Europe ambitionne désormais d'imposer un impôt Européen alors même que la commission n'a aucune représentativité démocratique et qu'elle ne peut en avoir puisque l'Europe n'est pas une nation et qu'il n'y a pas de peuple européen.  Une alliance souverainiste a aussi la faculté d'allié droite et gauche puisque la souveraineté n'a pas de couleur politique. La seule chose qui doit rassembler c'est la volonté d'une indépendance nationale, une fois celle-ci retrouver nous pourrons retrouver nos querelle de cloché. A mon sens une telle alliance devra avoir des propositions simple et forte, la première serait de proposer une sortie pure et simple de l'union européenne, je crois qu'il est temps de ne plus tergiverser en là matière ou de croire en la possibilité de changer le moloch. L'autre point, bien sûr, est le retour à l'indépendance monétaire, un retour au franc et un retour de la puissance publique dans la production monétaire, avec ensuite une application du projet d'Irving Fischer et son 100% money. Je vous conseils d'ailleurs de télécharger la traduction du livre de ce brillant économiste contemporain de Keynes sur cette page le traducteur l'a fait bénévolement et il mérite quelques donations pour ceux qui peuvent.

 

De toute manière pour peser face au FN et à sa démagogie il faudra aussi des slogans qui frappent et ne pas hésiter à montrer le caractère bien peu social des politiques du FN. Car certes le FN réclame du protectionnisme mais il est aussi un farouche ennemi des politique publique et de l'impôt n'hésitant pas à faire des caricatures puantes sur nos fonctionnaires (tous des fainéants par exemple). Il faut montrer qu'une politique de redressement si elle passe obligatoirement par le protectionnisme ne doit surement pas passer par une copie des délires libertariens nord américain. L'autre   point de rupture avec le FN est que ce dernier voit la France comme chrétienne, évidemment aujourd'hui il essai de se faire le défenseur de la laïcité, mais je ne doute pas un instant que certains au FN aimeraient bien utiliser les musulmans pour rechristianiser le pays par un effet de mimétisme et de réaction identitaire.

 

Buvons du lait

 

La destruction de notre tissu économique ne touche pas que l'industrie contrairement à une idée reçue. La France jadis pays de l'agriculture et de la gastronomie, est aussi en train de perdre son agriculture. Il ne s'agit plus là d'un effet de la hausse de la productivité comme dans les années 50-60 où la mécanisation fit perdre une grande quantité d'emplois dans le secteur. Non, aujourd'hui la concurrence internationale rend notre agriculture non-compétitive, et de plus l'euro a eu un impact violent sur la compétitivité agricole française à tel point qu'on trouve aujourd'hui en France des pommes et des haricots verts chinois??? Un pays de plus d'un milliards d'habitants qui se met a exporter de la nourriture chez nous on marche sur la tête. Ce phénomène n'est plus compensable par les subventions qui de toute manière sont une forme de protectionnisme couteux et fortement corruptible. Le problème est là, cependant force est de constater que les pouvoirs publiques ne voient toujours pas correctement le problème car ils préfèrent attaquer la grande distribution et les industriels utilisant le lait plutôt, que la logique du libre-échange voir ce texte. On se donc retrouve avec le même effet de bouc émissaire qu'avec la bourse, les banques et les spéculateurs vis à vis de la crise économique. Ce sont en réalité les états européens qui  en libéralisant leur commerce extérieur, ont mis la pression sur les prix de nos producteurs. Si le lait importé était contingenté ou taxé les rapports de force entre les producteurs français et l'industrie laitière serait rééquilibrer en faveur des producteurs. En tapant ou taxant l'industrie laitière tout ce que les politiques obtiendront c'est la disparitions de ces industries remplacés par des industriels produisant directement à l'étranger et exportant chez nous. Avec ce type de propositions nous auront bientôt des Yaourts chinois des Camemberts indiens.

 

L’Amérique s’éteint Par Paul Krugman.

 

Vous pouvez lire la traduction du dernier texte très pessimiste de Paul Krugman le titre est assez parlant. Il pense que la population américaine a été dressé par le néolibéralisme est qu'elle est maintenant complètement absorbée par cette idéologie. C'est son explication du succès de la fameuse "Tea party" mouvement en grande partie libertarien et quasi anarchisant de droite. Le texte est à lire chez Danielle Bleitrach à cette adresse. Il oublie que l'état centrale américain a toujours été critiqué de la sorte et que cela date de bien avant l'avènement du néolibéralisme, la révolution américaine en elle même avait une justification bien peu noble puisque c'était juste une affaire d'impôt sur le thé entre la Grande-Bretagne et sa plus grande colonie de peuplement (d'où le nom actuelle tea party d'ailleurs). Autre phénomène l'amérique est de plus en plus bariolé est commencent à voir se fissuré l'illusion de solidarité entre les communauté un blanc pauvre se sent plus proche d'un riche blanc que d'un pauvre noir, quoi qu'en pensent les marxiste c'est ainsi. En promulguant la société multiculturelle les gens de gauche on permit aux capitalistes d'étouffer la lutte des classes en la remplaçant par les luttes ethnocentriques.

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 21:27

Les statistiques du commerce extérieur français

 

Une très bonne série de graphique à voir sur le site de Postjorion que je ne saurais trop vous conseillez de regarder de temps en temps. Ces graphiques concerne l'évolution non seulement de la balance des paiements depuis 97 mais aussi les chiffres de la totalités des échanges monétaire. Il se trouve que la France est dans le rouge depuis 2005, en prenant en compte tout de l'argent qui part par le tourisme à l'argent qui part par les transactions effectuées par les immigrés ou encore les revenues tirés des possessions des français à l'étranger. Jusqu'en 2005 nous étions au final à l'équilibre, mais depuis il sort beaucoup plus de monnaie qu'il ne rentre dans le pays.  On peut ainsi comparer à l'internationale les balances des transactions courantes qui inclus aussi , bien évidement, le commerce des biens:

 

comparaison2008.pngCes données datent de 2008 comme vous le voyez en prenant tout en compte on voit bien les gagnants et les perdants de la mondialisation néolibérale. Même avec la City les britanniques sont perdant. Quand à la pauvre Espagne c'est la bérézina, il faut en faire des dettes pour combler de tels trous

 

 

 

 

 

 

 

Sur cet autre graphique nous pouvons admirer la balance des transactions courantes incluant absolument tout ce qui s'échange, enfin ce qui s'échange de façon légale et connu bien sure.

 

transactions-courantes-avr10.png

 

  Autre graphique qui risque d'alimenter le débat sur les bienfaits de l'immigration, les transferts de revenus directs entre la France et l'étranger. Ils inclut les donc les dons internationaux et l'aide, mais aussi les transfères produit par l'intermédiaire des immigrés qui renvoient de l'argent dans leur pays d'origine. Le déficit en la matière va vers les 30 milliards d'euro pour  2010. A titre de comparaison notre déficit extérieur avec l'Allemagne est de "seulement" 20 milliards d'euros. Il n'est pas sur que la France puisse encore longtemps supporter une telle hémorragie monétaire.

 

 transferts-avr10-copie-1.png

 

 

Encore une fois nos déficits extérieurs sur tout les plans expliquent l'incroyable faiblesse de la croissance du pays, tant que l'on ne s'attaquera pas à colmater les brèches, il ne servira à rien d'essayer d'alimenter la machine par des relances keynésiennes.  Autre remarque la période positive dans laquelle commence ces graphiques, est celle où le PS était au pouvoir et où les monnaies européenne avait plongée de 30% face au dollars. Dévaluation expliquant largement la balance positive qu'ont connu nos pays à l'époque, ainsi que la croissance française de plus de 3% alors. On ose même plus rêver d'un tel chiffre de nos jours.

 

 L'Amérique poursuit sont micro-militarisme théâtrale

 

   Après les mouvements de troupe prés de l'Iran voilà que les cowboys enveniment la situation entre les deux Corée et là on ne rigole plus. En effet cette article nous apprend que Pyongyang menacerait de l'usage d'arme nucléaire  si les USA et la Corée du sud maintenaient les manœuvres au large des cotes coréennes. Il s'agit bien sur d'une esbroufe visant à montrer que le régime n'est pas intimidé, mais cela montre aussi que la réunification des deux Corée n'est pas pour demain. Il faut dire que personne ne semble en vouloir. Les Américains ont besoins de la Corée du Nord pour justifier leur présence en Asie de l'est, étant donnée que l'histoire s'écrit maintenant en Asie, Washington doit croire que ses petits bateaux du pacifique compenseront leur effondrement économique face à la Chine. Celle-ci  n'a d'ailleurs pas non plus envi de la réunification coréenne, en premier parce que cela renforcerait la Corée à terme. Ensuite parce qu'une fois l'ennemie du nord évaporé, il pourrait y avoir un rapprochement entre les japonais et les coréens. Même si ces deux pays ont un passé commun assez trouble, nous savons d'expérience en Europe que lorsqu'il y a un géant menaçant à vos portes vous oubliez très vite vos dissensions.

 

     Enfin le dernier obstacle c'est le coût pour la Corée du Sud de la réunification, les coréens ont bien vue le précédent allemand et l'écart entre le sud et le nord de la Corée est bien plus grand que celui qui séparait l'est et l'ouest de l'Allemagne. Une éventuelle réunification devrait être très progressive et il ne faudrait pas que les coréens fassent la même erreur que les Allemands, à savoir donner leur monnaie au nord-coréens. Car cela causerait instantanément l'effondrement de l'économie du nord et tout les habitants finiraient par fuir vers le sud. En même temps, si cette réunification semble difficile, c'est peut-être aussi une occasion pour les coréens d'inverser leur tendance démographique. En effet la Corée du sud est le pays du monde qui vieillit le plus vite , avec une natalité à 1.15 enfants par femme. Le pays est condamné s'il ne redresse pas la barre rapidement.  Les coréens cherchent des solutions à leur problème démographique,mais  bien sur, comme les japonais, ils ne veulent pas d'immigrés. Alors ils tâtonnent, et vont même jusqu'à proposer des solutions assez étranges comme le montre cet article. Donc la réunification pourrait soulager le pays le temps de redresser la barre à long terme en matière de natalité.

 

La grande braderie continue

 

Cette fois c'est dans le domaine militaire, la France va produire deux frégates pour la Russie. Jusque là tant mieux sauf que les russes veulent un transfère de technologie  et comme à chaque fois la courte vue de nos dirigeant va les conduire à fabriquer leur prochain concurrent qui fera la même chose mais en moins cher. Les russe imitent ici à la perfection les dirigeants chinois qui aujourd'hui se débarrassent des producteurs occidentaux auxquels ils ont pompé tout leurs savoir-faire. Maintenant que la Chine  n'a plus besoins des français pour faire de TGV elle réserve son marché à ses propres entreprises. La Russie fait de même dans le domaine militaire. La France n'aura bientôt plus rien à vendre que son propre territoire et sa population. Au rythme où ça va il faudra prostituer les française pour acheter des produits étrangers.

 

 

La Chine est le premier consommateur d'énergie au monde

 

C'est fait l'AIE vient de l'annoncer la Chine est désormais la première consommatrice d'énergie au monde et le premier pollueur aussi, mais çà cela faisait déjà un moment.  Et les problèmes vont s'accumuler pour la pauvre Chine qui malheureusement pour nous, s'est mise en tête d'imiter les USA en terme de consommation. Je dis malheureusement parce que l'automobile dans les villes chinoises, c'est comme essayer de faire circuler un éléphant dans un magasin de porcelaine. Omnibulés par l'Amérique, les chinois développent un urbanisme qui a déjà montré ses limites dans un pays pourtant à faible densité de population comme les USA. Une ville comme Shanghai avec le même nombre de véhicule par tête qu'aux USA je ne veux même pas imaginer les embouteillages. Bien sur la Chine annonce le développement d'énergies alternatives, elle est le premier investisseur mondial dans les éoliennes, et il est probable, vue son dynamisme que les solution réelles au pétrole viendront de la-bas. Mais cela ne change rien à l'incohérence structurelle à vouloir imiter un mode de vie qui n'est pas adapté à la densité de population chinoise. Il est malheureux de voir une nation faire les mêmes erreurs que d'autres avant elles. Il faut croire que l'expérience  désastreuse des villes à l'américaine est complètement ignoré par les chinois. La Chine veut aussi son suburbia au moment même où ce type de structure de ville disparait aux USA.

 

Pour l'économie US il ne reste plus que la prière

 

Le secrétaire du trésor américain vient de faire la découverte du vieux principe français de la méthode Coué en affirmant qu'il ne peut pas croire que l'économie américaine puisse retomber en récession, voir ici. Peu importe les chiffres celui de la construction du neuf dans l'immobilier par exemple qui vient de reculer de 5%, ou encore le taux de chômage totalement truqué comme nous l'avons vue récemment, qui même avec tout la triche statistique n'arrive plus à reculer.  De toute façon le plus grave pour les USA ce n'est peut-être pas la crise économique, mais l'effondrement du Mexique en cour et les répercussions sur le territoire US. Ainsi les cartels de la drogue vont bientôt utiliser les USA comme terrain de jeu, le Mexique étant en train de perdre complètement le contrôle de la situation. Ainsi il y a eu le 23 juillet dernier un attenta à la bombe dans la ville de mexicaine de Ciudad Juarez, non loin de  la frontière du Texas. Et l'on sait que les cartels ont une véritable armé non officiel sur le sol mexicain, elle est estimé à près de 100000 hommes!!! Avec l'épuisement du pétrole mexicain, l'état est complètement désarmé économiquement et connait de grosses difficultés qui le rendront incapable d'affronter des débordements de grande ampleur. Il y a donc fort à parier que des exactions de plus en plus violentes à la frontière américaine vont apparaitre. C'est sous cet angle qu'il faut analyser les récentes décisions de la part de l'Arizona en matière de restriction migratoire, car c'est à une guerre que ces états frontaliers font face, et ce, dans l'indifférence totale de l'autorité fédérale. Il s'agit là d'un mécanisme pouvant accélérer la désagrégation potentielle des USA, comme j'en ai parlé dans ce texte.

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 21:16

Recule des ventes de voiture en Europe

 

  Comme nous l'avons vue récemment il n' y a aucune raison  pour que la demande reparte en Europe. Et le recule des aides étatiques vont produire un peu partout une contraction de la demande c'est ce que l'on constate sur le marché automobile puisque le retrait des aides provoque une contraction du marché. Et oui pas de salaire pas de consommation surtout que la population européenne semble décidé à ne plus augmenter son taux d'endettement , le moteur est cassé et il aura bien du mal à repartir, voir l'article d'usinenouvelle.

 

000128707.jpg

 

Jean Claude Werrebrouck

 

  Je profite de cette brève pour faire de la publicité à l'économiste Jean Claude Werrebrouck qui vient d'écrire un article plutôt sombre sur le lien entre nos démocraties et la crise.  On peut critiquer en partie la vision qu'il a de la politique notamment lorsqu'il réduit celle-ci à un mécanisme marchand d'offre et de demande, le politique dans nos démocratie libérale cherchant à optimiser son offre à son électorat. Le politicien serait ainsi mécaniquement incapable d'aller au dessus d'une mécanique de clientélisme qui par nature condamne toute action d'intérêt général. Intérêt qui de toute façon d'après Werrebrouck n'est même plus conçu par la population dans son ensemble la mécanique du marché ayant remplacé tout pensé collective. C'est un texte qui devrait plaire à Malakine. Bien sure dans ce cadre il est impossible de solutionner la crise car comme nous l'avons vue à plusieurs reprise la crise est le système lui même seul un action externe à la chose économique peut résoudre la crise. Or ce type d'action ne peut pas se faire avec des réflexions qui restent dans le cadre d'analyse, il faut faire un changement de repère.

 

Par contre j'adhère complètement à la façon dont Werrebrouck décrit l'évolution de la crise jusqu'à nos jours et je rajouterais que c'est à mon sens surtout le ralentissement du progrès technique et des gains de productivités qui a brisé l'équilibre fordiste des trente glorieuses. Le gâteau progressant moins vite, il aurait fallu que les salariés et les rentiers acceptent le ralentissement de leurs gains, au lieu de çà ils se sont lancés dans une guerre de rapport de force pour maintenir le même rythme. Dans un premier temps les salariés prirent le dessus permettant l'inflation salariale et l'euthanasie momentanée des rentiers. Mais la réaction des riches fut de créer et de promouvoir l'idéologie néolibérale qui fit finalement gagner les intérêts des actionnaires dans les années 70-80, avec la libération totale des capitaux et des marchandises comme arme principale à l'affirmation de leurs intérêts. Nous vivons toujours ce compromis bancale qui vit une disparité croissante entre les gains des très riches et celui du reste de la population.

 

Pétrole à micro-algues suite

 

  Je vous en avez parlé au début de ce blog pour ceux qui me suive depuis le début. Le pétrole à micro-algue est sans aucun doute l'énergie la plus prometteuse à court terme qui soit pour nous sortir du pétrole fossile. Elle ne nécessite pas d'infrastructure nouvelle ni d'investissement lourd et peut même faire tourner les voitures actuelles. Et bien je viens d'apprendre que le projet français Shamash qui développe cette technologie pour la France vient de faire un partenariat avec le groupe PSA et le groupe EADS. Des essais moteur vont être réalisés cette année de façon à peaufiner les carburants et voir les éventuels problèmes de compatibilité avec les carburants actuelles ainsi qu'avec les moteurs (voir ici). On en est pas encore à la mise sur le marché mais cela semble aller assez vite, il s'agit d'une porte de sortie du pétrole tout à fait prometteuse comme je l'avais montrés ici. Le fait que des industriels s'y intéresse et pas des moindre devrait donner un coup d'accélérateur à la mise en application. 

 

Étude médiamétrie

 

Il y a quelque temps j'avais parlé de l'évolution des champs de mesure de médiamétrie. En effet cet institue qui étudie l'audimat sous toute les coutures n'avait pas encore analysé les parts de marché réalisées par les télévisions sur supports alternatifs, notamment l'ADSL. C'est un médium relativement nouveau,  mais qui représente déjà 12 millions  de personnes en France. Il faut bien voir que c'est médiamétrie qui en quelque sorte fixe qui va gagner quoi dans le monde sans pitié de la publicité télévisuelle. Grâce à ses études pointues elle permet aux annonceurs de cibler leurs victimes marketing . Ces études sont donc capitales pour les chaines de télé car qui dit mesure médiamétrie dit possibilité d'avoir des ressources publicitaires. Or il faut bien comprendre que l'ADSL change complètement la donne en matière de production télévisuelle puisqu'il en réduit considérablement les coûts de diffusion. Quand la diffusion pour la TNT coute des millions d'euros, la diffusion en ADSL ne coute que quelque centaines d'euros par mois. La perspective de voir des télévisions indépendantes naitre sur ce support et commencer à manger le pain de TF1 et d'M6 devrait réjouir les gens attachés à la diversité et à la liberté d'expression. C'est une vraie révolution à long terme même si nous n'en avons pas encore conscience, une chance pour la télévision de ne plus être cet espèce de machine à monologue intellectuel. Cela aurait comme vertu de mieux représenter la diversité réelle du pays, non pas celle dont nous rabâche les médias sur le taux de mélanine, mais la vrai diversité humaine celle des désires, des pensée et de la création.  Cela condamnera à long terme la télévision généraliste et il est probable qu'à l'horizon de vingt ans plus aucune chaine ne dépassera les 5 ou 6% d'audimat. Vous pouvez lire l'étude partielle dans ce document PDF.

 

Corot et les 7 naines

 

p8576_a2fa690331f41617f30924ebd93bc436heic0807a_H1_large.pngCe satellite de l'ESA vient de découvrir 7 nouvelles exoplanètes je tenais à en parler puisque je viens de faire un texte sur le sujet. L'un des objets les plus étranges découverts par ce satellite est une planète naine brune une planète dont la taille oscille entre celle d'une géante comme Jupiter et celle d'un soleil. Elle a une densité de 7 fois celle de l'acier il est assez difficile d'imaginer à quoi le sol peu bien ressembler surement un véritable enfer.  Vous pouvez consulter cette article au sujet de Corot et de ses découverte sur le site du CNES.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans En bref
commenter cet article